G-B: onze cas de langue bleue détectés

Discussion dans 'Info du monde' créé par osiris, 30 Septembre 2007.

  1. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    [​IMG]

    Le virus de la langue bleue a été identifié sur onze animaux en Grande-Bretagne, a annoncé samedi le Premier ministre britannique Gordon Brown, soulignant par ailleurs qu'il n'y avait pas eu de nouveau cas de fièvre aphteuse au cours des cinq derniers jours.
    (Publicité)

    "Il y a désormais onze cas de langue bleue. Nous prenons toutes les mesures nécessaires au sein d'une zone de protection" qui couvre un rayon de 150 kilomètres autour des exploitations affectées, a indiqué le Premier ministre.


    Cette déclaration est intervenue à l'issue d'une réunion du comité Cobra, cellule de crise du gouvernement, et d'un entretien avec le président du principal syndicat agricole, le National Farmers' Union.

    Le responsable-adjoint des services vétérinaires britanniques, Fred Langed, a indiqué vendredi que le virus était désormais "en circulation" en Grande-Bretagne.

    Cinq cas étaient alors officiellement identifiés dans quatre élevages du comté du Suffolk (est). Il s'agit des premiers cas de maladie de la langue bleue en Grande-Bretagne qui affecte déjà la Belgique, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Portugal.

    "Les nouveaux cas sont tous à l'intérieur de la zone de contrôle", a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministère de l'Agriculture (Defra).

    Selon Rachel Carrington du NFU, un "certain nombre" de cas potentiels sont en cours d'examen: "La majorité des signalements proviennent du Suffolk mais aussi du Norfolk, de l'Essex, du Cambridgeshire et des East Midlands", tous dans la zone de surveillance.

    L'apparition de cette maladie a été un coup dur pour des agriculteurs déjà aux prises avec une résurgence de fièvre aphteuse, pour l'instant confinée au comté du Surrey (sud-est).

    Sept exploitations ont été atteintes par ce virus hautement contagieux depuis la découverte de la maladie le 3 août, et sa réapparition début septembre alors que le gouvernement venait d'annoncer son éradication.

    M. Brown a laissé entendre samedi que les mesures de protection étaient efficaces: "Il n'y a pas eu de nouveau cas depuis cinq jours et sans vouloir faire de l'autosatisfaction, nous menons des actions de très haut niveau au sein des zones de protection", a-t-il indiqué.
     

Partager cette page