Formule 1: Histoire

Discussion dans 'Motosport' créé par oisis73, 16 Février 2008.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis 2007, les spécifications sont : monoplaces d'au moins 605 kilogrammes à vide mais pilote compris, propulsées par un moteur V8 de 2 400 cm³ de plus de 700 chevaux (tournant maximum à 19 000 tours/minute avec une distribution pneumatique) et équipées de quatre pneus à quatre rainures (sur sec). Une course de Formule 1 constitue une épreuve de sprint qui se termine à la fin du tour dans lequel la distance de 305 kilomètres est franchie (à l'exception de Monaco...), ou deux heures de course maximum.

    Avant la saison 2006, les monoplaces étaient équipées de moteur V10 de 3 000 cm³ dépassant les 900 ch.


     
  2. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Organisation et arbitrage
    Organisation

    Trois organismes sont chargées de l'organisation des saisons de Formule 1 :

    * La FIA (Fédération Internationale de l'Automobile), présidée par Max Mosley, assure la direction technique et sportive, et détermine les règlements.
    * La FOA (Formula One Administration, anciennement FOCA), présidée par Bernie Ecclestone, détient les droits exclusifs sur les contenus audio et vidéo des compétitions par délégation de la FIA, suivant les termes des Accords de Concorde.
    * La FOM (Formula One Management) gère les droits, notamment les droits de diffusion télévisée, de la FOA.

    Réglementation

    Ces dernières saisons, la FIA a modifié les règlements en Formule 1 afin de ralentir la spirale de la progression de la vitesse et des coûts.

    En 2005, un seul train de pneus pouvait être utilisé pour les qualifications et la course. Si un véhicule avait un pneu endommagé (comme une crevaison), il devait être remplacé par un des pneus utilisés préalablement lors des essais. Mais en 2006, les changements de pneumatiques furent à nouveau autorisés afin de rendre les ravitaillements plus spectaculaires.

    La FIA a également revu les appuis en 2005, limitant ainsi la vitesse de passage en courbe des voitures. Il arrive que la réglementation change en cours de saison comme en juin 2006 pour empêcher l'aplatissement de l'aileron arrière supérieur en ligne droite pour réduire la traînée, même chose avec l'interdiction des "mass dampers" en août 2006.

    Désormais, les formules de qualification ont totalement changé. Un premier quart d'heure de qualifications est organisé ; les six derniers sont classés dans cet ordre de la 17e à la 22e place. Les 16 autres pilotes disposent d'un quart d'heure supplémentaire à l'issue duquel les six derniers sont à nouveau classés dans cet ordre. Finalement, les 10 derniers pilotes peuvent en découdre pendant les vingt dernières minutes restantes. À noter qu'une nouvelle réglementation a été adoptée depuis le Grand Prix de France (2006), son principal effet étant de réduire la durée de la dernière partie de qualification en la faisant passer de vingt à quinze minutes.

    Sécurité

    Drapeau jaune assorti du panneau "SC" (pour Safety Car) qui signale une neutralisation temporaire de la course derrière la voiture de sécurité.
    Drapeau jaune assorti du panneau "SC" (pour Safety Car) qui signale une neutralisation temporaire de la course derrière la voiture de sécurité.

    Les circuits de Formule 1 ont désormais les derniers équipements en matière de sécurité. Ce ne fut pas toujours le cas, et nombre de drames furent la conséquence directe de ces manques. Plusieurs circuits ont dû modifier leur tracé afin d’offrir une meilleure sécurité aux pilotes, tandis que d'autres ont perdu leur place au calendrier. Malgré les incessantes améliorations apportées à son tracé, le Grand Prix de Monaco fait exception à la règle sécuritaire dans la mesure où il est difficile d’adapter un tracé en pleine ville aux critères de sécurité actuels. Mais le rayonnement incomparable de l'anachronique rendez-vous monégasque lui permet de conserver sa place au calendrier.

    Aujourd'hui les pilotes participent aussi la sécurité des courses. Jackie Stewart fut l'un des premiers pilotes à demander une sécurité accrue lors des Grands Prix. Regroupés au sein du GPDA (Grand Prix Drivers Association), ils expriment leurs souhaits, leurs exigences et, font pression pour obtenir des aménagements lorsque un circuit leur paraît présenter des dangers potentiels.
     
  3. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Performance des voitures et consommation

    La consommation moyenne d'une Formule 1 est de 75 litres d’essence (sans plomb) pour 100 km. Le plein de carburant se fait sous pression avec un débit de 12 litres environ par seconde (9 kg de carburant par seconde).

    Les performances en accélération sont (chiffres de la Renault R25 de 2005 - moteur V10) :

    0 à 100 km/h : 1,9 seconde
    0 à 200 km/h : 3,9 secondes
    0 à 300 km/h : 8,4 secondes (plus ou moins, en fonction de la configuration aérodynamique)

    Sur le circuit de Monza (GP d'Italie), les F1 peuvent atteindre la vitesse de 365 km/h. En courbe rapide, la voiture génère jusqu'à 5 G d’accélération latérale.

    Sur une Formule 1, lorsque le pilote lève le pied de la pédale d'accélérateur à haute vitesse, la décélération est de 1 G, soit l'équivalent du freinage d'une voiture de sport. Ceci est principalement dû à l'aérodynamisme. Grâce à ses freins en carbone la voiture décélère de 300 km/h à un arrêt complet en moins de 3,5 secondes, la force de décélération atteint alors les 5 à 6 G. Une F1 passe de 100 à 0 km/h en 17 mètres environ.
     
  4. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Histoire

    Repères historiques

    Si le championnat du monde de Formule 1 moderne prend corps en 1950, la discipline remonte, en fait, bien plus loin.

    * 1906. Premier Grand Prix automobile. Disputé au Mans, il s'agit du « Grand Prix de l'ACF ».
    * 1908. Première édition du « Grand Prix des États-Unis ».
    * 1929. Première édition du « Grand Prix de Monaco ».
    * 1947. Création de la catégorie « Formule 1 ».
    * 1948. Ferrari aligne ses premières voitures en Grand Prix.
    * 1950. Création du Championnat du monde des pilotes
    * 1958. Création de la Coupe des constructeurs (qui deviendra le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

    Depuis 1950, la Formule 1 a connu 36 Grand Prix différents, sur les cinq continents. 19 d’entre eux sont actifs en F1 en 2005, les 17 autres sont passés de mode ou poursuivent leur existence indépendamment, tel les 500 miles d’Indianapolis, qui ont compté pour le championnat de Formule 1 dans les années 1950 bien que courus avec un règlement et des monoplaces différents.

    Le Grand Prix de Grande Bretagne disputé le 13 mai 1950 à Silverstone a été le premier Grand Prix de l'histoire du championnat du monde. L’Italien Giuseppe Farina s’y était imposé sur une Alfa Romeo. Ferrari est la seule écurie qui a présenté ses voitures sur la grille de départ à chaque saison, n'ayant commencé leur apparition qu'au grand prix de Monaco de 1950 (le second grand prix de l'histoire du championnat).

    * GP de Formule 1 2008
    o Grand Prix d'Australie
    o Grand Prix de Malaisie
    o Grand Prix de Bahreïn
    o Grand Prix d'Espagne
    o Grand Prix de Turquie
    o Grand Prix de Monaco
    o Grand Prix du Canada
    o Grand Prix de France
    o Grand Prix de Grande-Bretagne
    o Grand Prix d'Allemagne
    o Grand Prix de Hongrie
    o Grand Prix d'Europe
    o Grand Prix de Belgique
    o Grand Prix d'Italie
    o Grand Prix de Singapour
    o Grand Prix du Japon
    o Grand Prix de Chine
    o Grand Prix du Brésil



    * GP de Formule 1 disparus
    o 500 miles d’Indianapolis
    o Grand Prix d'Afrique du Sud
    o Grand Prix d'Argentine
    o Grand Prix d'Autriche
    o Grand Prix de Detroit
    o Grand Prix de Dallas
    o Grand Prix des États-Unis
    o Grand Prix des États-Unis Est
    o Grand Prix des États-Unis Ouest
    o Grand Prix de Las Vegas
    o Grand Prix du Luxembourg
    o Grand Prix du Maroc
    o Grand Prix du Mexique
    o Grand Prix du Pacifique
    o Grand Prix des Pays-Bas
    o Grand Prix de Pescara
    o Grand Prix du Portugal
    o Grand Prix de Saint-Marin
    o Grand Prix de Suède
    o Grand Prix de Suisse
     
  5. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Distinction entre Grand Prix de F1 et épreuve du championnat du monde

    De nos jours, les expressions course de Formule 1 et course du championnat du monde sont synonymes. En effet, depuis 1984, tous les Grands Prix de Formule 1 ont compté pour le championnat du monde des pilotes. Et inversement, depuis 1961, le championnat du monde est constituté uniquement d'épreuves disputées par des monoplaces répondant à la réglementation "Formule 1".

    Tel n'a pas toujours été le cas puisque jusqu'en 1984, se sont disputés de nombreuses courses de Formule 1 ne comptant pas pour le championnat du monde. En 1950 par exemple, 22 courses de Formule 1 ont été organisés, mais seulement 6 comptaient pour le championnat du monde. La fréquence des courses dites "hors championnat" a baissé avec le temps et à ce jour, la dernière course de F1 hors championnat organisée fut la Race of champions 1983 disputée en avril 1983 sur le tracé anglais de Brands Hatch.

    Inversement, plusieurs manches du championnat du monde des pilotes (qui n'a officiellement pris l'appellation "championnat du monde des pilotes de Formule 1" qu'en 1981) n'ont pas été disputées par des Formule 1:
    C'est le cas des courses des championnats du monde 1952 et 1953, qui se sont toutes déroulées sous la réglementation "Formule 2". Lors de ces deux saisons, la catégorie "Formule 1" a continué à exister mais n'a donné lieu qu'à des courses hors-championnat. Du fait de la confusion moderne entre "Formule 1" et "championnat du monde", et compte tenu de la continuité existant avec les saisons précédentes, toutes ces courses de Formule 2 sont assimilées à des courses de Formule 1.
    C'est également le cas des 11 éditions des 500 miles d'Indianapolis (de 1950 à 1960) intégrées au championnat, alors que se disputant selon les réglements techniques et sportifs en vigueur aux Etats-Unis. Officiellement, tous les résultats enregistrés font partie des statistiques du championnat du monde et, ici encore, compte tenu de la confusion moderne entre championnat du monde et Formule 1, sont parfois considérés comme des résultats de Formule 1.
     
  6. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Records en F1
    Records de titres par constructeur

    * 15 fois : Ferrari
    * 9 fois : Williams
    * 8 fois : McLaren
    * 7 fois : Lotus
    * 2 fois : Cooper, Brabham, Renault
    * 1 fois : Benetton, BRM, Matra, Tyrrell, Vanwall,

    Records de titres par pilote (1950-2007)

    * 7 fois : Michael Schumacher
    * 5 fois : Juan Manuel Fangio
    * 4 fois : Alain Prost
    * 3 fois : Jack Brabham, Niki Lauda, Nelson Piquet, Ayrton Senna, Jackie Stewart
    * 2 fois : Fernando Alonso, Alberto Ascari, Jim Clark, Emerson Fittipaldi, Mika Häkkinen, Graham Hill
    * 1 fois : Mario Andretti, Giuseppe Farina, Mike Hawthorn, Damon Hill, Phil Hill, Denny Hulme, James Hunt, Alan Jones, Nigel Mansell, Jochen Rindt, Keke Rosberg, Jody Scheckter, John Surtees, Jacques Villeneuve, Kimi Räikkönen

    Records de vitesse d'une Formule1

    C'est le colombien Juan Pablo Montoya qui détient le record de vitesse au volant d'une Formule 1 à 372,6 km/h. Ce record, qui a été enregistré par son équipe, McLaren-Mercedes, s'est déroulé lors d'essais privés le 25 août 2005 sur la piste de Monza, en Italie.

    Il est a noter que le précédent record avait été chronométré officiellement dans le cadre d'un Grand Prix. Il était détenu par le Brésilien Antonio Pizzonia qui avait atteint 369,9 km/h au volant d'une Williams-BMW en 2004 en qualifications du Grand Prix d'Italie sur ce même circuit.

    Concernant les pole positions, c'est Rubens Barrichello qui détient le record de la pole la plus rapide (rélisée à Monza en 2004) à 260,395 km/h de moyenne (avec Ferrari). Il obtient le lendemain le meilleur tour en course à 257,320 km/h de moyenne. Son coéquipier Michael Schumacher avait remporté le Grand Prix le plus rapide en 2003 à la moyenne de 247,585 km/h de moyenne.
     
  7. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Palmarès

    Les pilotes champions du monde

    De l'Italien Giuseppe Farina, premier titré en 1950 sur Alfa Romeo, au Finlandais Kimi Räikkönen, couronné sur Ferrari en 2007, voici le palmarès du Championnat du monde de Formule 1 FIA Pilotes.

    1950 Giuseppe Farina (ITA/Alfa Romeo)

    1951 Juan Manuel Fangio (ARG/Alfa Romeo)

    1952 Alberto Ascari (ITA/Ferrari)

    1954 Juan Manuel Fangio (ARG/Mercedes, Maserati)

    1955 Juan Manuel Fangio (ARG/Mercedes)

    1956 Juan Manuel Fangio (ARG/Lancia-Ferrari)

    1957 Juan Manuel Fangio (ARG/Maserati)

    1958 Mike Hawthorn (GBR/Ferrari)

    1959 Jack Brabham (AUS/Cooper)

    1960 Jack Brabham (AUS/Cooper)

    1961 Phil Hill (E-U/Ferrari)

    1962 Graham Hill (GBR/BRM)

    1963 Jim Clark (GBR/Lotus)

    1964 John Surtees (G-B/Ferrari)

    1965 Jim Clark (GBR/Lotus)

    1966 Jack Brabham (AUS/Brabham)

    1967 Denny Hulme (N-Z/Brabham)

    1968 Graham Hill (G-B/Lotus)

    1969 Jackie Stewart (GBR/Matra)

    1970 Jochen Rindt (AUT/Lotus)

    1971 Jackie Stewart (GBR/Tyrrell)

    1972 Emerson Fittipaldi (BRE/Lotus)

    1973 Jackie Stewart (GBR/Tyrrell)

    1974 Emerson Fittipaldi (BRE/McLaren)

    1975 Niki Lauda (AUT/Ferrari)

    1976 James Hunt (GBR/McLaren)

    1977 Niki Lauda (AUT/Ferrari)

    1978 Mario Andretti (E-U/Lotus)

    1979 Jody Scheckter (AFS/Ferrari)

    1980 Alan Jones (AUS/Williams)

    1981 Nelson Piquet (BRE/Brabham)

    1982 Keke Rosberg (FIN/Williams)

    1983 Nelson Piquet (BRE/Brabham)

    1984 Niki Lauda (AUT/McLaren)

    1985 Alain Prost (FRA/McLaren)

    1986 Alain Prost (FRA/McLaren)

    1987 Nelson Piquet (BRE/Williams)

    1988 Ayrton Senna(BRE/McLaren)

    1989 Alain Prost (FRA/McLaren)

    1990 Ayrton Senna(BRE/McLaren)

    1991 Ayrton Senna(BRE/McLaren)

    1992 Nigel Mansell (GBR/Williams)

    1993 Alain Prost (FRA/Williams)

    1994 Michael Schumacher (ALL/Benetton)

    1995 Michael Schumacher (ALL/Benetton)

    1996 Damon Hill (GBR/Williams)

    1997 Jacques Villeneuve (CAN/Williams)

    1998 Mika Häkkinen (FIN/McLaren)

    1999 Mika Häkkinen (FIN/McLaren)

    2000 Michael Schumacher (ALL/Ferrari)

    2001 Michael Schumacher (ALL/Ferrari)

    2002 Michael Schumacher (ALL/Ferrari)

    2003 Michael Schumacher (ALL/Ferrari)

    2004 Michael Schumacher (ALL/Ferrari)

    2005 Fernando Alonso (ESP/Renault)

    2006 Fernando Alonso (ESP/Renault)

    2007 Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
     
  8. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Les constructeurs champions du monde

    De Vanwall, première marque titrée, en 1958, à Ferrari, couronnée en 2007, voici le palmarès du Championnat du monde de Formule 1 FIA Constructeurs.

    1958 Vanwall

    1959 Cooper

    1960 Cooper

    1961 Ferrari

    1962 BRM

    1963 Lotus

    1964 Ferrari

    1965 Lotus

    1966 Brabham

    1967 Brabham

    1968 Lotus

    1969 Matra

    1970 Lotus

    1971 Tyrell

    1972 Lotus

    1973 Lotus

    1974 McLaren

    1975 Ferrari

    1976 Ferrari

    1977 Ferrari

    1978 Lotus

    1979 Ferrari

    1980 Williams

    1981 Williams

    1982 Ferrari

    1983 Ferrari

    1984 McLaren

    1985 McLaren

    1986 Williams

    1987 Williams

    1988 McLaren

    1989 McLaren

    1990 McLaren

    1991 McLaren

    1992 Williams

    1993 Williams

    1994 Williams

    1995 Benetton

    1996 Williams

    1997 Williams

    1998 McLaren

    1999 Ferrari

    2000 Ferrari

    2001 Ferrari

    2002 Ferrari

    2003 Ferrari

    2004 Ferrari

    2005 Renault

    2006 Renault

    2007 Ferrari
     

Partager cette page