Fillon: «L'intégrisme» doit être «combattu», «surtout pas les musulmans»

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 6 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    Le Premier ministre français a prononcé le discours de clôture d'un colloque organisé par l'Institut Montaigne vendredi...

    C'est «l'intégrisme» qui doit être «combattu», mais «surtout pas les musulmans». C'est ce qu'a déclaré François Fillon lors d'un discours sur l'identité nationale .


    Après le Congrès des maires, Nicolas Sarkozy a en effet de nouveau passé le relais au Premier ministre sur ce sujet. C'est donc le Premier ministre et non le chef de l'Etat qui s'est exprimé en clôture d'un colloque sur l'identité nationale organisé par l'Institut Montaigne, le «think tank» de Claude Bébear.



    «Pas un débat de circonstance»

    «Il est normal et légitime que les pratiquants puissent exercer leur foi dans des conditions dignes. Je préfère des mosquées ouvertes à des caves obscures», a ainsi déclaré François Fillon. «Quant aux minarets, qui sont d'ailleurs assez peu nombreux en France, je dis simplement qu'ils doivent s’inscrire de façon raisonnable et harmonieuse dans notre environnement urbain et social. Et la meilleure façon qu'ils le soient c'est de faire confiance pour cela aux maires de nos villes», a poursuivi le chef du gouvernement.

    Quant au débat sur l'identité nationale, le locataire de Matignon a souligné que ce n'était pas un débat «de circonstance», alors que les critiques se multiplient à l'encontre du gouvernement, accusé de tenter de ravir des voix à l'extrême droite à quelques mois des élections régionales. «Ici où là, on a prétendu que ce débat était dangereux, qu’il allait raviver les défiances. Mais le danger n’est pas de débattre! Le danger, c’est de laisser monologuer les tenants du repli national, les nostalgiques qui sont prêts à emboucher le clairon de Déroulède et de Vichy», a-t-il poursuivi.



    http://www.20minutes.fr/article/368...t-etre-combattu-surtout-pas-les-musulmans.php
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    La France doit protéger les cultes (gouv)

    [​IMG]



    La France est "une République laïque qui doit protéger l'ensemble des cultes", a rappelé aujourd'hui sur Canal+ le ministre de l'Intérieur et des cultes, Brice Hortefeux, interrogé sur le référendum anti-minarets en Suisse.

    "La France est une République laïque qui doit protéger l'ensemble des cultes", a déclaré M. Hortefeux, estimant que la République française devait "condamner à la fois l'islamophobie et l'islamisme radical".

    Le ministre a précisé qu'il existait en France 2.368 lieux de cultes musulmans recensés, allant de la simple salle de prière à la mosquée. Parmi ces lieux de cultes, on trouve 64 mosquées ayant des minarets dont sept ayant "des minarets élevés", a-t-il dit.

    La construction de minarets "n'est pas une obligation religieuse", a-t-il souligné, évoquant certaines mosquées qui en sont dépourvues en République islamique d'Iran.

    Le ministre a assuré qu'il se "reconnaît" dans la position du maréchal Lyautey qui en inaugurant la Grande Mosquée de Paris en 1922 avait déclaré: "quand s'érigera le minaret que vous allez construire, il ne montera vers le beau ciel de l'Ile-de-France qu'une prière de plus dont les tours catholiques de Notre-Dame ne seront pas jalouses".

    En France, la construction d'une mosquée relève des élus locaux mais le ministre a également souligné que les instances régionales du Conseil français du culte musulman (CFCM) étaient des "lieux qui permettent le débat entre les collectivités et les instances musulmanes" sur cette question.



    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...4-la-france-doit-proteger-les-cultes-gouv.php
     
  3. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Sarkozy ne dit pas non aux minarets


    Le président français Nicolas Sarkozy ne dit pas non à la construction de minarets en France, après leur interdiction en Suisse, mais il met en garde contre toute "ostentation" et toute "provocation" dans la pratique des religions, dans une tribune publiée aujourd'hui par le journal Le Monde.

    Dans ce long texte dont l'intégralité doit être publiée à la mi-journée, le chef de l'Etat oppose le "métissage", qu'il définit comme "la volonté de vivre ensemble", au "communautarisme", considéré comme "le choix de vivre séparément". Il insiste sur l'obligation de "respecter ceux qui arrivent" et de "respecter ceux qui accueillent".

    "Chrétien, juif ou musulman, homme de foi, quelle que soit sa foi, croyant, quelle que soit sa croyance, chacun doit savoir se garder de toute ostentation et de toute provocation", poursuit-il.

    "Conscient de la chance qu'il a de vivre sur une terre de liberté, (il) doit pratiquer son culte avec l'humble discrétion qui témoigne non de la tiédeur de ses convictions mais du respect fraternel qu'il éprouve vis-à-vis de celui qui ne pense pas comme lui, avec lequel il veut vivre", ajoute Nicolas Sarkozy.

    Cette tribune paraît alors que le débat sur l'identité nationale lancé le mois dernier par le ministre de l'Immigration Eric Besson fait l'objet de très nombreuses critiques, à gauche comme à droite, qui dénoncent son opportunité et la stigmatisation de l'immigration qu'il véhicule.




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...00358-sarkozy-ne-dit-pas-non-aux-minarets.php
     
  4. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    ساركوزي لا يعارض المآذن بفرنسا ويحذر من الممارسات "المستفزة"

    أول تعليق له على استفتاء سويسرا

    أكد الرئيس الفرنسي نيكولا ساركوزي عدم معارضته بناء المآذن في فرنسا، بعدما حظرها في سويسرا، مع التحذير من أية "مبالغة" و"استفزاز" في ممارسة الشعائر الدينية.

    وكتب ساركوزي في افتتاحية نشرتها صحيفة "لوموند" الفرنسية، الثلاثاء 8-12-2009، في أول تعليق له على الاستفتاء الذي جرى في سويسرا في 29 تشرين الاول (اكتوبر) متسائلاً "هل يمكن ان نجيب بنعم او بلا على سؤال معقد الى هذا الحد ويمس امورا عميقة الى هذا الحد؟".

    واضاف "انا مقتنع بأنه لا يمكننا ذلك من دون ان نثير سوء فهم مؤلم وشعورا بالظلم واساءة الى المشاعر اذا قدمنا جوابا قاطعا على مشكلة يجب ان ينظر فيها كل حالة على حدى في ظل احترام قناعات ومعتقدات كل شخص"، مرحبا بالديمقراطية السويسرية "الاعرق من ديمقراطيتنا".

    وأكد ساركوزي أنه في دولة علمانية كفرنسا يجب على "المسيحيين واليهود والمسلمين، جميع المؤمنين بصرف النظر عن ايمانهم، ان يعرفوا كيف يتجنبون المبالغة والاستفزاز" في ممارسة شعائرهم الدينية.

    وفي هذا الاطار دعا ساركوزي المسلمين في فرنسا إلى أن يأخذوا بالاعتبار الارث "المسيحي" لفرنسا.

    وقال "اريد ان اقول لهم ايضا انه في بلدنا حيث تركت الحضارة المسيحية اثرا عميقا الى هذا الحد، وحيث قيم الجمهورية تشكل جزءا لا يتجزأ من هويتنا الوطنية، كل ما يمكن ان يبدو وكأنه تحد لهذا الارث ولهذه القيم سيؤدي الى فشل" مساعي ارساء احد اشكال الاسلام المعتدل في فرنسا. ويبلغ عدد المسلمين في فرنسا ما بين 5 و6 ملايين شخص.




    http://www.alarabiya.net/articles/2009/12/09/93615.html
     

Partager cette page