Fausse monnaie, vrai scandale

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 27 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Trois personnes ont été arrêtées et traduites devant la justice pour falsification de billets de banque. L'enquête est toujours en cours pour élucider l'affaire.

    Au Kissariat Cherradi à Khouribga, l’Hadj est l'un des commerçants qui fait aussi dans le change. Contre des devises, il donne les dirhams. Sérieux et jouissant d’une bonne réputation, les clients font souvent appel à ses services. À pas mesurés, un jeune homme, la trentaine, très élégant, rentre dans son magasin. « J’ai des billets de dollars », dit-il au commerçant, le sourire aux lèvres. Le commerçant l'invite d’abord à s’asseoir puis lui demande le montant de la somme dont il dispose. L’air hautain, le jeune homme lui répond qu’il a une importante somme. Le commerçant lui tend la main. Le jeune homme met aussitôt sa main dans la poche de sa veste pour sortir une enveloppe.

    «Quel est le montant de la somme?», lui demande le commerçant. Le jeune homme lui explique qu’il s’agit de 5000 dollars américains. Le commerçant compte 44 billets de cent dollars et lui verse sa contrepartie en dirhams marocains. Avant de partir, il lui donne son numéro de téléphone portable.

    Le lendemain matin, le commerçant se rend à la banque pour déposer l'argent. Une heure plus tard, son téléphone portable sonne. Un employé de la banque le sollicite de rejoindre la banque pour régler une affaire concernant la somme d'argent en devises qu’il vient de déposer. Aussitôt, le commerçant retourne à la banque et rencontre le directeur de l’agence qui lui apprend la mauvaise nouvelle: « la somme de devises que vous avez versée c’est de la fausse monnaie.».

    Le commerçant n'en croit pas ses oreilles. Le directeur lui décline quelques billets. Le commerçant remarque qu’ils portent le même numéro de série et ne disposent pas de fil filigrane.

    "Que dois-je faire ?", balbutie-t-il à l’employé de la banque. Ce dernier lui explique qu’il doit déposer une plainte auprès de la police. Le directeur de l'agence bancaire avise également la police comme l’exige la procédure.

    Alertée, la police judiciaire de Khouribga diligente aussitôt une enquête. Les éléments de la police demande au commerçant de coopérer pour piéger l'homme. Ainsi, il téléphone au jeune homme. "J'ai besoin d’une importante somme de devises.", lui dit-il.
    Le rendez-vous est fixé et le jeune homme tombe dans les filets de la police avec en main 44 billets de cent dollars, ainsi qu’une somme de plus de 3500 euros. "Qui a falsifié ces billets ?", interroge le policier. Le jeune homme nie toute implication dans cette affaire de falsification. «Je les ai reçus d’un homme établi à Casablanca», avoue-t-il. Il a également indiqué qu'il a changé quelques billets de dollars en billets d’euros.

    Alertés, les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire à Casablanca ont mis la main sur l’homme dénoncé par le mis en cause. L'homme a démenti toute implication dans cette affaire.

    Il a affirmé qu'il n'a jamais versé de sommes en dollars au jeune homme de Khouribga. " J'avais l'intention de monter un projet de fabrication de briques de construction. C'est pourquoi, je lui ai versé la somme de 120 mille dirhams", a-t-il ajouté. Entre-temps, les enquêteurs ont arrêté une troisième personne. Cette dernière a avoué être l'intermédiaire entre le jeune homme de Khouribga et celui de Casablanca. Lors de leur rencontre dans un restaurant à Casablanca, explique l’intermédiaire, il lui a remis des billets falsifiés et a reçu un sac en plastique bourré de faux billets. Les trois personnes, mises en cause, ont été traduites devant la justice à Khouribga. L’enquête est toujours en cours pour élucider toute l’affaire.



    Par : Abderrafii ALOUMLIKI
    Aujourd'hui Le Maroc
     
  2. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Fausse monnaie, vrai scandale

    La foule de "marchands de devises" qui sollicite poue ne pas dire harcele les gens devant les banques, les hotels, etc , de meme que "les commerçants" comme lhadj objet de l'article sont reponsables dans une large mesure du trafic de tout genre et de la falsification des devises. La conversion, la vente ou achat de ces dernières releve de la compétence exclusive des institutons bancaires ou de l'Office des changes!
    Les activités du marché parallele sont incontestablement illegales et doivent etre severement sanctionnées, et je m'etonne que la "victime" dans l'article ne soit pas elle meme mise sous les verrous!
    Il y va de l'economie et de la santé financière du pays, qui soit dit en passant, sont deja mal en point! [28h] [28h]

    Fi Lamane
     
  3. momo1234

    momo1234 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Fausse monnaie, vrai scandale

    wa khay bladem tma3, parceque ces gens offrent un taux de change plus elevé que les banaque, voila , les gens prefere avoir plus de dirham, et c'est plus rapide chez eux que d aller faire la fil ds les banques, mais bon le risque n'est pas négligeable...
     
  4. lyriss

    lyriss Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Fausse monnaie, vrai scandale

    d'apres ce que je sais,la falcification des billets n'est pas chose facile,et necessite des equipements de pointe.

    et surtout pour le dollars..je crois qu'il ya un reseau et baki mabayen fih walou..

    et il est con hada li 3awed tani rja3..s;il etai un professionel kan yadrab darba dyalou et mayebkach yban..
    wakila hadou rahoum ghir les ptit poisson bakin les gros poissons matchadouch.
     

Partager cette page