F1 - Grand Prix de Bahrein : Ferrari retrouve son rang

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 14 Mars 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Ferrari a parfaitement débuté la saison 2010 en réalisant le doublé avec Fernando Alonso et Felipe Massa. Après une saison 2009 difficile, la Scuderia est belle et bien de retour aux avant-postes.


    Pour son premier Grand Prix avec Ferrari, Fernando Alonso ne pouvait rêver meilleur départ. Vainqueur du Grand Prix de Bahreïn devant son équipier Felipe Massa, dimanche, l'Espagnol offre ainsi à la Scuderia le 80e doublé de son histoire. "C'est un jour spécial pour moi. Et puis, avec Ferrari c'est encore plus spécial compte tenu de l'histoire de l'écurie et des espoirs placés en ses pilotes. Il n'y a pas de meilleure manière de commencer une relation avec la meilleure écurie du monde", a expliqué l'homme aux désormais 22 victoires. Le double champion du monde, arrivé à l'intersaison aux dépens de Kimi Rïkkönen, n'a pas déçu ses nombreux supporters et semble renaître dans l'équipe de ses rêves. Surtout, il remonte sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix du Japon 2008.

    Si tous les voyants sont désormais au vert dans l'équipe de Maranello, il ne faut pas oublier que celle-ci revient de loin. La saison 2009 s'est en effet montrée très difficile pour les Rouges qui n'ont décroché qu'une seule victoire à Spa-Francorchamps. Pis encore, en fin de saison, elle s'est vue débouter du podium par McLaren au classement Constructeurs. Mais il semble bien que ce temps soit révolu. Le choix de Ferrari d'arrêter le développement de sa F60 dès le milieu de saison dernière pour se concentrer sur la F10 a déjà porté ses fruits. "L'équipe a fait un très bon boulot cet hiver, a poursuivi Alonso. Nous sommes arrivés plutôt bien préparés pour ce premier Grand Prix. Ce doublé est du aux gars à Maranello. Le mérite leur revient ; ils ont bossé jour et nuit pour nous donner cette voiture fantastique. Je dédie cette victoire à tous les gens en Italie, aux mécaniciens ici, et au président Luca di Montezemolo. C'est l'effort de tous. Je suis très optimiste pour le reste de la saison."

    Massa : "C'est juste fantastique pour moi d'être là"

    Si le champion espagnol était aux anges, toute l'équipe affichait la mine des grands jours à l'issue de ce week-end parfait. En témoigne le sourire de Felipe Massa sur le podium. Le Brésilien reprenait le chemin des GP pour la première fois depuis son accident en Hongrie, l'été dernier. "C'est juste fantastique pour moi d'être là. Tout ça est formidable ; je suis là, compétitif, avec une voiture qui a été bonne toute la course. Merci à Dieu, merci à tous ceux qui m'ont supporté dans des temps très difficiles, à la maison, dans le monde entier. J'ai reçu des lettres incroyables, des messages qui m'ont donné la motivation", a expliqué le Brésilien. Qualifié en deuxième position sur la grille de départ - juste devant son équipier - le vice-champion du monde 2008 n'a rien pu faire sur l'attaque de l'Espagnol au 2e virage. Placé à l'intérieur, Alonso a alors débordé son équipier sans coup férir.

    "La course a été très bonne, fantastique pour nous. Le premier tour a été un peu étrange : j'ai fait un bon départ puis j'ai perdu une place. Puis, la course a été super, la voiture était géniale et je pouvais le suivre, a poursuivi Massa. Il s'agit aussi pour moi du meilleur début de saison. Je n'avais jamais fini deuxième à l'occasion de la première course d'une saison." Pourtant, sitôt la course terminée, l'équipe s'est rapidement refusé à tout excès de triomphalisme et pense déjà plus loin. "Nous allons profiter de ce jour magnifique durant quelques heures mais, dès lundi, nous devrons nous préparer pour la prochaine manche en Australie. Nous adopterons notre approche habituelle qui consiste à rester calme, garder les pieds sur terre et travailler dur. Une très longue saison nous attend", a conclu Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia. Si la plupart des équipes avaient caché leur jeu lors des essais hivernaux, Ferrari avance désormais à découvert et semble prête à assumer son statut de favori.




    Eurosport
     

Partager cette page