Funérailles à Casablanca de Abdallah Ibrahim

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 13 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Les funérailles de feu Abdallah Ibrahim, décédé dimanche, ont eu lieu hier après-midi au cimetière Achouhada à Casablanca, en présence de S.A.R. le Prince Moulay Rachid.Après la prière du mort, la dépouille du défunt a été inhumée en présence également de plusieurs personnalités du monde de la politique, de l'économie, de la culture et des acteurs de la société civile. Après la lecture de versets du Saint Coran, des prières ont été dites pour le repos de l'âme du défunt. Né le 24 août 1918 à Tamesloht dans le Haouz, feu Abdallah Ibrahim s'était engagé dans le Mouvement national dès son jeune âge, dans les années trente.

    Tout en suivant l'enseignement moderne en langues française et anglaise, il fit ses études à l'université Ben Youssef de Marrakech dont il est titulaire du diplôme supérieur (section littéraire).

    Entre 1946 et 1950, il fait partie d'un premier groupe de militants qui, à leur sortie de prison, se rendent à Paris pour poursuivre leurs études. M.Ibrahim s'inscrit alors à la Sorbonne et se consacre aux disciplines économiques et sociales. Membre fondateur du Parti de l'Istiqlal, il siège à son conseil supérieur et plus tard à la commission politique.


    Journaliste de talent, il collabora aux différents périodiques littéraires ou politiques du Parti de l'Istiqlal. En 1950, à son retour d'Europe où il a enrichi ses connaissances notamment en ce qui concerne les questions économiques, M. Ibrahim assuma la rédaction en chef du journal “Al-Alam”.

    En 1954, feu Abdallah Ibrahim prit part au lancement de l'Union marocaine du travail (UMT) dans la clandestinité.

    Dès la proclamation de l'Indépendance, il participe au premier cabinet de M.
    Mbarek Bekkai (7 décembre 1955) en qualité de secrétaire d'Etat à l'Information.
    Dans le second cabinet Bekkai (28 octobre 1956), il occupe le portefeuille du Travail. En décembre 1958, feu S.M. Mohammed V le chargea de former le quatrième gouvernement du Royaume. En 1959, il fait partie du groupe promoteur de l'aile gauche du parti de l'Istiqlal qui débouche sur la création de l'Union nationale des forces populaires (UNFP).

    En 1962, le 2e congrès de l'UNFP l'élit secrétaire général.
    Professeur d'enseignement supérieur à la faculté de droit de Rabat, feu Abdallah Ibrahim est auteur de plusieurs ouvrages notamment "Feuilles de la scène militante", "Par la force de la parole et de l'intelligence", "Résistance face aux tempêtes" et "L'Islam à l'horizon 2000".


    MAP
     

Partager cette page