Hammati Rabbani: «Les mercenaires ne veulent pas d'un règlement»

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 27 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'ancien haut responsable du "polisario", Hammati Rabbani, qui vient de regagner la mère-patrie, le Maroc, a souligné que les "dirigeants du " polisario " ne sont pas pressés "de contribuer à un règlement du conflit artificiellement entretenu autour du Sahara marocain, regrettant "le soutien aveugle" apporté par certaines associations espagnoles et européennes aux séparatistes.

    Les dirigeants du "polisario" ne veulent pas que ce conflit soit réglé "soit parce que leur terre natale, c'est l'Algérie ou parce qu'ils ont les mains tachées de sang. Si demain le conflit est résolu, ils devront s'asseoir au banc des accusés. Ils ne sont pas idiots, leur intérêt est de perpétuer la situation et de continuer à vivre bien", a expliqué M. Rabbani dans une interview publiée lundi par le journal espagnol "La Vanguardia".

    Interrogé sur son état d'esprit après son retour à la mère patrie, l'ex-dirigeant du "polisario" a déclaré ressentir des "remords" d'avoir induit en erreur, en les entraînant à Tindouf, de simples citoyens qui "croyaient en moi et en un projet".
    M. Rabbani a affirmé qu'il ne ressent, par contre, aucun remords d'avoir abandonné les camps de Tindouf pour rejoindre la mère patrie, le Maroc, assurant qu'il a agi en homme libre qui a écouté sa conscience, en pensant à l'intérêt des Sahraouis et aux souffrances qu'ils endurent à Lahmada, sur le territoire algérien.


    Il a assuré ne pas être rentré dans son pays pour demander une quelconque récompense. "Je pense aux Sahraouis, à leur futur, à leur souffrance, chose que les dirigeants du " polisario " ne font pas. C'est ce sentiment qui m'a incité à prendre ma décision" de regagner la mère patrie, a-t-il expliqué. Concernant la sympathie dont bénéfice le "polisario" de la part de certaines associations en Espagne et en Europe, M. Rabbani a déploré "l'appui aveugle" accordé aux séparatistes par ces associations qui sont "exploitées" par les dirigeants du "polisario". "Cela me fait mal de voir qu'elles sont dupées" par ces derniers, a-t-il affirmé.

    Pour ce qui est des perspectives de règlement de la question du Sahara, M. Rabbani a exprimé son soutien à l'octroi d'une autonomie aux provinces sahariennes sous souveraineté marocaine.


    Source: Le MATIN.
     

Partager cette page