Hicham Mandari : l’assassin présumé serait en France

Discussion dans 'Scooooop' créé par Le_Dictateur, 2 Mars 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    La Garde civile espagnole a affirmé, mercredi après-midi, que l’assassin présumé de Hicham Mandari, abattu par balle en août 2004 dans le sud de l’Espagne, est actuellement en détention dans une prison en France, précisant que le meurtre est lié à un règlement de comptes pour des "affaires de délinquance".

    [​IMG]

    "Le mobile du crime serait lié à de vieilles brouilles entre les deux hommes pour des affaires délictueuses. Le présumé assassin avait réussi à tromper la victime et l’attirer à Malaga, lui miroitant une bonne affaire. Une fois sur place, il l’a abattu", explique la Garde Civile.


    Hicham Mandari, avait été retrouvé mort, assassiné d’une balle dans la tête dans un parking dans le sud de l’Espagne. Il était poursuivi en France dans plusieurs affaires de trafic de fausses monnaies, notamment le dinar bahreïni, portant sur l’équivalent de 350 millions d’euros.
     
  2. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Re : Hicham Mandari : l’assassin présumé serait en France

    Awedi.... Allah o3lam mandiw dnoub 7ad akhouya [07h]
     
  3. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : Hicham Mandari : l’assassin présumé serait en France

    L'assassin présumé de Hicham Mandari localisé dans une prison en France (garde civile)

    La Garde civile espagnole a affirmé, mercredi après-midi, que l'assassin présumé de Hicham Mandari, abattu par balle en août 2004 dans le sud de l'Espagne, est actuellement en détention dans une prison en France, précisant que le meurtre est lié à un règlement de comptes pour des "affaires de délinquance".

    Il s'agit du Marocain Hamid Bouhadi, alias Ait Mana Hacham, détenu actuellement dans une prison française pour tentative d'homicide, commise en janvier dernier. La Garde Civile espagnole a pu identifier l'assassin présumé "grâce à la collaboration des polices française et marocaine", précise la GardeCivile dans un communiqué, transmis à la MAP.

    Sur la base de l'enquête menée par la Garde Civile espagnole, depuis l'assassinat de Mandari le 4 août 2004, le parquet de Fuengirola (Malaga, Sud) a émis un mandat d'arrêt européen contre Hamid Bouhadi.

    "Le mobile du crime serait lié à de vieilles brouilles entre les deux hommes pour des affaires délictueuses. Le présumé assassin avait réussi à tromper la victime et l'attirer à Malaga, lui miroitant une bonne affaire. Une fois sur place, il l'a abattu", explique la Garde Civile.

    Les autorités espagnoles sont en contact avec les autorités policières et judiciaires françaises pour éclaircir les circonstances exactes de cet assassinat et identifier d'éventuelles autres personnes impliquées dans cette affaire.

    Hicham Mandari, 32 ans, avait été retrouvé mort, assassiné d'une balle dans la tête dans un parking de la ville de Fuengirola, près de Malaga, dans le sud de l'Espagne. Il était poursuivi en France dans plusieurs affaires de trafic defausses monnaies, notamment le dinar bahreïni, portant sur l'équivalent de 350 millions d'euros.

    Mandari avait été extradé des Etats-Unis vers la France où il avait séjournéplusieurs fois en prison et où il devait être jugé également pour tentative d'extorsion de fonds à un homme d'affaires marocain.

    Au lendemain de son assassinat, plusieurs médias espagnols avaient parlé de règlement de comptes dans les milieux mafieux que Hicham Mandari fréquentait.

    Jeune Afrique
     
  4. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : Hicham Mandari : l’assassin présumé serait en France

    Ha l'histoire ollah ta fachkel, ana dakhlat liya chek !!!!!!!!!!!
     
  5. jissam

    jissam Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Hicham Mandari : l’assassin présumé serait en France

    wa ila chaftou ghir ftasswira, ghadi t3arfou lman kaychabah...
     

Partager cette page