Grande Bretagne : David Cameron veut réduire l'immigration légale

Discussion dans 'Info du monde' créé par nassira, 17 Avril 2011.

  1. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    [​IMG]



    David Cameron, le premier ministre conservateur britannique, a annoncé dans son discours jeudi 14 avril, des mesures plus fermes visant à limiter les quotas de migrants. Il a declaré qu'il envisageait de réduire le nombre de visas accordés aux travailleurs qualifiés hors-Union Européenne, à 20 700, d’ici à l’année prochaine. (198 000 visas de ce type avaient été délivrés l’an passé à des immigrants non-européens).

    « une bonne immigration au lieu d’une immigration de masse ».

    David Cameron a vivement critiqué la politique migratoire des précédents gouvernements travaillistes de Tony Blair et Gordon Brown. Sous leurs mandats, entre 1997 et 2009, 2,2 millions de personnes avaient pu s’installer en Grande-Bretagne. Le flux d’immigrants le plus important qu’ait connu le pays. S’il a reconnu l’apport des différentes générations d’immigrés, le Premier ministre britannique a surtout dit vouloir « une bonne immigration au lieu d’une immigration de masse ». Il a donc émis le souhait de « ramener l’immigration à un niveau gérable ». David Cameron a également annoncé que les visas accordés aux étudiants ne devraient pas excéder les 80 000, contre plus de 300 000 en 2010.

    En outre, les étudiants étrangers ne devraient plus être autorisés à travailler, sauf pour ceux ayant un profil de cadre supérieur, rapporte la Channel 4, sur son site internet. David Cameron a justifié ces restrictions en estimant que les « étrangers comblaient les lacunes d’un marché du travail laissé grand ouvert par un système qui, durant des années, a payé les Britanniques pour ne pas travailler ».


    La coalition gouvernementale divisée par la question…

    Ce niveau actuel d'immigration a selon M. Cameron "provoqué une sorte de gêne dans certains quartiers. (...) C'est comme cela que nombre de personnes le ressentent dans notre pays et j'estime qu'il serait mensonger et injuste de ne pas en parler et de ne pas se saisir du problème".

    La réaction des "Lib-Dems", le parti libéral-démocrate, partenaire clef de la coalition au pouvoir, opposés à une politique de réduction aussi sévère, n'a pas tardé. L'un de ses plus importants représentants au gouvernement, le ministre du commerce, Vince Cable, a qualifié le discours de David Cameron de "très imprudent", soulignant que le chiffre de "dizaines de milliers" d'immigrés ne figurait pas dans l'accord de coalition signé entre les conservateurs et les Lib-Dems après des négociations très délicates.

    L'entente, qui a permis l'installation au pouvoir de M. Cameron le 11 mai, ne prévoit qu'une "limite annuelle" au nombre d'immigrés hors UE, mais sans fixer de chiffres. "Je comprends bien que des élections s'approchent, mais parler d'immigration massive risque d'exacerber l'extrémisme", a déclaré Vince Cable sur la BBC (des élections locales ont lieu le 5 mai dans le pays). Cette attaque de M. Cable est considérée comme la plus directe d'un Lib-Dem à l'encontre de la politique gouvernementale.


    http://www.lemonde.fr/europe/articl...n-legale-en-grande-bretagne_1507957_3214.html
     

Partager cette page