Google investit le terrain du jeu à travers Zynga

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 13 Juillet 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]

    Selon TechCrunch, Google a investi entre 100 et 200 millions de dollars dans Zynga, qui évolue dans le social gaming. Quelles sont ses véritables ambitions dans les jeux ?


    Insatiable Google. L’univers du jeu en ligne fascine aussi le groupe Internet.
    Selon TechCrunch, le groupe Internet a investi de “façon très discrète” entre 100 millions et 200 millions de dollars dans Zynga.
    Cette société, dont le siège social se trouve à San Francisco, édite de nombreux jeux en ligne et notamment Farmville, bien connu sur Facebook.
    Fondée en 2007, Zynga compte aujourd’hui plus de 800 collaborateurs. Elle tire ses principaux revenus des crédits jeux achetés par les internautes fans de social gaming.
    Des passerelles ont été élaborées avec divers carrefour d’audience comme Facebook, MySpace et MyYahoo.
    Au premier semestre 2010, la société californienne devrait réaliser un chiffre d’affaires de 350 millions de dollars. La barre du milliard de dollars est visée pour 2011.
    Pour renforcer son leadership sur ce marché ultra-concurrentiel, Zynga a levé des fonds. Au total, près de 500 millions de dollars ont été investi dans la société par différentes firmes de capital-risque (Softbank, Digital Sky Technologies, Tiger Global…).
    L’investissement direct de Google (et non par le biais de son fonds Google Ventures précise TechCrunch) pourrait préparer l’arrivée d’un futur “Google Games”.
    Ce serait surtout une manière détournée pour la firme de Mountain View de reprendre la main sur les réseaux sociaux.
    Preuve de l’intérêt du moteur de recherche pour le secteur dans lequel évolue Zynga, Google recherche activement un responsable “e-gaming”.
    Parallèlement, les rumeurs vont bon train sur une nouvelle initiative de Google dans les réseaux sociaux : Google Me.


    source

     

Partager cette page