France-sans-papiers : 2.975 Marocains ont été expulsés en 2008

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 2 Juin 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    La chasse aux immigrés


    Mobilisation sans pareille en France du dispositif d’éloignement des sans-papiers. 2.975 Marocains ont été expulsés en 2008.

    Il y a pile deux ans, le socialiste Eric Besson attaquait Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et sa politique de l’immigration, dans un ouvrage intitulé Les Inquiétantes ruptures de M. Sarkozy. Au fil des pages, M. Besson livre une critique sévère de la politique d’immigration “choisie” de Sarkozy. «On peut tout d’abord contester la pertinence d’une telle politique qui consiste à favoriser l’installation professionnelle en France des diplômés étrangers et qui octroie une carte de séjour “compétences et talents”. Au lieu de faciliter la circulation des étrangers par l’octroi de visas à entrées multiples, cette politique favorise l’installation définitive en France et participe au pillage des élites des pays en développement», écrit M. Besson. Aujourd’hui ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, Eric Besson ne trouve pas mieux que de se vanter de ses chiffres records en matière de rafles, tracas, gardes à vue, séparation de familles et expulsions pures et simples. A la juger sur le nombre de reconduites à la frontière, la politique de l’immigration est même plus ferme qu’avant: ils étaient, à titre d’exemple, 2.560 Marocains en 2007 à avoir été reconduits aux frontières, leur nombre a atteint 2.975 en 2008. Le nombre total fixé pour 2009 est de 27.000 expulsions contre 26.000 en 2008. C’est 1.000 de plus que ce qui avait été demandé à son prédécesseur Brice Hortefeux. Une politique du chiffre qui n’épargne ni adultes ni collégiens, ni même enfants. Elle prend son sens à l’instant où la police est sommée de “faire du chiffre”. On ne se contente plus d’expulser par avion les sans-papiers condamnés ou pris au hasard, mais on va les chercher où ils sont, à domicile, dans les quartiers où ils vivent, à l’entrée des écoles, des bouches de métro qu’ils fréquentent. Il faut remplir les camions pour atteindre les quotas.

    http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_840/html_840/lachasse.html
     

Partager cette page