Formation et emploi : quelles sont les filières les plus recherchées ?

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 19 Mai 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'orientation est déclarée partie intégrante du processus d'éducation et de formation. Elle accompagnera et facilitera la maturation vocationnelle, les choix éducatifs et professionnels des apprenants, ainsi que leur réorientation, chaque fois que de besoin, dès la seconde année du collège et jusqu'au sein de l'enseignement supérieur.


    Il faut d'abord noter que les étudiants dans leur majorité se penchent vers les écoles supérieures publiques pour poursuivre leurs études. En effet, 44,7% préfèrent le public contre 37,7% des étudiants qui privilégient la formation via le privé. Les établissements publics de formation professionnelle occupent une place de choix dans les intentions de poursuivre des études supérieures.

    42% des étudiants sont attirés par ces établissements. A l'OFPPT, par exemple, il existe des filières de formation qui connaissent une très forte demande de la part des jeunes, notamment : Développeur multimédia, Commerce international, Gestion hôtelière, Micro-ordinateurs et Télécommunications, Systèmes d'informations, Cuisine, Restauration, Comptables d'entreprises, Ouvrier mécanicien polyvalent, Tournage, Electromécanique, et Mécanicien polyvalent en usinage-réglage.


    Certes, les diplômes de la formation professionnelle favorisent l'accès à l'emploi, mais leur garantie dépend également des attitudes à adopter par les jeunes dans le marché du travail en s'inscrivant dans une recherche dynamique et active d'un emploi. D'après les enquêtes menées par l'OFPPT, les secteurs porteurs sont le Cuir, les Arts graphiques, l'Audiovisuel, l'Hôtellerie et le Textile-Confection : ces secteurs offrent le plus d'opportunités d'embauche avec des taux d'insertion de 100 % pour certaines filières de formation. L'université est classée en troisième position par 41,2% des étudiants, suivi des établissements privés de formation professionnelle (40%).

    Si la formation sur le tas était chose courante il y a quelques années, le secteur dispose aujourd'hui d'une filière spécifique de formation. Le taux d'encadrement encore faible est riche de promesses pour les jeunes diplômés, dès le bac+2. Ce dernier attire 36,8% des étudiants. Cependant, 52,7% d'entre eux préfèrent les formations longues (bac +4/5). Ils disent qu'une filière longue est plus apte à déboucher sur des postes de responsabilité. En outre, du fait que les entreprises sont, pour la plupart, sous-encadrées et que les postes de responsabilité sont moins nombreux que les autres, les perspectives d'emploi des filières longues sont moins nombreuses, au point de vue qualitatif, que les filières courtes.

    Une enquête réalisée par le groupe «l'Etudiant marocain» indique que l'informatique et l'ingénierie viennent en tête des formations convoitées par les étudiants (respectivement 24,3% et 21,4%). Elle sont suivies par la communication (12%), le commerce (9,7%) et le tourisme (8,7%).

    C'est la qualité des formations qui motive 60% des étudiants. Néanmoins, ils sont 21,4% à opter pour l'étranger dans le but de connaître une autre civilisation et de se sentir un peu plus libre. La France est en tête des destinations convoitées par les étudiants qui sont 58% à vouloir y poursuivre leurs études supérieures.

    Cette enquête a été réalisée en marge du Forum de l'Etudiant, de la formation et de l'Emploi, organisé à la Foire internationale de Casablanca du 22 au 25 avril


    source: Le matin
     

Partager cette page