Festival international Tourtite d’Ifrane : Le rideau tombe sur la troisième édition

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 13 Août 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Après Zina Daoudia, Hajib, Abidate Rma et Batoul Marouani qui ont fait vibrer la belle grande Cédraie de Boujirhirrh limitrophe au Complexe sportif de la Paix de la ville d'Ifrane qui a accueilli près de 12.000 spectateurs venus de toutes les villes et villages du Royaume voire de l'étranger pour chanter et danser avec ces stars de la chanson populaire marocaine applaudies chaleureusement dimanche 09 août dernier lors de la cinquième soirée-programmée dans le cadre de la 3ème édition du Festival international Tourtite. La soirée de clôture de ce grand évènement qui vient de gagner ses lettres de noblesse a drainé quant à elle un large public lundi 10 août estimé à quelque 15.000 spectateurs comme on s'y attendait.
    Cette grande vague humaine qui a pris d'assaut pelouse et gradins du Complexe sportif de la Paix d'Ifrane lors de cette soirée de clôture organisée ce lundi 10 août 2009 a été au rendez-vous avec la soirée amazighe animée par : le rossignol du Moyen-Atlas Mohammed Rwicha, Mustapha Oumguil à la voix chaude et envoûtante, la diva du Souss Fatima Tihihite et la star du Rif Mariwari.
    Cette soirée de clôture présidée par Karim Kassi Lahlou, gouverneur d'Ifrane accompagné de Ouaaouicha, président de l'Université Al Akhawayn et Said Chabaatou, président du conseil de la région de Meknès-Tafilalet, a été marquée par la cérémonie de remise de prix au photographe Achour Sassa pour sa plus belle photo gagnante au concours de la meilleure photo ancienne ou récente de la ville et sa région organisé lors de ce festival ainsi que par l'hommage rendu à l'un des grands poètes amazighs du Moyen Atlas.
    A signaler aussi que le Festival international Tourtite a célébré l’enfant, à travers plusieurs activités récréatives allant de la mise en place d’un parc de jeux et d’éducation à l’environnement à l’organisation d’un carnaval d’enfants en passant par des tours de magie et des chansons et danses pour enfant.
    Ce festival très bien réussi à tous les niveaux a été une opportunité pour se positionner parmi les pôles d’attraction du tourisme écologique, de réflexion et de concentration sportive, et ce à travers l'organisation d'un pôle dédié à la nature où le département des Eaux et Forêts, la direction du Parc national et le tissu associatif de la ville d'Ifrane et de toute sa province ont exposé différentes essences d'arbres de la région, aquarium des poissons du Moyen Atlas, mini-zoo de la faune sauvage de la région, parc de jeux en théâtre de plein air pour la sensibilisation des enfants à la question environnementale, produits du terroir et production artisanale locale et provinciale dont la majorité est activement soutenue et encouragée par l'Initiative nationale pour le développement humain.
    Par ailleurs, il y a lieu de souligner que l'art plastique lors de cette édition a été bien au rendez-vous puisque la salle des conférences de la ville a été transformée le temps d'une semaine en une vraie galerie d'art où une trentaine d'artistes venus des différentes villes du Royaume ont exposé un total de 200 tableaux. Cette activité artistique marquée par l'organisation d'ateliers de dessin de plein air pour enfant a été coiffée par le grand hommage rendu à deux grands artistes peintres connus sur l'échiquier plastique national et international, à savoir: Boucheta El Hayani et Hassan Bourkia lors de la soirée d'ouverture animée par Abdelhadi Bel Khayate, Saida Charaf et Cherifa.
    Enfin, il y a lieu de rappeler que l'aspect international du Festival Tourtite et son caractère d'interculturalité ouvert aux Beaux Arts du monde entier se sont révélés lors de cette 3ème édition par la participation de l'art populaire ibérique (Espagne) à travers le flamenco et la danse orientale andalouse ainsi que la participation de l'art populaire de Géorgie.
    En effet, le flamenco est une musique chantée et dansée aux origines très anciennes et aux racines très diverses (arabe, juive, gitane, etc.) qui s'est affirmée depuis un siècle et demi, comme un art à part entière. Les origines du flamenco sont relativement floues. Bien que les premières manifestations connues du flamenco remontent à la fin du XVIIIe siècle, tout donne à penser que celui-ci existait depuis fort longtemps. L'art flamenco est né en Andalousie au sein d'une communauté marginale, pluriculturelle et persécutée où cohabitaient juifs, arabes, chrétiens et gitans. Il a également assimilé les rythmes des chants et musiques des populations noires qui faisaient escale au XVIe siècle dans le port de Cadix avant de repartir vers les plantations américaines. Il est traditionnellement associé au peuple gitan ou tzigane en raison du rôle primordial que celui-ci a joué quant à son interprétation et à sa diffusion.
    Pour sa part, la troupe moderne de Géorgie a été au rendez-vous avec un très beau spectacle de ballet où filles et garçons ont jonglé avec toutes les disciplines de la danse moderne. Du paso doble au french-cancan, en passant par le mambo, la samba et autres figures de danse orientale à travers des chorégraphies mettant en valeur toute la finesse et la richesse du folklore géorgien.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page