Grippe aviaire : les autorités ordonnent le confinement partiel des volailles

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 22 Février 2006.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Le Maroc a décidé de confiner les volailles dans un rayon de trois kilomètres autour des zones humides pour empêcher tout contact avec les oiseaux migrateurs, a indiqué le Comité interministériel chargé du contrôle de la grippe aviaire.

    Les mesures, qui "prennent en considération le risque encouru pour le pays", ont été prises par le Maroc "dans le but de préserver le statut indemne du pays et, le cas échéant, de limiter la propagation du virus de la maladie aux élevages de volailles", indique le comité dans un communiqué.


    Parmi les dispositions figure "le renforcement des mesures de protection et de confinement au niveau de tous les élevages industriels de volailles de façon à les isoler de tout risque de contact avec tous types d'oiseaux, qu'ils soient sauvages, migrateurs ou domestiques".

    La tenue de marchés de volaille vivante dans un périmètre de trois kilomètres autour des sites humides a été également interdite.

    Le Comité interministériel prône par ailleurs la vaccination des oiseaux des parcs zoologiques nationaux et ceux des élevages d'autruches, d'outardes et de faucons.

    "La consommation de volailles et dérivés ne représente, à l'heure actuelle, aucun danger pour la santé publique", affirme le comité interministériel, ajoutant que la surveillance de la grippe aviaire a été renforcée au niveau national.

    "A ce jour, aucun cas de cette maladie n'a été diagnostiqué sur les prélèvements d'oiseaux (morts ou malades), analysés au niveau des laboratoires vétérinaires nationaux", souligne le texte.

    La presse marocaine rapporte de nombreux cas d'oiseaux retrouvés morts dans différentes régions du pays. Le ministère de la Santé et celui de l'Agriculture avaient expliqué la mort de ces oiseaux par une vague de froid.

    AFP
    Aujourd'hui Le Maroc
     

Partager cette page