FC Bâle 0-5 FC Barcelone : Récital !

Discussion dans 'Barça' créé par simo160, 24 Octobre 2008.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Démonstration de football des Catalans qui poursuivent leur belle série de victoires en terrassant le FC Bâle 5 à 0. Le billet pour les huitièmes est quasiment acquis.

    Les faits et le jeu
    Décidément Pep Guardiola aime surprendre au moment de composer son onze de départ. Plutôt que faire évoluer l’équipe type (ou supposée comme telle) afin d’assurer le coup et pouvoir faire tourner en décembre lorsque le calendrier sera très chargé, le coach choisissait de bouleverser son secteur offensif avec la titularisation de Bojan, placardisé jusque là, et de Hleb, revenu tout récemment de blessure. Exit donc Eto’o et Iniesta, mais également Henry. Par contre Xavi et Messi préservés dimanche étaient alignés aux côtés de Busquets et Touré, lesquels n’avaient jamais été associés d’entrée de jeu. La défense était plus classique avec Valdes dans les cages et Alves, Marquez et Puyol devant lui, mais voyait tout de même le retour d’un autre placardisé le Brésilien Sylvinho.

    Alors que toutes ces rotations auraient pu perturber l’animation offensive des Barcelonais, les premières minutes montraient qu’il n’en était rien et que le scénario du match serait à sens unique au plus grand déplaisir du public suisse (dont Roger Federer). Dès la 4ème minute de jeu, à la suite d’une longue action bien construite, Daniel Alves d’une merveilleuse passe de l’extérieur du pied droit trouvait ainsi Lionel Messi en pleine surface, lequel reprenait du plat du pied gauche l’offrande et ouvrait la marque. 1 à 0, déjà. Bâle, en situation désespérée dans ce groupe avec zéro points tentait de réagir avec Marco Streller, bien lancé en profondeur, mais ce dernier, excentré, venait buter sur un Valdes auteur d’une sortie convaincante. Simple alerte sur la cage des Blaugrana, lesquels continuaient de faire étalage de toute leur classe en multipliant les passes courtes et les décalages, ce qui se concrétisait à la 15ème minute par un nouveau but : bien servi par un caviar de Xavi, le canterano Sergio Busquest, aligné milieu relayeur droit, réussissait un magnifique contrôle avant de placer le cuir entre les jambes du gardien. La domination catalane jusque là simplement implacable devenait dés lors étouffante. A la 18ème minute, le centre à ras de terre de Hleb trouvait Xavi dans la surface mais la reprise du métronome catalan était repoussé de justesse par Costanzo. Juste le temps de respirer pour les Suisses que Bojan s’ouvrait la route du 3-0 avec une jolie frappe à l’entrée de la surface. Et l’on ne jouait alors que la 22ème minute...

    Le calvaire des Suisses allait toutefois s’arrêter là pour cette première mi-temps car ni les frappes d’Alves (combinaison (sic !) avec Xavi et Busquets sur coup franc à la 27ème, puis frappe plein cadre à la 30ème), ni les chevauchées de Messi (fauché en plein surface par le gardien suisse à la 34ème minute), ni l’opportunisme de Bojan (auteur d’une frappe dévissée dans les 5m50 suisses suite à un corner repris par Busquets et repoussé par Costanzo dans la continuité de l’action du penalty non sifflé) n’arrivaient à alourdir la marque. Au retour des vestiaires, les Blaugrana, visiblement pas encore rassasiés, appuyaient immédiatement sur l’accélérateur pour définitivement écœurer leur adversaire : 46ème minute, but de Bojan en contre après une belle ouverture de Busquets ; 48ème minute, but de Xavi d’une frappe du droit depuis l’extérieur de la surface après un bon travail de Hleb et Messi. 5-0, la messe était dite et le curé déjà en vacances. De fait le reste de la seconde mi-temps baissait en intensité avec un Barça plus gestionnaire et des Suisses au fond du trou. Quelques occasions encore ça et là comme cette louche mal ajustée de Bojan à la 53ème. Mais globalement, le rythme allait decrescendo, d’où d’ailleurs un coaching précoce de Guardiola (Caceres pour Marquez, à la 53ème, Henry pour Xavi à la 58ème, Sanchez pour Touré à la 67ème).

    5-0 à l’extérieur avec un jeu flamboyant, le Barça confirme son excellente forme actuelle en signant sa 8ème victoire d’affilée toutes compétitions confondues, soit une série inédite depuis la saison 2005-2006. Au delà des rotations, on retiendra que Bojan a sans doute lancé sa saison avec cette titularisation ponctuée de deux buts, et que Busquets s’affirme comme un joueur de grand avenir au milieu de terrain. Le match de Busquets constitue ainsi l’une des grandes satisfactions de la soirée puisqu’il ouvre de nouvelles perspectives au milieu et plus généralement pour l’équilibre de l’équipe. Le Barça, depuis le départ de Deco, n’arrive pas à trouver la bonne formule au milieu avec un Xavi épaulé tantôt par le fantomatique Keita, tantôt par le brouillon Gudjohnsen, tandis que Busquets est souvent préféré à Touré au poste de pivot, ce qui a pour fâcheuse conséquence de reléguer sur le banc l’une des grandes satisfaction de la saison dernière. Peut-être que le milieu Xavi-Touré-Busquets est une solution à tout cela : il libère encore plus Xavi du travail défensif (Keita ayant tendance à jouer neuf et demi tout comme Gudjohnsen) et équilibre mieux l’aile droite où l’alliance Alves-Messi a tendance à laisser beaucoup d’espaces (Busquets a bien coulissé à droite). Reste à voir ce que donnera tout cela sur plusieurs matches, sans compter que Iniesta ou Hleb peuvent aussi dans l’esprit de Guardiola être des solutions au milieu (sinon la concurrence va être rude à gauche car il y a aussi Henry…). En tout cas la mise en avant du jeune Busquets constitue l’une des plus belles trouvailles du nouvel entraîneur, surtout si celle-ci s’avère « Touré-compatible ».

    Les joueurs :
    Valdes 7 :
    Plusieurs très bonnes sorties qui ont permis au Barça de conserver inviolée sa cage pour la deuxième fois de la saison.

    Alves : 7,5
    Décevant à Bilbao, le Brésilien a signé l’une de ses prestations les plus convaincantes depuis son arrivée. Face à une équipe relativement faible, le Brésilien s’en est donné à cœur joie offensivement, sans se mettre trop en danger défensivement (bien aidé en cela par Busquets). Sa passe décisive sur le première but est un vrai régal pour les yeux.

    Marquez : 6
    RAS. Pas grand-chose à gérer.Une sortie précoce pour Caceres qui aura besoin d’un autre type de match pour se mettre en evidence.

    Puyol : 6
    Lui aussi au chômage technique la plupart du match (70 % de possession pour le Barça). En retard néanmoins sur quelques unes des incursions suisses.

    Sylvinho : 6
    Pour son premier match de la saison, le Brésilien a connu une soirée tranquille. Son apport offensif a néanmoins été assez timide à gauche.

    Touré : 6,5
    Il a sereinement assuré les premières relances. C’est toujours plus facile quand l’adversaire est incapable d’effectuer le moindre pressing.
    Remplacé par Sanchez qui s’est fait discret.


    Busquets : 8
    Très efficace dans son jeu et son positionnement et belle entente avec Xavi. Il marque avant d’offrir un but à Bojan. Une grande prestation. A glissé en pivot après la sortie de Touré.

    Xavi : 8
    Un but, une passe, une précision chirurgicale dans son jeu. Dans des matches comme ça il se régale et nous régale.
    Remplacé par Henry qui a pris le couloir gauche avant de regagner l’axe en fin de match. Peu convaincant dans ses débordements, il a manqué de réalisme dans la finition, notamment avec une tête non cadrée après un centre de Daniel Alves.

    Messi : 7,5
    Etonnant match de l’Argentin, qui a démarré sur les chapeaux de roue avec un but et une omniprésence dans le jeu, avant de disparaître totalement après le repos.

    Hleb : 6
    Un ton nettement en dessous par rapport à ses partenaires d’attaque.

    Bojan : 7,5
    Deux forts jolis buts, mais aussi quelques jolis ratés. Prestation très encourageante pour le canterano mis au placard jusque là.


    Fiche technique :
    FC Bâle : Costanzo - Zanni, Abraham, Marque, Safari - Ergic, Huggel, Eduardo Rubio (Stocker, min. 46), Chipperfield (Gjasula, min. 55) – Derdiyok, Streller (Eduardo, min. 71).

    FC Barcelone : Valdés - Alves, Márquez (Martín Cáceres, min. 53), Puyol, Sylvinho - Touré Yaya (Víctor Sánchez, min. 67), Sergio Busquets, Xavi (Henry, min. 57) - Messi, Hleb, Bojan.

    Buts : 0-1 : Messi, min. 4. 0-2 : Sergio Busquets, min. 15. 0-3 : Bojan, min. 22. 0-4 : Bojan, min. 46. 0-5 : Xavi, min. 48.

    Arbitre: Eric Braamhaar (HOL).
    Avertissement : Eduardo Rubio (min. 43), Abraham (min. 86).

    www.fcbarcelonaclan.com
     

Partager cette page