FC Barcelone 4-0 Racing Santander : Remise en route réussie

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 21 Février 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Une semaine après sa première défaite en Liga, le Barça a parfaitement rectifié le tir face à Santander au Camp Nou avec entre autres le premier but depuis Chelsea d’Andres Iniesta…

    Les faits et le jeu

    Décimé en défense à Vicente Calderon le Barça avait été obligé de bricoler avec Jeffren au poste d’arrière droit et Milito, le revenant, en défense centrale. Le retour de suspension de Piqué et Marquez rendait de fait les choses plus faciles ce soir pour Pep Guardiola, d’où une défense toujours privée d’Alves et Abidal mais nettement plus classique avec Puyol-Marquez-Piqué-Maxwell. Chygrynskyi qui avait failli être enfin utile la semaine passée n’était que remplaçant, à l’inverse de Yaya Touré, qui avait lui aussi manqué le choc contre les Colchoneros et qui retrouvait cette fois-ci son poste de pivot du fait des absences de Xavi et Keita tout deux blessés. L’Ivoirien était accompagné au milieu d’Iniesta et de Busquets. Enfin le trio d’attaque était composé de Messi et de Bojan et Henry tout deux préférés à Pedro, tandis qu’Ibrahimovic était l’absent de dernière minute.

    Le début de match était comme prévu à l’avantage des Blaugrana. Privés de façon plus ou moins volontaire de trois titulaires importants, Santander restait prudent avec deux lignes défensives de quatre joueurs, mais exerçait un pressing assez haut avec Xisco et Canales, sa petite merveille et futur pensionnaire de la Maison blanche. Avec Iniesta aux commandes, le Barça déployait donc son jeu habituel de passes courtes. Cependant, c’est sur une grande ouverture de Rafael Marquez qu’il ouvrait la marque, à la 7ème minute, avec un duel aérien mal négocié par Crespo et un Iniesta opportuniste qui ne manquait pas l’occasion d’enfin débloquer son compteur… après quasiment un an de disette ! On sait que le Manchego n’est pas très attiré par le but et qu’il n’est pas très habile dans la finition, mais pour un milieu offensif (voire un ailier), classé quatrième du dernier ballon d’or, cela faisait plus que tâche…

    1-0, voilà qui ne pouvait pas mieux commencer pour ce Barça en quête de rachat. Résigné, Santander ne fut dès lors plus qu’un austère sparring-partner, tout juste bon à retarder l’échéance d’un second but grâce à un bloc défensif pas forcement facile à bouger. Bojan (10’, 22’) ou Messi s’essayèrent aux frappes, en vain, avant que le but du KO n’intervienne sur coup franc à la demi-heure de jeu. Thierry Henry, qui venait de convaincre Marquez de le laisser tenter sa chance, profitait de la désagrégation du mur pour tromper Coltorti d’une frappe enroulée (2-0, 29’).

    Le match était plié. Mais cela ne suffisait pas à Marquez qui rendait la pareille à Henry cinq minutes plus tard en expédiant à son tour un coup franc dans les filets adverses (3-0, 34’). Souvent barré par Alves, Xavi, Messi, ou Ibra, le Mexicain se rappelait au bon souvenir de ceux qui l’avaient vu moucheté Ronaldinho lors d’un concours de coup franc à Houston en 2008.

    Dans la foulée de ce but, le Barça se relâchait un peu et concédait, suite à une sortie mal négociée de Valdes, un but, annulé finalement pour un hors jeu assez net. Pas échaudés plus que cela par cette tentative de Santander, les Catalans reprenaient la partie sur un rythme de sénateur, avec peu d’intentions véritablement hostiles, si ce n’est une frappe non cadrée de Messi (43’) puis de Bojan, bien décalé dans la surface (45’).

    3-0 à la pause, le Barça n’avait dès lors plus qu’a gérer ses efforts en seconde mi-temps pour bien préparer son huitième de finale aller à Stuttgart. Et à gérer, les Catalans se sont appliquer. On peut même dire qu’ils n’auront fait que ça dans le second acte, avec très peu de jeu vertical et une recherche maximale des passes « faciles » pour conserver le cuir. Et comme en face, Santander n’avait pas l’ambition de refaire son retard, cela rendit le match plus que soporifique, même si quelques petits mouvements par ci par là réveillaient l’attention.

    Guardiola profitait de ce contexte pour faire rentrer Pedro, Jeffren et surtout Thiago Alcantara, lequel suite à un beau travail de Messi, enfonçait décisivement le clou en marquant le 4ème but du Barça, et le premier de sa jeune carrière en Liga (4-0, 84’).

    4-0 : score final. Le Barça n’a pas forcé pour assommer Santander avec trois buts sur phase arrêtée ou semi arrêtée. Pas spécialement convaincant dans son animation offensive avec très peu d’occasions de but et peu de mouvement, le Barça a fait l’essentiel et même plus avec quatre buts, tous inscrits par des joueurs qui en avaient besoin : Iniesta, Marquez et Thiago ont ouvert leur compteur, tandis que Henry a répondu, au moins symboliquement, à son nouveau statut de remplaçant.


    Les joueurs

    Valdes : 5,5
    Une sortie manquée (mais pas évidente) qui n’a pas prêté à conséquence (but logiquement invalidé pour hors-jeu). Le reste a été solide. Peu sollicité dans l’absolu néanmoins...


    Puyol : 6,5
    Un match très sérieux du capitaine, intraitable défensivement et même assez volontaire offensivement. Touché au visage, il a été remplacé par Jeffren, à nouveau aligné en latéral après l’expérience contre l’Atletico Madrid.

    Marquez : 7,5
    Un coup franc somptueux, et une passe quasi décisive sur le but d’Iniesta. Un beau jeu long, et une prestation dans l’ensemble convaincante, même si l’apathie offensive de Santander a aidé. Une énorme faute sur Canales qui aurait presque pu mériter un rouge.

    Piqué : 6,5
    Match pépère et relativement propre.

    Maxwell : 6
    Trop peu d’initiative mais un match plus que correct malgré tout.

    Touré : 7
    Il n’avait eu droit qu’à une petite demi-heure de jeu à son poste de pivot contre Getafe ; on peut donc qualifier ce match de premier vrai match de l’année 2010 au Barça pour Touré et le bilan est plus que positif. Très peu de ballons perdus, une belle couverture, de l’impact physique. Doit enchainer maintenant.
    Remplacé par Thiago Alcantara, buteur en toute fin de match !

    Busquets : 6
    Il a semblé un peu perdu tactiquement par moment, malgré une belle disponibilité. Techniquement il est doué mais cela manque encore d’efficacité et de régularité.

    Iniesta : 7,5
    Enfin buteur ! Cela commençait à faire très long… La cage, c’est pas son truc. Heureusement le jeu au milieu de terrain, il sait y faire. Délicieuse technique en mouvement.

    Messi : 5,5
    Match très discret de l’Argentin. Beaucoup de mauvais choix et de pertes de balle en première mi-temps avant un second acte en pointe d’une grande transparence. Il devait se réserver pour la C1…

    Bojan : 6
    Mobile (il a joué toute la seconde mi-temps ailier droit), disponible, il a beaucoup travaillé pour l’équipe, mais il ne convainc toujours pas que ce soit techniquement ou physiquement avec en plus une finition qui plus est pas extra…

    Henry : 6,5
    Une prestation plutôt positive après plusieurs matches sur le banc ou en tribune avec un but sur coup franc à la clé (merci le mur quand même).
    Remplacé par Pedro, peu en vue.


    Fiche technique :

    FC Barcelone : Valdés; Puyol (Jeffren, m.68), Piqué, Márquez, Maxwell; Touré (Thiago, m.76), Iniesta, Busquets, Bojan, Henry (Pedro, m.76), Messi.

    Racing Santander : Coltorti; Crespo, Henrique, Torrejón, Oriol; Toni Moral (Arana, m.60), Diop, Lacen, Serrano; Canales (Luis García, m.76), Xisco (Luisma, m.71).

    Goles: 1-0, m.7: Iniesta. 2-0, m.29: Henry. 3-0, m.34: Márquez. 4-0, m.84: Thiago.

    Arbitre : Fernández Borbalán
    Avertissements : Toni Moral (m.33), Márquez (m.38), Touré Yayá (m.43), Henry (m.54), Oriol (m.54), Serrano (m.82), Henrique (m.89).

    75.935 spectateurs.



    source
     

Partager cette page