Fofana expulsé de son procès après un lancer de chaussures

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 11 Juin 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    L'assassin présumé du jeune Ilan Halimi poursuit ses provocations à la sixième semaine de son procès.

    Youssouf Fofana persiste et signe. L'assassin présumé du jeune Ilan Halimi, sauvagement tué en 2006, s'est fait expulser jeudi de son procès, après avoir lancé ses chaussures en direction des parties civiles. Une provocation de plus de la part du cerveau supposé du « gang des barbares », qui, depuis le début du procès, refuse de répondre aux questions qui lui sont posées et affiche tantôt un sourire ironique tantôt un sourire absent.

    L'incident s'est produit en deux temps jeudi matin, ont rapporté les témoins, le procès se déroulant à huit clos. L'accusé a d'abord lancé une première chaussure, qui a conduit à une suspension d'audience. Puis il a réitéré son geste avec une seconde chaussure, entraînant son expulsion. Un coaccusé était alors malmené par les questions de l'accusation et Fofana aurait cherché à faire diversion pour maintenir «la loi du silence» qui prévaut dans le box des accusés.

    «Les juifs (…), mes ennemis»
    «Il y a tous les juifs du monde dans le box [des parties civiles, ndlr], ce sont mes ennemis. C'est un attentat arabe à la chaussure piégée», a affirmé Fofana pour ponctuer son geste. Un acte qui rappelle le jet de chaussures le 14 décembre dernier d'un journaliste irakien en direction du président américain George W. Bush.

    Seuls trois avocats étaient présents à ce moment-là sur le banc des parties civiles. La famille d'Ilan Halimi était absente et personne n'a été atteint par les chaussures. La présidente a aussitôt sommé l'accusé de demeurer à la «souricière» du palais de justice pour la journée.


    Le procès se déroule depuis le 29 avril devant la cour d'assises des mineurs de Paris. Il doit durer jusqu'au 10 juillet. Ilan Halimi, 23 ans, séquestré et torturé pendant trois semaines dans une cité HLM de Bagneux (Hauts-de-Seine) avait été abandonné agonisant au bord d'une voie ferrée dans l'Essonne le 13 février 2006. Il était mort au cours de son transfert à l'hôpital.


    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...son-proces-apres-un-lancer-de-chaussures-.php
     

Partager cette page