Foufou le chardonneret

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par MIMALION, 4 Novembre 2008.

  1. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    C’était un oiseau venant de très loin,
    Traversant mers, montagnes et déserts arides.
    Chez lui, c’était un beau chanteur, un grand joyeux.
    Un jour, il décida de découvrir les paysages du nord.

    En fait, il cherchait son âme sœur, son cœur, trop lourd,
    Lui demandait de lui trouver un autre cœur à aimer.
    Il était seul au monde et patientait tant bien que mal,
    Avant qu’un jour la chance lui sourit.

    Cet oiseau, ne trouvait pas la femelle,
    Qui l’aiderait à construire son nid.
    Oh, des femelles il y en a sur tous les arbres !
    Mais il lui fallait trouver une jolie oiselle qui lui ressemble.

    Notre ami est de la famille des chardonnerets, magnifique oiseau
    Aux mille et un coloris. Ils sont réputés pour leurs beaux chants.
    Et puis il y a son pelage qui fait tourner la tête de toutes les femelles.
    Mais notre ami cherche celle qui l’accompagnera toute la vie.

    Un beau jour, il se rendit sur Alger afin de changer d’air.
    Il prit son magnifique envol et se reposa à Quba.
    Quba est un magnifique pays où se réfugient les plus belles créatures.
    On y trouve notamment des oiseaux venant de Tchéquyland.

    Puis par hasard notre oiseau rencontra une merveilleuse princesse,
    Aux milles perles rares, chantonnant et dansant avec vivacité.
    Il devint fou, plein d’hardiesse, ne cessant de chanter, ce fut l’extase.
    La princesse s’appelle Perla et lui Foufou

    Ah il mérite bien son prénom car à la vue de Perla la princesse
    Au sourire étourdissant, Foufou ne cessa de danser, de gigoter,
    Il se faisait beau et prenait soin de lui. Mais comment lui dire ?
    Comment lui dire à ma belle qu’un coup de foudre a heurté Foufou ?

    Eh bien tant pis, Foufou décida de lui chanter tout son amour.
    Perla sourit, apprécia puis commença à faire connaissance.
    Pour Foufou, ce fut un intense bonheur, une immense joie.
    Pour Perla, nul ne sait, mais quand même elle apprécia ce phénomène.


    Foufou chantonnait sa joie mais Perla, sans doute hésitante,
    Ne répondait pas toujours à ses chants et poèmes.
    On ne peut pas en vouloir à Perla car elle méditait sur sa nouvelle vie.
    Pour ne pas perdre de temps,

    Foufou commença à amasser des brins de paille, pour leur demeure.
    Et le nid fut presque prêt, d’un confort et d’une beauté inégalable.
    Notre ami voulait des petits oisillons car il adore entendre « cuit cuit ».
    Sa belle aussi voudrait tant fonder un foyer, mais…

    La jolie Perla est une oiselle raisonnable, jolie, accueillante, intelligente,
    Radieuse, magnifique, souriante, émouvante et étourdissante.
    Foufou ne savait plus ce qu’il faisait, un jour rêvant d’elle,
    Volant dans les airs, Foufou ne vit pas les branches d’arbres,

    Puis se foula une aile. Foufou ne s’en inquiétait pas car il pensait que
    Sa belle viendrait le soigner. Il tomba juste en dessous de leur nid.
    Mais Perla la princesse renonça à cet amour, et Foufou s’effondra.
    Non, un mâle ne pleur pas ! Mais c’est tout son être qui pleura.


    Foufou ne pouvant pas atteindre son nid voyait les brins de paille s’envoler.
    Petit à petit le vent emmena tout et Foufou perdit tout espoir.
    Plus rien ne l’intéressait, il se laissa mourir. Il ne veut que sa belle !
    Perla ne répond plus aux chants désespérés de Foufou.

    Foufou commence à perdre sa belle voix et ses plumes s’assombrissent.
    Foufou est un oiseau brisé, n’arrive pas à guérir, il est saisit par le froid.
    Perla ne sait plus quoi faire mais ne veut pas chanter pour lui.
    Foufou, lui, ne lui en veut pas, mais continue à espérer.

    Reviens Perla, ne laisse pas ton amoureux dans ce désespoir !
    Il a besoin de toi, maintenant qu’il t’a connu, il ne peut plus se passer de toi.
    Perla et Foufou devraient être les meilleurs amoureux de toute la forêt,
    Mais Perla ne se décide pas. Et Perla se cache.

    Foufou part à sa recherche, tant pis, il faudra braver tous les dangers.
    Les méchants sont aux aguets mais Foufou préfère être mangé par un chat
    Plutôt que de vivre sans celle qui doit être sa femelle.
    Foufou est bel et bien fou ! Oh Perla, revient pour lui.

    Il a besoin de toi, il ne vole plus, il se meurt. Il pleure de toute son âme.
    Aide le à se relever. Aide le à redevenir l’oiseau chantonnant qu’il était.
    Oh Perla tu ne trouveras jamais un tel amoureux prêt à tout pour toi.
    Ma perle, toutes les mots ne suffiront pas pour t’exprimer mon amour.
     

Partager cette page