Faut-il boire des « Energy drink » ?

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par rosalindana, 18 Septembre 2006.

  1. rosalindana

    rosalindana Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Véritable phénomène, les boissons énergétiques ont envahi les nuits des jeunes. La législation française est pourtant contraignante. Témoin, Red Bull interdit à la vente. Alors pourquoi certaines marques sont-elles autorisées ? Quelle est leur composition ? Quels sont leurs effets ?



    Composition et effets
    La composition des « Energy Drink » dépend en fait du lieu où vous l'achetez. Car, en France, certaines substances sont interdites. C'est d'ailleurs la raison qui empêche Red Bull d'envahir notre territoire. Car, en-dehors de la caféine et du sucre, les « Energy Drink » sont composés des si controversés taurine et glucorono-lactone. La première est un acide aminé qui permet au corps de fabriquer naturellement des protéines. Sa fonction principale et reconnue est de faciliter l'absorption des sucres et de posséder un effet antioxydant. La glucorono-lactone permet, quant à elle, d'éliminer les toxines produites après un effort physique. Et pour corser ce cocktail, les fabricants ajoutent de la caféine ! Grâce à elle, les « Energy Drink » auraient la propriété de faire durer l'état de veille et de l'optimiser en agissant sur la concentration. Les utilisateurs en sont convaincus. Certaines études confirmeraient même ces sensations. Attention à l'objectivité toutefois, car ces tests sont commandités par les principaux producteurs de ces boissons !

    L'avis des spécialistes français
    Pour tenter d'éclaircir ce sujet, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), créée le 1er avril 1999, a donc planché. Leurs conclusions sont : « Des effets ont été observés sur le comportement des animaux. Entre 1h et 2h après ingestion, quelques animaux présentent une mastication importante de leurs membres, nécessitant la mise en place de protections individuelles pour éviter les automutilations. Des effets significativement différents sont également observés entre les lots testés et les lots contrôles : une hyperactivité qui pourrait augmenter avec la dose et qui continue dans le temps, une crainte vis-à-vis de l'expérimentateur et une grande sensibilité au bruit. Il s'est également révélé chez quelques animaux à la dose maximale et à différents temps de l'expérience, des comportements « bizarres » : sauts, attaques, ou encore un mâchonnage important. En conclusion, les données expérimentales toxicologiques ne permettent pas de se prononcer sur l'innocuité de la taurine et de la D-glucurono-g-lactone, elles apportent a contrario des éléments de suspicion de toxicité rénale pour la D-glucurono-g-lactone et d'effets neuro-comportementaux indésirables, sinon durables du moins transitoires, de la taurine ». Un constat peu rassurant !

    Les produits autorisés en France
    Pour contourner la loi, les fabricants ont bien évidemment trouvé la parade (Sauf Red Bull qui se refuse à changer sa recette). Ils ont ôté les substances interdites et ont augmenté la quantité de caféine, de sucre et rajouté quelques vitamines (la C notamment). Attention toutefois, car ces boissons, moins nocives sur l'étiquette, peuvent tout de même générer des désagréments. En surdose, la caféine peut ainsi provoquer : des risques cardiovasculaires, des insomnies, de l'irritabilité, de l'anxiété, des troubles gastro-intestinaux, des contractions musculaires incontrôlables, etc. Pour information, un adulte ne doit normalement pas ingérer plus de 200 mg de caféine par jour. Or, si vous buvez trois Energy Drink, vous aurez largement crevé ce plafond ! La modération est donc comme souvent bonne conseillère...

    Quelques marques commercialisées en France :
    Burn, Dark dog, Red Pop-up, Coca-cola blak, Hype energy, Pepsi X energy cola...

    www.topsante.fr
     

Partager cette page