Google TV : les chaînes de TV américaines n’y trouvent pas encore leur compte

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 20 Août 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]


    Les principales chaînes de télévision américaines ne sont pas encore convaincues par la plate-forme Google TV. Elles craignent que leurs vidéos officielles ne côtoient de trop près des vidéos illégales.


    L’initiative Google TV ne semble guère enthousiasmer les producteurs de contenus et les chaînes de télévision américaines.
    Officiellement annoncée lors de la dernière session I/O en mai dernier, cette plate-forme Google TV, basée sur l’OS Google Android 2.1 et le navigateur Chrome, devrait permettre d’accéder au Web depuis sa télévision connectée à Internet, via une connexion Ethernet ou Wi-Fi.
    Google TV devrait ainsi permettre, depuis un moteur de recherche, d’accéder facilement à des programmes TV et aux chaînes associées mais aussi à Internet, pour, par exemple, visionner ses photos stockées en ligne ou écouter de la musique en streaming .
    Mais selon le Wall Street Journal, les récentes négociations entamées entre la firme de Mountain View et certaines grandes chaînes télévisées aux Etats-Unis, comme ABC, CBS, la Fox et NBC, ne se déroulent pas au mieux, alors qu’elles ont pour but de les inciter à travailler main dans la main avec la Google TV.
    Le nouveau service de Google s’intéresse ainsi de près aux vidéos que ces chaînes TV diffusent sur leur site Internet respectif (émissions, séries télévisées, etc.), dans le but de les intégrer à son moteur de recherche disponible sur la Google TV.
    Mais le WSJ révèle que ces chaînes de télévision américaines redoutent ce moteur de recherche intégré permettant au spectateur-internaute de visualiser n’importe quelle vidéo disponible sur n’importe quelle plate-forme.
    Elles ont ainsi peur de la confusion des genres, dans la mesure où leurs contenus légaux pourraient se retrouver aux côtés de vidéos illégales et piratées…


    source



     

Partager cette page