FC Barcelone 1-1 Villarreal : La fête est finie

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 7 Janvier 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Le Barça a débuté l’année 2010 en concédant le match nul (1-1) sur sa pelouse face à Villarreal au terme d’un match spectaculaire mais inabouti.

    Les faits et le jeu :

    Comme l’an passé où il avait retardé d’une semaine l’octroi du titre de champion, le sous-marin jaune de Villarreal a endossé le costume du trouble-fête en obligeant le Barça à partager les points au Camp Nou et ce pour la première fois de la saison à domicile en Liga. Ce match nul 1-1 fait bien évidemment les affaires du Real Madrid qui se voit proposer une occasion de revenir dimanche à égalité et d’effacer ainsi son retard concédé lors du Clasico perdu de la fin novembre.

    Pourtant la soirée avait bien commencé en Catalogne avec la présentation historique au public des six coupes remportées lors de l’année 2009 (dont la dernière, la Coupe du monde des clubs acquise dans la douleur à Abu Dhabi il y a deux semaines), puis surtout avec un but rapidement inscrit par l’intermédiaire de Pedro (titulaire à la place de Messi, en tribune après son retour tardif de vacances) à la suite d’une reprise canon sur la barre transversale d’un Thierry Henry ressuscité (6’).

    De fait, le Barça se retrouvait à la fin du premier quart d’heure dans une situation plus que confortable face à un adversaire traditionnellement coriace mais en difficulté cette saison en Liga, notamment lorsqu’il se déplace.

    Toutefois, le schéma habituel des matches du Barça au Camp Nou n’était pas respecté avec une maitrise catalane qui s’avérait assez limitée du fait principalement d’un pressing adverse particulièrement agressif qui compliquait les transmissions défense-milieu. Habitué à affronter des équipes recroquevillées sur leur surface et à déployer un jeu de hand-ball pour trouver la faille, le Barça devait ainsi affronter la pression d’un bloc équipe positionné très haut pour bloquer la relance. Obligé de jouer plus direct, le Barça n’en demeurait pas moins très dangereux. Profitant des inévitables espaces induits par la tactique de Villarreal, les Catalans étaient ainsi proches du break à la 20ème minute avec un deux contre deux bien géré par Henry merveilleusement lancé en profondeur par Dani Alves. Hélas, l’arbitre décelait une faute peu évidente du Français qui annihilait l’action qu’Ibrahimovic se proposait (maladroitement) de conclure.

    Menacé par ces différentes voies d’eau (également une bonne tête de Henry à la 25’), le sous marin jaune répliquait par plusieurs torpilles, tirées par Cazorla, Nilmar et surtout Fuster qui manquait l’immanquable en piquant trop sa tête à la réception d’un beau service de Nilmar (28’).

    Le spectacle était au rendez-vous avec un ballon très vivant et deux équipes capables à tout moment de marquer et se rendant coup pour coup (action Henry-Pedro à la 33’ ; retour très limite de Puyol sur Marcano à la 39’). Néanmoins la toute fin de première mi-temps laissait davantage présager d’une échappée blaugrana que d’un retour amarillo, avec trois occasions assez franches pour le Barça d’abord à la 40’ avec une bonne séquence Pedro-Ibra-Xavi, puis avec deux belles situations pour Thierry Henry (44’ et 45’).

    Décousue la partie s’achevait ainsi provisoirement sur un avantage catalan de 1-0 avec une impression globalement positive laissée par la bande à Guardiola, laquelle à défaut de s’être montrée véritablement souveraine dans le jeu, venait de se procurer un grand nombre d’occasions en résolvant une partie du puzzle confectionné par son adversaire avec son pressing très haut.

    Le second acte reprenait timidement avant deux minutes de folie sur la cage de Victor Valdes. Profitant d’une perte de balle de Busquets, Senna servait Fuster qui voyait sa frappe être renvoyée par la barre transversale. Dans la foulée, Villarreal revenait à la charge en mystifiant en deux temps la défense catalane : malheureux jusque là Fuster se trouvait à la réception d’un centre de Cani et égalisait (1-1, 50’).

    Tout était à refaire pour le Barça, lequel tentait immédiatement de réagir par un Ibrahimovic trop brouillon dans ses derniers gestes (54’, 56’). L’heure de jeu arrivant, Guardiola effectuait son premier changement avec Iniesta, tout juste remis de blessure, remplaçant le jeune Jonathan Dos Santos dans l’entrejeu (57’). Ce coaching loin de casser la réaction catalane la précipitait avec plusieurs actions chaudes, que seules des interventions défensives héroïques parvenaient à désamorcer (59’, 61’, 65’). Le Barça semblait alors encore capable de refaire la différence.

    Hélas cet élan ne durait pas vraiment, et Villarreal se remontrait même dangereux avec pas mal d’espaces à exploiter. Les fautes commençaient à s’accumuler avec un Ibrahimovic de plus en plus nerveux, à défaut d’être efficace (frappe au ras du poteau à la 81’). L’entrée tardive de Bojan (86’) ne changeait dès lors plus rien au scénario du match avec un partage des points de plus en plus inévitable à mesure que le temps s’écoulait et que chacune des deux équipes laissait filer sa chance de faire la décision (retour sur sa ligne de Puyol à la 87’).

    Au terme d’un match très ouvert et spectaculaire, le Barça devait donc rendre les armes en concédant son premier nul de la saison à domicile en Liga. Sans Messi, et ses deux Africains partis disputer la CAN, Yaya Touré et Seydou Keita, mais avec un très bon Henry et un Iniesta en jambe, le Barça débute la nouvelle année sur une note mitigée, à la fois encourageante et rageante, avec beaucoup d’occasions, beaucoup de bonnes séquences mais trop peu d’efficacité et de maitrise.

    Les joueurs :

    Valdes : 6,5
    Plusieurs interventions importantes à son crédit. Un bon match dans l’ensemble.


    Alves : 7
    Sans Messi mais avec Pedro comme soutien, il a réalisé un grand match offensivement avec une superbe qualité de passeur et une bonne qualité technique. Un peu de flottements en défense parfois cependant.


    Piqué : 5,5
    Un match relativement moyen du Canterano, un peu trop attentiste dans son positionnement et ses interventions. Une relance compliquée par le bon pressing adverse


    Puyol : 7
    Il a compensé les espaces laissés par ses partenaires de la défense. De nombreux replis défensifs décisifs. Très affuté physiquement.


    Abidal : 5,5
    Le strict minimum que ce soit défensivement ou offensivement. Peu de grosses erreurs mais pas mal d’imprécisions.


    Busquets : 6,5
    En difficulté en début de match face au pressing adversaire, il a néanmoins fait étalage d’une belle qualité technique. Toujours une bonne capacité d’anticipation mais parfois cela manque d’impact physique. Globalement une prestation intéressante, mais il est encore trop irrégulier sur l’ensemble d’un match.


    Xavi : 6
    Une première mi-temps de patron avec une couverture de balle magnifique et une grande disponibilité pour orienter le jeu et trouver des solutions. Sa deuxième mi-temps a été beaucoup plus insipide malgré le renfort d’Iniesta.


    Jonathan Dos Santos : 5,5
    Une première titularisation en Liga et un match relativement discret. Peu de véritables prises de risque, mais peu de ballons perdus en contrepartie. A revoir.
    Remplacé par Iniesta, qui a montré un visage encourageant, à défaut de parvenir à bouleverser le cours de la partie. Espérons que cela annonce un Iniesta 2010 reloaded.



    Pedro : 6,5
    Encore un but pour le Canterano après celui décisif face à Estudiantes. Encore trop irrégulier et brouillon cependant. A disparu un peu de la circulation après le repos.
    Remplacé par Bojan en toute fin de match.


    Ibrahimovic : 5,5
    Trop nerveux et auteur d’une très vilaine faute en fin de match, il a raté beaucoup de choses tout en se rendant malgré tout très disponible.


    Henry : 7
    Son meilleur match de la saison sans aucune hésitation. Franchement pas en réussite devant la cage, il a été le danger numéro un côté blaugrana. Simple sursaut ou nouvelle résurrection ?


    Fiche technique :

    FC Barcelone : Valdés; Alves, Puyol, Piqué, Abidal, Busquets, Xavi, Dos Santos (Iniesta, min.58), Pedro (Bojan, min.86), Ibrahimovic, Henry.


    Villarreal : Diego López; Javi Venta, Godín, Marcano, Capdevila, Senna, Bruno, Cani, Fuster (Eguren, min.90), Cazorla (Escudero, min.68), Nilmar (Rossi, min.76).


    Buts : 1-0: Pedro, min.7. 2-0: Fuster, min.50.


    Arbitre : González Vázquez.


    Avertissements : Javi Venta (min.33), Puyol (min.37), Fuster (min.43), Bruno (min.53), Marcano (min.78), Ibrahimovic (min.88).


    77.622 spectateurs.


    Source
     

Partager cette page