Festival International du cinéma d’auteur : Le Russe Youri Mamime primé à Rabat

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 29 Juin 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Le rideau est tombé hier sur le Festival international du cinéma d’auteur de Rabat. Le grand Prix Hassan II, doté de 100.000 DH, a été décerné au film russe « Ne pense pas aux singes blancs » de son réalisateur Youri Mamime. Ce film, qui a été très apprécié par le public, « plonge le téléspectateur dans un univers poétique en utilisant de manière éblouissante toutes les richesses du langage cinématographique en s’inspirant du poème de Katarina Ksenyeva », a indiqué à son sujet le président du jury du Festival, Moritz de Hadeln, lors de la cérémonie des remises des prix qui a eu lieu samedi au Théâtre Mohammed V à Rabat.
    L’Irak est sorti de ce Festival avec les honneurs. En effet, c’est le film irakien d’Abbas Fadel, qui a obtenu le grand prix du jury pour son film « Aube du monde », doté de 80.000 DH. Un film émouvant qui met en exergue les conséquences de la guerre qui déchire les Irakiens. Quant au prix du meilleur scénario (60.000 DH), il a été décerné à Ursula Meier et Antoine Jaccoud pour le film «Home». Cette production conjointe entre la Suisse, la France et la Belgique, revient sur le mal qui gangrène notre planète, celui de la pollution et ses nuisances en tous genres. Le prix de la meilleure actrice, doté de 45.000 DH, a été attribué à l’actrice anglaise Brenda Blethyn, qui a incarné le rôle d’une mère cherchant sa fille, tuée dans un attentat à Londres dans le film du réalisateur Algérien Rachid Bouchareb « London River ». Un film co-produit par la France et la Grande-Bretagne. L’Italie n’est pas sortie bredouille de cette compétition, puisque le prix du meilleur acteur, doté du même montant, est revenu à l’acteur italien Ricardo Scamarcio. Il a été primé pour son rôle de jeune émigré ayant atterri clandestinement en Europe dans le film du réalisateur franco-grec Costa-Gavras, «Eden à l’Ouest». Un film produit par la France, l’Italie et la Grèce.
    Le jury international, composé de Jawad Assadi (Irak), Tanvir Mokammel (Bangladesh) et des Marocains Layla Chaouni et Farid Belkahia, sous la présidence du Suisse Moritz de Hadeln a eu à se pencher sur 12 films en compétition. Par ailleurs, et dans le cadre la cette édition, qui a été marquée par la célébration de la ville d’Al Qods capitale de la Culture arabe, un hommage a été rendu à trois écrivains et poètes palestiniens, Leila Atrach, Zouhair Abou Chaïb et Rachad Abou Chawir. La remise des prix du Prix Hassan II du cinéma d’auteur ne signe pas la fin du Festival. Ce dernier se poursuit jusqu’au 30 juin 2009.


    o Conférence de Adnane Al Hosseini
    Dans le cadre des activités du Festival international de Rabat pour les arts et la culture, Le Pr. Adnane Al Hosseini, conseiller du président palestinien, donnera une conférence sur le thème « Al Qods, l’histoire et l’identité ». Cette conférence qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la ville d’Al Qods comme capitale de la culture arabe, aura lieu aujourd’hui à partir de 18H00, à la Bibliothèque nationale.









    Source : libe.ma
     

Partager cette page