Haïti : 70.000 corps ont été enterrés

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 18 Janvier 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Le gouvernement a décrété dimanche l'état d'urgence et une période de deuil national de 30 jours. 280 centres d'urgence s'ouvrent lundi, pour distribuer des vivres et héberger les sans-abris, estimés à 300.000.

    • Victimes. Le bilan du nombre de tués est encore difficile à établir cinq jours après le séisme qui a frappé Haïti. Depuis mardi, quelque 75.000 corps ont été enterrés, selon le gouvernement haïtien, alors que le secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation, Carol Joseph, parle lui de 70.000. Parmi les victimes, on dénombre douze Français.

    Le chiffre de 150.000 à 200.000 morts est parfois évoqué mais le général Ken Keen - qui dirige la force spéciale mise sur pied par les Etats-Unis en Haïti - a précisé qu'il s'agissait d'une «hypothèse de travail».

    Jusqu'ici, seules 70 personnes ont pu être sauvées des décombres.

    Les Nations Unies estiment que trois millions de personnes ont été touchées par le tremblement de terre et que 300.000 sont actuellement sans-abri. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) calcule de son côté que 200.000 familles, soit jusqu'à un million de personnes, ont besoin de trouver un abri d'urgence.

    Le gouvernement haïtien a décrété dimanche, par arrêté, l'état d'urgence dans le pays, jusqu'à la fin janvier, ainsi qu'une période de deuil national de 30 jours, jusqu'au 17 février, lors de laquelle les drapeaux des bâtiments officiels seront mis en berne.

    • Secours. Vingt-sept équipes internationales de sauveteurs, soit environ 1.500 professionnels et 115 chiens, ont été déployés sur le terrain, selon le département d'Etat américain. Des recherches ont déjà eu lieu dans 60% des quartiers de la capitale, Port-au-Prince. A partir de lundi, quelque 280 centres d'urgence vont être ouverts afin de distribuer des vivres et héberger des sans-abri.

    Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé un appel pour débloquer 279 millions de dollars (194 millions d'euros). Son objectif : arriver à distribuer une semaine de rations alimentaires pour deux millions de personnes pendant six mois.

    L'Agence américaine d'aide au développement (USAID) dispose de 7,1 tonnes de nourriture déjà sur place à Haïti, selon le département d'Etat. Jusqu'ici, les Etats-Unis à eux seuls ont fourni 87 millions de dollars en aide humanitaire.

    Les forces américaines ont apporté 130.000 rations de nourriture journalières et les parachutistes de la 82e division aéroportée ont déjà distribué 70.000 bouteilles d'eau. 600.000 autres rations journalières sont attendues dans les jours à venir.

    Trois unités de purification d'eau sont arrivées à bord d'un C-130 affrété par les Américains. A elles trois, elles peuvent produire 300.000 litres d'eau potable par jour.

    La France a également envoyé des secours : 260 hommes et 35 tonnes de fret ont été acheminés sur l'île depuis la catastrophe. Cinq avions, dont des appareils de transport Casa, un Hercule (transport tactique) et un Airbus A 310 militaire ont été envoyés sur place.

    Le Royaume-Uni a de son côté annoncé lundi qu'il allait débloquer 20 millions de livres (22,6 M d'€) - au lieu des 6,2 millions de livres initialement prévus - pour venir en aide à la population. Un complément financier qui servira notamment pour fournir de la nourriture, des abros et des produits d'hygiène.

    Un navire commercial transportant de la farine et de l'huile végétale est attendu lundi au port des Cayes, à quelque 160 km au sud-ouest de Port-au-Prince. La cargaison doit permettre, selon les calculs américains, de satisfaire les besoins de 130.000 personnes pendant 30 jours.

    • Soins médicaux. Depuis le porte-avions américain Carl Vinson, 30 palettes de produits de premier secours ont été livrées sur des points de distribution, selon Washington. Un bateau-hôpital américain est par ailleurs actuellement en route pour Haïti.

    Quatre équipes de médecine d'urgence de 35 personnes chacune sont sur place, une cinquième est attendue dans les jours à venir. Elle devrait arriver en même temps qu'une équipe spécialisée dans le travail funéraire.

    Dimanche, la Croix-Rouge britannique a mis au point un hôpital de campagne de 300 lits.

    • Logistique. Le port de Port-au-Prince, détruit, pourrait rester hors d'usage pendant 60 à 90 jours, selon le Pentagone, ce qui constitue un problème majeur puisque l'essence fait cruellement défaut sur le terrain.

    L'aéroport a subi des dégâts mais il fonctionne, sous contrôle des Etats-Unis.

    Avec 19 hélicoptères à bord, et plusieurs autres navires militaires amarrés à proximité, le porte-avions Vinson mouille au large de la capitale. Cette flotte sert de base logistique.


    12.500 GI arriveront dans la journée de lundi et le président Barack Obama a également ordonné dimanche une mobilisation partielle des réservistes.

    Les Nations unies ont recommandé que la route menant de Saint-Domingue à Haïti serve de principale porte d'entrée pour l'aide humanitaire.

    Le PAM a mis en place un service de navette de Port-au-Prince à Saint-Domingue avec des transports de passager trois fois par jour.



    http://www.lefigaro.fr/internationa...00383-haiti-70000-corps-ont-ete-enterres-.php
     

Partager cette page