France: Un concours de la police annulé pour discrimination

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 16 Avril 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Le Conseil d'Etat a donné gain de cause à un candidat d'origine maghrébine, qui estimait avoir été éliminé du concours 2007 à cause de questions discriminatoires. Une première, selon l'avocat du plaignant.

    Les résultats du concours interne 2007 des officiers de police ont été annulés par le Conseil d'Etat pour cause de discrimination raciale, selon une information de France Bleu Ile-de-France. Les faits remontent au 27 septembre 2007. Ce jour-là, Abdeljalel El Haddioui fait partie des cinquante candidats encore en lice pour les 27 postes d'officiers à pourvoir. Cinquante candidats qui doivent être départagés dans une ultime épreuve orale.


    Mais pour ce postulant - le seul au patronyme maghrébin - l'entretien tourne à une supercherie. «Faites-vous le ramadan ?», «votre femme porte-t-elle le voile ?», «votre avis sur la corruption des fonctionnaires de police marocains ?», «vous ne trouvez pas bizarre ce gouvernement de la France avec des ministres arabes et un président à moitié hongrois ?»… A la sortie de l'entretien, Abdeljalel El Haddioui, 40 ans, est recalé avec un 4/20 éliminatoire, en dépit de six notes supérieures à la moyenne dans les autres épreuves. Interrogé sur la véracité du contenu de l'entretien, le président du jury se refuse à tout commentaire.

    Persuadé d'être victime de discrimination, Abdeljalel El Haddioui décide alors de porter l'affaire devant la Halde et le Conseil d'Etat. Lequel lui a donc donné raison, vendredi 10 avril, en annulant les résultats du concours. C'est désormais au ministère de l'Intérieur qu'il revient de prendre une décision quant à l'avenir d'Abdeljalel El Haddioui et de la promotion 2007 des officiers de police.

    Sur France Inter, la ministre Michèle Alliot-Marie a indiqué qu'elle allait «tenir compte de la décision du Conseil d'Etat», sans préciser les suites qui allaient être données à cette affaire. «Dans tout corps social quel qu'il soit (...) il peut y avoir des personnes qui ne respectent pas les lois, a-t-elle souligné. Ce qui est important pour l'honneur mais également pour la crédibilité du corps et pour la confiance qu'on lui fait, c'est qu'il y ait des sanctions quand il y a des problèmes.» Contactée par lefigaro.fr pour savoir ce qu'allaient devenir les policiers promus en 2007, la Direction générale de la police nationale (DGPN) fait savoir qu'elle n'est pas en mesure de répondre pour le moment à la question.

    Interrogé par France Info sur le sujet, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), convaincu qu'il existe d'autres cas similaires dans l'administration, espère pour sa part que cette décision du Conseil d'Etat «va délier d'autres langues» et permettra de «ne pas laisser se banaliser ce genre de comportements».

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...-de-la-police-annule-pour-discrimination-.php
     
  2. Psy

    Psy Visiteur

    J'aime reçus:
    71
    Points:
    0
    wa ma khafia kana a3dam
     
  3. Serviteur

    Serviteur Visiteur

    J'aime reçus:
    179
    Points:
    0
    de tte facon quoi qu'un arabe fasse il ne pourra jamais avoir de notes meilleures que les francais de souche sauf si les copies sont anonymes
     

Partager cette page