Formule 1 - GP d'Abou Dhabi : Button, carpe diem

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 29 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Le Britannique Jenson Button (Brawn GP), sacré champion du monde au Brésil à Sao Paulo le 18 octobre, a avoué jeudi à Abu Dhabi, où se tiendra dimanche la dernière course de la saison, avoir profité du moment depuis lors.


    "Ce n'est pas un soulagement, car je voulais tellement ce titre. C'est un sentiment très étrange. J'ai atteint un rêve d'enfant. On rêve de beaucoup de choses quand on est enfant. Mais on ne sait pas vraiment ce qui deviendra réalité", a expliqué le Britannique, qui semblait sur un nuage jeudi. "Quand je suis entré en F1 en 1999, je me suis dit qu'il y avait une chance que cela se produise", a-t-il raconté. "Mais je ne pensais pas que cela serait si dur. Je croyais pouvoir faire la différence seulement sur mon pilotage, même si la voiture n'était pas compétitive. Mais la F1 ne fonctionne pas comme ça."


    "Chaque année, cela a été compliqué, même quand la saison était bonne. Alors y arriver en 2009, après dix ans de carrière...", a observé Button, ajoutant avoir "adoré" le dernier Championnat, qu'il ne "changerait" pour rien au monde, "même les mauvais jours, qui rendent plus fort". Une attitude conforme à celle adoptée au soir de son sacre quand, "extatique", selon ses propres dires, il répétait à l'envi: "Je suis le champion du monde" à des journalistes hilares lors d'une conférence de presse improvisée par la Fédération internationale de l'automobile. "J'ai arrêté de dire que j'étais champion du monde après cela car plus personne ne m'écoutait", a souri le Britannique, qui a ensuite narré ses dix jours "géniaux" depuis Sao Paulo.

    Avenir incertain

    "Les trois jours suivants, j'ai travaillé pour mes sponsors, pour l'écurie. J'ai passé le mercredi après-midi avec l'équipe à l'usine. C'était très émouvant", d'autant plus que Brawn GP, émanation de Honda F1, a été très proche de ne pas disputer le Championnat 2009, a-t-il raconté. Ensuite, le nouveau champion, accompagné de ses proches, en particulier le mannequin nippo-argentin Jessica Michibata, s'est envolé pour Dubaï, un émirat proche d'Abu Dhabi, où il a goûté à quelques jours de tranquillité. "Je n'ai fait que me reposer, m'entraîner, dormir sur la plage. J'ai beaucoup repensé au week-end brésilien", a-t-il affirmé.

    A une journaliste demandant à ce bambochard invétéré s'il avait alors célébré son titre, la réponse s'est faite moins précise: "Je n'ai pas du tout fait la fête. J'ai passé du temps avec des amis en Grande-Bretagne, et là, je me suis amusé". Pour le Britannique, dont la carrière a pâti de mauvais choix d'écurie, l'heure est aussi à penser à son avenir proche: rester chez Brawn GP ou partir ? Vers où ? Et que peut lui permettre son titre ? "On ne sait pas comment cela va être après en avoir gagné un. C'est très différent de ce que j'attendais. Je travaille pour cela depuis 21 ans. Cela a toujours été mon rêve de devenir champion du monde de F1. J'ai consacré ma courte vie à cela", a commenté Jenson Button, qui a 29 ans. "Je vais essayer de profiter au maximum de ce week-end à Abu Dhabi. Je commencerai à penser à l'an prochain et aux défis qui m'attendent seulement après cela", a-t-il déclaré, apaisé. "Je ne regarde pas trop loin maintenant. Je ne fais que jouir du moment." Carpe diem. Tout simplement.


    Eurosport
     

Partager cette page