Forum national sur la réforme du système éducatif

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 23 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Quel élève et quel étudiant nous voulons avoir pour demain ? Quel genre de formation faut-il leur donner ? Et quel genre de formateur nous cherchons ? Ces questions ont constitué la plateforme du forum que le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique organise les 20, 21 et 22 à Rabat sous le thème : « La réforme, les acquis et les perspectives ».

    C’est pour débattre de ces questions et plusieurs autres non moins fondamentales toutes en relation avec les profondes réformes qu’a connues notre système éducatif que le MEN a convié plus de mille personnalités à ce forum, tous des enseignants, académiciens, étudiants ou membres de la société politique, syndicale ou civile.

    La participation de cette élite s’inscrit dans la volonté de donner la parole à tous afin d’avoir une évaluation externe de la réforme qui se trouve maintenant, à mi-chemin, à ses premières cinq années de l’enrichir et, surtout, lui donner un coup d’accélérateur.

    Pour le Premier ministre, M. Driss Jettou, qui a inauguré ce forum, « la question de la réforme de notre système éducatif est la deuxième grande question nationale après celle de notre intégrité territoriale (...) car le secteur de l’éducation et de la formation est considéré dans le monde entier comme la principale locomotive du développement durable (...) et notre pays qui s’est engagé dans ces réformes il y a juste cinq ans cherche à se doter d’un système éducatif capable d’intégrer les nouvelles générations dans le système du développement économique, social et culturel ».

    M. Jettou a également parlé de l’engagement du gouvernement pour réussir ce pari et lui apporter toute l’aide nécessaire. Et afin d’intégrer l’élève et l’étudiant marocains, le gouvernement est en train d’étudier un grand projet capable d’élever la qualité de notre système éducatif, surtout la qualité de l’éducation et de la formation données à nos étudiants. Ce projet vise la généralisation de la dotation de toutes nos écoles, collèges, lycées et universités de la technologie moderne.

    Ainsi, il est prévu que 8600 établissements de formation seront équipés par des ordinateurs dans les trois prochaines années. Une enveloppe d’un milliard de dirhams, sera consacrée à ce projet ambitieux et 5,5 millions élèves bénéficieront de ce programme.

    Pour sa part, M. Abdelaziz Meziane Belafquih, conseiller de S.M. le Roi et président de la Commission de l’Education et de la Formation, a mis l’accent sur les principaux facteurs qui ont accompagné l’opération de la réforme éducative depuis son départ, il y a cinq ans, jusqu’à aujourd’hui, pour conclure que notre pays n’a plus d’autre solution que de réussir les réformes entreprises.

    Dans le même sillage, M. Habib El Malki, ministre de tutelle, a considéré que seule une haute qualité de l’enseignement est capable de résoudre le problème éducatif. Et il a trouvé que, contrairement à ce qui se dit dans la rue : que notre pays produit plus d’étudiants qu’il n’en a besoin, le Maroc a même un déficit dans ce sens. Il a ensuite mis l’accent sur le rapport qualité-quantité.


    Car, pour le ministre, le chômage des lauréats n’est pas seulement un problème de formation mais aussi de faiblesse de l’économie nationale qui n’arrive pas à les absorber.

    Concernant les résultats et les acquis de la première moitié de la décennie de la réforme du système de l’éducation et de la formation, M. El Malki les a jugés très objectifs. Et de conclure que le pari est réussi car notre pays est en train de se doter d’un nouveau genre d’élèves et d’étudiants et le métier d’enseignant devient de plus en plus attractif et séduisant.

    Par: A. BENKHOUYA M. SEDRATI
    Source: L'OPINION.
     
  2. iberia

    iberia Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Forum national sur la réforme du système éducatif

    Le systeme d'éducation est malade, mais en prendre conscience est un point honorable. Espérons que cette initiative aboutira à qlq chose de constructive.
     

Partager cette page