FC Barcelona 5-2 Atlético Madrid

Discussion dans 'Espagne' créé par mr-aminos, 19 Septembre 2009.

  1. mr-aminos

    mr-aminos Peace & Love

    J'aime reçus:
    31
    Points:
    0

    Comme la saison passée au Camp Nou, le FC Barcelone s’est offert une goleada face à l’Atlético. Grâce à des buts d’Ibrahimovic, Keita, Alves et Messi, le Barça a gagné 5-2.

    Pep Guardiola réalisait plusieurs changements par rapport au ‘onze’ qui avait débuté la rencontre à Giuseppe Meazza. Et la principale attraction était la titularisation de Dmytro Chygrynskiy à la place du capitaine Carles Puyol en défense centrale. Maxwell et Busquets prenaient les places d’Abidal et Touré, tandis que le trio offensif Henry – Ibrahimovic – Messi était conservé.

    Leo Messi a été incontestablement homme du match, tant il a été au-dessus du lot. On savait que l'Atlético était la cible favorite de Messi, et le match de ce soir n'a pas dérogé à la régle. Deux buts et une passe décisive ont couronné le Show Messi, inarrêtable (à part en commetant des fautes bien sûr).

    Le premier but est "classique", une ouverture de Xavi, un contrôle poitrine de Messi et le gardien est déjà au sol , ensuite il offre à Keita le but du 4-0 après une petite séance de jonglages improvisée dans la surface, et enfin à ka 93ème minute il achéve les colchoneros par un tir du droit après un double une-deux Iniesta/Alves .

    Une mi-temps parfaite

    Le Barça pouvait difficilement rêver meilleure entame de match. Après moins d’une minute de jeu, Thierry Henry était proche d’ouvrir la marque, mais sa frappe heurtait la transversale de Roberto. Quelques secondes plus tard, Ibrahimovic était plus heureux et inscrivait le premier but de la partie. Servi par Busquets, l’attaquant suédois réalisait le geste parfait pour surprendre le gardien (1-0).

    Les Catalans, qui réalisaient leur meilleur début de match de la saison, creusaient l’écart au quart d’heure de jeu grâce à Messi. D’un centre millimétré, Xavi permettait à l’Argentin de prendre le dessus sur la défense et, après un contrôle de la poitrine, de battre facilement Roberto (2-0).

    Partis sur les chapeaux de roues, les Barcelonais, bien aidés par la passivité madrilène, offraient un véritable récital. Et c’est donc tout naturellement que le Barça marquait un troisième but à la demi-heure de jeu. Sur coup-franc, Daniel Alves envoyait un boulet de canon dans le petit filet de Roberto (3-0).

    En fin de période, Messi permettait à Keita d’aggraver la situation. Servi par Ibrahimovic, l’Argentin faisait le travail côté gauche et servait le Malien devant le but, 4-0. Et le score aurait pu être encore plus sévère si l’arbitre avait sifflé un penalty très clair sur Ibrahimovic à la 42ème.

    L'Atlético survie

    L’Atlético, qui avait pourtant lâché les armes, réduisait le score en toute fin de mi-temps. A la suite d’une erreur de la tête de Busquets, Aguero partait seul vers le but et battait Victor Valdés (4-1). Le portier mettait ainsi un terme à une longue série de matches sans encaisser le moindre but.

    Évidemment, le match était plié à la pause. Mais cela n’a pas empêché les deux équipes d’offrir une seconde période de qualité. Malgré quelques moments de flottement, les vingt-deux acteurs ont répondu présents. L’Atlético, pourtant très malmené, a même le mérite d’avoir pratiqué au Camp Nou un jeu offensif, ce que bon nombre d’équipes n’envisagent même pas une seconde…

    A force de pression, les Madrilènes réussirent même à marquer un second but à la 84ème minute. A la suite d’un dégagement de Valdés et d’une récupération madrilène, Forlan filait vers le but et maquillait le score (4-2).

    Messi clôture la soirée

    Des efforts pour pas grand chose, car les Blaugrana s’empressèrent de reprendre de l’avance. En toute fin de match, une combinaison de passes entre Iniesta, Alves et Messi se clôturait pas une frappe croisée de l’Argentin. Roberto était battu : 5-2 score final !

    Le Barça, qui confirme sa place de leader au classement, rejouera déjà mardi pour le compte de la 3ème journée de championnat. Les Catalans seront en déplacement au Racing Santander (22h00).

    Fiche technique

    FC Barcelone: Valdés; Alves, Piqué (Márquez, min.75), Chygrynskiy, Maxwell, Sergio Busquets, Xavi (Iniesta, min.65), Keita, Messi, Henry et Ibrahimovic (Pedro, min.86)


    Atlético Madrid: Roberto; Peres, Ujfalusi, Pablo, Antonio López, Assunçao (Koke, min.70), Jurado, Maxi, Simao (Cléber Santana, min.57), Agüero (Sinama Pongole, min.73) et Forlán

    Buts:
    1-0: Ibrahimovic, min.2.
    2-0: Messi, min.16.
    3-0: Alves, min.30.
    4-0: Keita, min.42.
    4-1, Agüero, min.45.
    4-2: Forlán, min.85.
    5-2: Messi, min.93
     
  2. prince d'amour

    prince d'amour ZaKaRiA

    J'aime reçus:
    210
    Points:
    63
    oui j'ai vue le Match

    mais j'ai ps bien compris le changement du xavi ?

    j'ai souhaité ke le changement sera busquet ==> inesta

    qnd même FCB a gagné avc une très belle victoire

    le but deIbra est trop malin aussi le 1er but du messi

    mais le coup franc du Alves reste le meilleur de ce matche

    aussi la frappe du henry a la transversalle à la 1ère min

    le matche a été super
     
  3. acha3ir al majhoul

    acha3ir al majhoul Accro

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    63
    oui hta ana cheft lmatch
    wahed henri ma9ar9abhach walakin c bon buts mezianin
     
  4. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    J'aime reçus:
    559
    Points:
    113
    le changement de Xavi daro bach yerta7 chwiya rah 3andhom un autre match mardi prochain ;)
     
  5. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Sur ses terres, le Barça a étrillé les colchoneros grâce à 4 buts en première période mais a tout de même affiché une inquiétante fébrilité défensive.

    Les faits et le jeu
    Auteurs d'un début de saison laborieux (une défaite, un nul) et classés 18ième avant la rencontre face au Barça, les colchoneros se devaient de se relancer dans cette Liga 2009-10. Évidemment, l'adversaire en face n'était pas l'idéal pour se remettre en scelle. Le Barça est en effet invaincu depuis le lancement officiel de la saison et restait sur 2 victoires consécutives en Liga ainsi qu'un nul plein de maîtrise en terres milanaises chez les nerazzuris d'Eto'o. Surtout, les catalans pouvaient compter sur le retour de 2 joueurs clé de la saison passée, em l'occurence Iniesta et Marquez.

    Au niveau de la composition, Pep titularisait le quatuor Chygrynskiy-Piqué-Maxwell-Alvés. Au milieu, Touré cédait sa place à Busquets, accompagné par Xavi et Keita. Enfin, on avait droit à du lourd devant avec le trident Zlatan-Messi-Henry.
    L'entame de match est cauchemardesque pour les visiteurs: Henry s'illustre dès la première minute de jeu d'une frappe surpuissante qui trouve la transversale de Roberto. Ce n'est que partie remise puisqu'à la seconde minute de jeu, Ibrahimovic ouvre la marque d'un somptueux extérieur du droit sans contrôle à la suite d'une passe venue d'ailleurs (qui passe en revue toute la défense) de Busquets côté gauche. 1-0
    Une entame de match idéale pour les catalans. En face, les colchoneros ont compris que le scénario du 6-1 de la saison passée a toutes les chances de se reproduire... et ils n'ont pas tort. La marque de fabrique du Barça tricampeon, c'est de se mettre à l'abri très tôt en inscrivant 3 voire 4 buts en première période. Le Bayern, Lyon ou encore... l'Atletico en avaient fait la douloureuse expérience la saison passée. On prend les mêmes et on recommence donc.

    [​IMG]

    Les blaugranas ne décélèrent pas et doublent la mise au quart d'heure de jeu: Xavi d'un centre exquis trouve Messi à droite qui d'un contrôle de la poitrine se place en position idoine et trompe Roberto. 2-0.
    Un autre petit quart d'heure plus tard, c'est au tour d'Alvés de s'illustrer sur coup franc. Le brésilien, pas heureux sur cet exercice depuis un bon moment maintenant, se rassure sur une frappe vicieuse à souhait qui rebondit sur le gazon avant de tromper Roberto pour la troisième fois en 30 minutes. 3-0
    Les blaugranas, bien que maîtres incontestés des débats, tombaient pourtant parfois dans la facilité, charchant trop souvent à faire le spectacle, au détriment de l'efficacité devant les buts.

    En fin de première période, les hommes de Pep aggravent la marque sur une action collective caractérisée par des individualités qui brillent. Zlatan côté gauche trompe Perea et Asunçao d'une louche astucieuse qui trouve Messi. L'argentin après un joli festival côté gauche parvient à centrer dans l'axe pour trouver Keita démarqué seul devant les cages de Roberto. 4-0
    Sûrs de leurs faits, les catalans «offrent» en toute fin de période un but aux madrilènes sur une mauvaise tête en retrait de Busquets interceptée par Aguerro que Chygrynskyi ne parvient pas à stopper. 4-1



    La seconde période voit logiquement le Barça lever le pied et se contenter de gérer son avance. Rien à se mettre sous la dent mais des imprécisions de plus en plus nombreuses qui permettent à l'Atletico de réduire une nouvelle fois leur retard. À la suite d'un mauvais dégagement de Valdés, Asunçao remet de la tête pour Forlan qui d'une frappe sèche crucifie Valdés. 4-2.
    Piqués à vif, les catalans ne tardent pas à réagir et inscrivent un ultime but dans les dernières secondes, probablement le plus beau de la rencontre: Alvés et Iniesta (entré plus tôt en cours de match) combinent entre eux avant que le brésilien ne décale Messi qui du droit trompe Roberto pour la seconde fois de la soirée. 5-2, score final.

    Les enseignements de cette rencontre ne sont pas mombreux tant l'Atletico n'a pas été à la hauteur ce soir: une confiance chancelante, une défense en carton et une équipe qui a abandonné tout espoir de victoire dès les toutes premières minutes de la rencontre. L'Atletico version début de saison 2009-10 est encore plus faible que lorsqu'il avait pris une rouste 6-1 la saison passée, c'est dire.

    Du côté blaugrana, si l'animation offensive a bel et bien été au rendez-vous, on ne peut pas en dire autant sur l'aspect défensif. Maxwell et Chygrynskyi ont tout sauf rassuré, le premier laissant des boulevards sur son côté tandis que le second, par sa lenteur, n'a pas paru serein au sein d'une défense qui affectionne le placement très haut. Ces lacunes défensives arrivenr toutefois au bon moment puisqu'elles n'ont eu aucun impact sur le score final et surtout parce qu'elles arrivent au tout début de saison, permettant à Guardiola d'apporter les ajustements nécessaires dès à présent.
    Au niveau comptable, c'est un carton plein pour le Barça avec 9 points empochés en 3 matchs. La saison dernière au même stade, les blaugranas ne comptaient que 4 points.



    Les joueurs

    Valdés: 6.5 Il a établi un nouveau record d'invincibilité, soit désormais 569 minutes sans encaisser de but. Régulièrement mis en alerte, il s'est montré solide sur sa ligne. Coupable d'un dégagement trop court sur le second but, il n'est cependant pas l'unique responsable, sa défense l'ayant lâché.

    Alvés: 7 l'une des valeurs sûres de la saison passée a une nouvelle fois répondu présent avec un joli coup franc et une passe décisive pour Messi en fin de match. Indéboulonnable.

    Piqué: 6.5 Solide, toujours bien placé et n'hésitant jamais à faire remonter le ballon très haut. Attention cependant à ses relances, souvent trop puissantes et qui laissent peu de marge au receveur du ballon.

    Chygrynsky: 4.5 Lent, très lent. Pas rassurant quand on évolue dans une défense aussi haute. Son placement a également laissé désirer. En partie coupable sur les 2 buts encaissés.

    Maxwell: 4 Défensivement à la rue avec énormément d'espace concédé (la plupart des attaques colchoneros sont venues de son côté) et offensivement très timoré. Match à oublier pour le brésilien.

    Busquets: 5.5 Une bonne entame de match avec en apothéose cette sublime ouverture sur le premier but puis... plus rien. Il est temps qu'il digère une bonne fois pour toute sa montée en équipe première, elle date déjà d'un an...

    Xavi: 7.5 Un virtuose du ballon qui dirige le jeu comme personne et qui comprend mieux que quiconque la science du rythme. A toutes les chances de succéder dès cette saison à Puyol en tant que capitaine du Barça. Monsieur 0 déchets.

    Keita: 5.5 Un but et un abattage physique correct qui viennent masquer de grosses lacunes techniques et de placement.

    Henry: 5.5 Une frappe sublime et une grosse présence dans le repli défensif. Pour le reste, indigent dans l'animation offensive.

    Ibrahimovic: 6.5 Un premier but qui est la marque des grands et une louche sublime pour Messi sur le quatrième but. A néanmoins toujours autant de difficultés à maintenir un niveau élevé sur 90 minutes.

    Messi: 8.5 Le meilleur pour la fin. A fêté sa prolongation de contrat et son nouveau statut de joueur le mieux payé au monde avec un doublé et une passe décisive à la suite d'une action individuelle venue d'ailleurs. Son influence sur le jeu blaugrana semble sans limites. Que serait le Barça sans lui ?


    Fiche Technique
    FC Barcelone: Valdés; Alves, Piqué (Márquez, min.75), Chygrynskiy, Maxwell, Sergio Busquets, Xavi (Iniesta, min.65), Keita, Messi, Henry et Ibrahimovic (Pedro, min.86)

    Atlético Madrid: Roberto; Peres, Ujfalusi, Pablo, Antonio López, Assunçao (Koke, min.70), Jurado, Maxi, Simao (Cléber Santana, min.57), Agüero (Sinama Pongole, min.73) et Forlán

    Buts: 1-0: Ibrahimovic, min.2. 2-0: Messi, min.16. 3-0: Alves, min.30. 4-0: Keita, min.42. 4-1, Agüero, min.45. 4-2: Forlán, min.85. 5-2: Messi, min.93


    fcbarcelonaclan
     

Partager cette page