Fusillade meurtrière dans un temple sikh aux Etats-Unis

Discussion dans 'Scooooop' créé par HANDALA, 6 Août 2012.

  1. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Fusillade meurtrière dans un temple sikh aux Etats-Unis
    Par Brendan O'Brien et James B. Kelleher | Reuters

    OAK CREEK, Wisconsin (Reuters) - Un homme armé a tué six personnes et en a blessé grièvement trois dimanche matin peu avant un office religieux dans un temple sikh du Wisconsin, aux Etats-Unis, avant d'être abattu par la police.
    L'agresseur, un homme blanc d'une quarantaine d'années, chauve, a ouvert le feu en entrant dans la cuisine du temple sikh du Wisconsin, situé à Oak Creek, dans la banlieue de Milwaukee, aux alentours de 10h30 du matin (15h30 GMT) alors que des femmes préparaient un repas, ont rapporté des témoins.
    Depuis les attentats islamistes du 11 septembre 2011, les Sikhs, qui portent le turban et la barbe, sont parfois confondus avec les musulmans.
    Selon plusieurs témoins, le tireur portait un tatouage "9/11", rappelant ces attentats islamistes. Il a utilisé un pistolet semi-automatique de 9mm qui a été retrouvé sur les lieux de l'attaque.
    Plusieurs fidèles qui se trouvaient dans le temple se sont enfermés dans les toilettes pour échapper au tueur.
    La police fédérale (FBI) a été chargée de l'enquête, a indiqué le chef de la police d'Oak Creek, John Edwards.
    "Nous traitons cela comme un acte de terrorisme intérieur", a-t-il déclaré à la presse.
    Quatre personnes ont été abattues à l'intérieur du temple et trois autres, dont le tireur, à l'extérieur.
    Le tireur s'était mis en embuscade et a tiré plusieurs fois sur un policier qui était en train d'aider une victime, a déclaré John Edwards. Un second policier a abattu le tueur présumé.
    Le policier blessé, un "ancien" avec vingt ans de métier, a été transporté à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger.
    Des perquisitions étaient en cours dimanche soir au domicile présumé du tireur, une maison grise à étages à Cudahy, une petite ville de la région de Milwaukee.
    DEUX SEMAINES APRÈS AURORA
    La fusillade du Wisconsin intervient un peu plus de deux semaines après celle dans un cinéma d'Aurora dans le Colorado qui a fait 12 morts et 58 blessés lors d'une projection du dernier film de la série Batman.
    En janvier 2011, une élue du Congrès, Gabrielle Giffords, a été victime d'une tentative d'assassinat lors de laquelle six personnes avaient été tuées et 13 blessées.
    La police a précisé que toutes les personnes avaient été évacuées de l'enceinte du temple et qu'il n'y avait sans doute qu'un seul tireur, même si les policiers poursuivent leurs recherches.
    Des témoins dans le temple ont parlé de plusieurs tireurs, mais, selon John Edwards, il n'est pas rare que plusieurs tireurs soient évoqués dans les affaires qui n'en impliquent qu'un.
    Barack Obama s'est déclaré "profondément attristé" et promis une enquête en profondeur. Le président a été mis au courant par son conseiller pour la lutte contre le terrorisme John Brennan et par le directeur du FBI.
    "Nous sommes de tout coeur avec les familles et les amis de ceux qui ont été tués et blessés", a déclaré Barack Obama dans un communiqué publié par la Maison blanche. "Alors que nous pleurons ces morts qui se sont produites dans un lieu de culte, il faut nous rappeler les richesses qu'ont apporté les Sikhs à notre pays. Ils font partie de la famille américaine élargie."
    L'ambassade de l'Inde aux Etats-Unis a déclaré dans un communiqué être en contact avec le Conseil de sécurité nationale de la Maison blanche. Un diplomate indien a par ailleurs été dépêché dans le Wisconsin.
    Fondé en octobre 1997, le temple d'Oak Street regroupe une communauté d'environ 350 à 400 fidèles. Environ 500.000 Sikhs se trouvent aux Etats-Unis. La religion sikhe, monothéiste, est la cinquième dans le monde avec plus de 30 millions de fidèles.
    Brendan O'Brien, Jim Wolf, Paul Eckert et Matt Spetalnick, Juliette Rabat, Hélène Duvigneau, Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français



    http://fr.news.yahoo.com/fusillade-meurtri%C3%A8re-dans-un-temple-sikh-aux-etats-054107731.html;_ylt=AsxbfOPm.mZ9EiaB.Nf7UV_.fcl_;_ylu=X3oDMTNsODNwc2VlBG1pdANUb3BTdG9yeSBGUARwa2cDNWNlNmM1MDctNDRlZi0zZmU4LTlhYzQtY2MwZjZhMjBmNGM0BHBvcwMxBHNlYwN0b3Bfc3RvcnkEdmVyA2RlYzUyNmUwLWRmOTEtMTFlMS1hZWY3LTQyODhlYzdiZTcyYg--;_ylg=X3oDMTFsdWZmZHBzBGludGwDZnIEbGFuZwNmci1mcgRwc3RhaWQDBHBzdGNhdANhY2N1ZWlsBHB0A3NlY3Rpb25z;_ylv=3
     
  2. 7amil almisk

    7amil almisk مهدي يعقوب عاشق الأحرف

    J'aime reçus:
    173
    Points:
    63
    إنهم يحاولون تسريع الوثيرة !
     
  3. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    C'est devenu très fréquent ce truc de fusillade aux USA, il ne se passe aucun mois sans entendre parler d'une dizaine de morts dans une fusillade !!!!!! Surement, ils ont l'explication (sociale, politique, contexte mondial) mais ils veulent rien faire suivre ou communiquer, ils oublient vite leurs terrorisme intérieur.
     
  4. mikah

    mikah Visiteur

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    0
    "Je pense que c'est une affaire d'erreur d'identité. Les Sikhs sont souvent pris pour des gens venant du Moyen-Orient", a estimé Manpreet Singh Badal, le président-fondateur du Parti du peuple du Pendjab… ça sous-entend que c’est la communauté musulmane qui était visée par cette fusillade.
     
  5. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    les américains ne disent jamais la vérité !!!!!!!!!!
    donc tout ce qu'ils vont dire c'est juste pour la consomation médiatique
     
  6. mikah

    mikah Visiteur

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    0
    Les autorités américaines ne peuvent rien dire à l’heure actuelle. Les médias parlent d’un vétéran de l’armée qui a commis ce meurtre. Les sikhs parlent d’une erreur d’identité, une confusion entre leur communauté et la communauté musulmane… Les sikhs dont le nombre est entre 500.000 à 700.000 aux Etats-Unis et qui portent barbe et turban, sont souvent pris pour des musulmans et font l'objet d'attaques racistes à ce titre aux pays de l’Oncle Sam, notamment depuis les attentats du 11 Septembre.
     

Partager cette page