Histoire de l'Egypte Antique par Epoques

Discussion dans 'Bibliothèque Wladbladi' créé par titegazelle, 3 Août 2008.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    L'Egypte Antique, Epoques :

    -3100
    L'unification des Deux Terres
    Narmer (également appelé Ménès) unifie la Haute et la Basse Égypte. Il donne ainsi naissance à la première dynastie des pharaons, la dynastie thinite. Durant cette période, l’écriture hiéroglyphique se développera. On découvrira bien plus tard une palette de schiste sur laquelle Ménès porte le pschent, la fameuse couronne symbolisant l'union des Deux Terres.

    -2800
    L'édification de la pyramide de Saqqarah
    Le pharaon Djoser fonde la IIIe dynastie de l’Ancien Empire. Avec l’aide de son fidèle architecte Imhotep, il construira le premier tombeau royal sous forme de pyramide à degrés. Dominant le faubourg de Saqqarah, près de Memphis, le monument est conçu pour permettre au Roi défunt de s’élever vers le ciel tout en veillant sur son royaume.

    -2650
    La Grande pyramide de Gizeh
    Kheops monte sur le trône égyptien. Fils de Snéfrou, premier pharaon de la IVe dynastie, il prend les rênes d’un puissant royaume qu'il embellira avec la grande pyramide de Gizeh. S'élevant à près de 150 mètres, les larges faces lisses du monument abriteront durant des siècles le corps du monarque.

    -2520
    Khephren prend le pouvoir
    Khéphren succède à son père, Kheops et édifie à son tour une pyramide à Gizeh. Il l’accompagnera plus tard du célèbre sphinx, sculpté à son effigie et haut de près de 20 mètres. Son fils, Mykérinos, ajoutera lui aussi sa sépulture pyramidale à Gizeh.

    -2160
    Une Egypte divisée
    Autrefois immense et rayonnant, le royaume est morcelé par des guerres de pouvoir entre nomarques. C’est le début de ce que l’on nommera plus tard la Première période intermédiaire. Elle s’achèvera avec le règne de Montouhotep II qui parviendra à réunifier les Terres et à conquérir la Nubie et la Syrie. Il mourra vers 1982 av. J.-C. et reposera pendant des millénaires dans le grand temple de Deir el-Bahari.

    -1675
    L'invasion hyksos
    Occupant l’Égypte depuis quelques années, les Hyksos fondent la XVe dynastie. Ils s’emparent de la ville de Memphis sans toutefois exercer leur autorité sur le sud du pays, régi par une dynastie thébaine. Les Hyksos seront finalement chassés par Ahmosis, dernier roi thébain de la XVIIe dynastie. Il réunifiera le pays avant de fonder la dynastie suivante.

    -1527
    Le règne d’Aménophis Ier
    Aménophis Ier monte sur le trône du Nouvel Empire égyptien. Il règnera quelques années en compagnie de sa mère, Ahmès-Nefertari, épouse d’Ahmosis. Son influence et son autorité s’étendront par la suite en Nubie et en Syrie. Lorsqu’il parviendra à assurer une paix durable, il ajoutera un édifice au temple de Karnak et restaurera quelques monuments. Afin de préserver sa sépulture des pilleurs, il préférera ne pas être inhumé dans son temple funéraire.

    -1490
    Hatshepsout prend le pouvoir
    Épouse de son demi-frère Thoutmosis II, Hatshepsout assure la régence de l’Égypte. Son époux mourra prématurément, laissant le trône à son gendre, Thoutmosis III. Considérant le nouveau souverain comme trop jeune, la reine s’arrogera les pouvoirs et se fera proclamer pharaon. Elle règnera sur une terre prospère et influente et édifiera le vaste temple funéraire de Deir el-Bahari.

    -1468
    Thoutmosis III prend le pouvoir des Deux Terres
    Thoutmosis III monte sur le trône. Sa belle-mère Hatshepsout, qui exerçait déjà son autorité sur le pays, usurpe le pouvoir. Lorsqu’elle mourra, Thoutmosis III anéantira toute trace artistique de son règne et se lancera dans une conquête militaire remarquable. Il s’emparera de la Syrie et de la Palestine avant de dominer la Nubie. Des siècles plus tard, sa tombe sera mise au jour à Deir el-Bahari et ses constructions au temple de Karnak perdureront.

    -1410
    Aménophis III bâti Louxor
    Aménophis III prend le pouvoir des Deux Terres et édifie le temple de Louxor. Plusieurs statues de sphinx veillent sur le chemin qui le relie au vaste temple d’Amon, à Karnak. Il fera également ériger devant son temple funéraire les impressionnants colosses de Memnon, qui traverseront les siècles sans trop de dommages.

    -1364
    Aménophis IV, vers le monothéisme
    Aménophis IV règne sur l’Égypte et bouleverse les croyances religieuses pratiquées jusqu’alors. En compagnie de sa belle Néfertiti, il interdira le culte du Dieu Amon afin que chacun se consacre exclusivement au Dieu soleil, Aton. Thèbes étant la capitale des pharaons et des prêtres d’Amon, il la transfèrera à Tell al-Amarna et prendra le nom d’Akhenaton.

    -1352
    Néfertiti disparaît
    Alors qu’elle régnait étroitement avec son époux, Akhenaton, Néfertiti quitte le pouvoir mystérieusement. Maintes fois représentée dans l’art égyptien, cette reine à la beauté époustouflante ne sera désormais plus jamais citée et sa tombe ne sera jamais découverte. Des millénaires plus tard, les spécialistes s’interrogeront encore sur cette disparition. Certains penseront qu’elle s’est simplement recluse dans un temple et d’autres qu’elle est morte subitement.

    -1347
    Le règne du jeune Toutankhamon
    Toutankhamon entre dans la lignée des pharaons égyptiens. Très jeune, il n’est pas en mesure d’exercer le pouvoir, ce qui profite au général Horemheb. Ce dernier poussera le Roi à restaurer le culte d’Amon et à réintégrer la capitale de Thèbes. Toutankhamon épousera sa sœur et mourra prématurément sans héritier. Son règne est insignifiant pour l’époque mais lorsque Howard Carter découvrira son tombeau en 1922, son nom se gravera dans toutes les mémoires.

    -1304
    Début du règne de Séthi Ier
    Séthi Ier prend le pouvoir et lance des expéditions militaires au Proche-Orient. Il s’emparera de la Palestine et combattra les Hittites. Il laissera dans son sillage le vaste temple d'Abydos ainsi qu'un remarquable tombeau dans la Vallée des Rois. Sa sépulture sera d'ailleurs la toute première découverte archéologique de la Vallée.

    -1294
    La bataille de Kadesh
    Monté sur le trône quelques années plus tôt, le jeune Ramsès II livre une bataille mémorable à Qadesh, contre les envahisseurs hittites. Il souhaitait ainsi récupérer les terres d’Afrique et d’Asie Mineure. Au lendemain de l’affrontement, il fera sculpter les différentes scènes de sa victoire sur les murs de son temple d’Abou Simbel. Ces fresques montrent le souverain du haut de son char, exterminant à lui seul des centaines de Hittites enragés. Il signera finalement un traité de paix avec le roi hittite et épousera l’une de ses filles pour sceller leurs accords.

    -1250
    Ramsès II fait édifier Abou Simbel
    Ramsès II ordonne la construction des temples d’Abou Simbel, dans la vallée du Nil. Creusés directement dans le grès de la falaise, les deux monuments symbolisent le règne sacré du couple royal. Ramsès édifie le plus petit d’entre eux en hommage à son épouse favorite et à la déesse Hathor. À cinquante mètres, le grand temple, gardé par quatre colosses à l’effigie du souverain, est dédié aux dieux Amon, Rê et Ptah. Il fait ériger au fond du temple les statues des trois dieux et la sienne qui le divinise. Le grand temple est conçu de manière à toujours laisser la statue de Ptah, dieu des morts, dans l’obscurité. Ce trésor architectural traversera les siècles et sera entièrement démonté blocs par blocs, puis rebâti à l’identique plus loin lors de la construction du barrage d’Assouan.

    -1100
    Les Phéniciens installent des comptoirs en Tunisie
    Grands commerçants maritimes, les Phéniciens fondent le comptoir d’Utique, non loin de Tunis. Durant cette période, ils se sont installés et s’installeront encore sur une grande partie des côtes africaines.

    -1080
    L’Égypte, en déclin
    Le grand prêtre d’Amon Hérihor prend le contrôle de Thèbes tandis qu’au nord règne encore Ramsès XI. Il signe alors définitivement l'acte de décès de l'empire uni et rayonnant de Ramsès II. Le pays tombera dans une succession d'invasions qui jamais ne lui donneront la prospérité d'autrefois.

    -814
    Fondation de Carthage
    D’après la légende, la reine de Tyr, Élissa, fonde la ville de Carthage. Déjà comptoir phénicien, la ville connaît un développement très rapide et domine peu à peu la totalité de la côte tunisienne et d’Afrique du Nord.

    -606
    25 septembre
    Un nouveau Roi pour Babylone
    Nabuchodonosor II est couronné roi de Babylone à la mort de son père, Nabopolassar. Peu avant son couronnement, il a vaincu les Égyptiens à Kharkémish, les chassant ainsi du Moyen-Orient. Huit ans plus tard, il s'emparera de Jérusalem et déportera l'ensemble de la famille royale de Juda à Babylone. Lorsque les habitants de Jérusalem se révoltent contre le roi babylonien, en -587, toute la population juive sera chassée du pays, constituant ainsi la première diaspora. Nabuchodonosor II règnera jusqu'en -562.

    -586
    28 mai
    Nabuchodonosor profite d'une éclipse
    Une éclipse de soleil interrompt un combat entre les Mèdes du roi Cyaxare et les Lydiens du roi Alyatte. Cet événement, considéré comme un signe divin, impose la paix entre les deux belligérants grâce à l'arbitrage du roi de Babylone Nabuchodonosor II, allié des Mèdes. Celui-ci en profite pour annexer la Cilicie, plaine littorale de Turquie. Conscient de la montée en puissance des Mèdes, Nabuchodonosor II protégera son Empire par la construction des murailles de Babylone, dont les jardins suspendus sont considérés par les auteurs antiques comme l'une des sept merveilles du monde.

    -565
    Fondation d’Alalia
    Les Phocéens envahissent la Corse et y créent Alelia (future Aléria). L’île est alors déjà occupée par des peuples essentiellement d’origine ibère ou celte qui commercent avec les Phéniciens. En occupant la Corse, les Phocéens contribuent à assurer leur liaison avec la Grèce. Bien qu’ils restent sur la périphérie de l’île et ne s’aventurent guère dans les terres, ils apportent à la Corse la technique et la culture grecque. Ils sont notamment à l’origine de l’introduction de la vigne et des oliviers.

    -535
    Echec de la tentative d’invasion étrusco-carthaginoise en Corse
    Point stratégique pour maîtriser la navigation sur la Méditerranée, la Corse suscite dès l’Antiquité les convoitises des civilisations voisines. Ainsi, quelques années après l’installation des Phocéens, Etrusques et Catharginois essaient de poser le pied sur l’île. Si les premières tentatives se soldent par des échecs, ce n’est en fait que partie remise. En effet, moins d’un siècle plus tard, Carthage mettra la main sur la Corse.

    -525
    Les Perses conquièrent l’Égypte
    Affaibli par les diverses invasions et les guerres de succession, le pays passe aux mains des Perses. Le Roi Cambyse II domine alors la totalité des terres. Les Perses seront chassés par les derniers pharaons autochtones mais reprendront le contrôle quelques années plus tard.

    -500
    L'installation des Gaëls
    Les premiers Celtes atteignent l’île irlandaise. Les tribus gaéliques envahissent peu à peu la totalité du territoire et le divisent en cinq grandes provinces : Ulster, Connacht, Leinster du Nord, Leinster du Sud et Munster. Durant plusieurs siècles, ils échapperont à l’influence romaine et conserveront leur culture originelle.

    -490
    Darius détruit Byzance
    Lors de la première guerre médique, les troupes du roi perse Darius le Grand envahissent la cité de Byzance, la pillent et la détruisent. Occupée par des Grecs depuis sa fondation, semble-t-il deux siècles plus tôt, Byzance est irrémédiablement devenue l’une des cibles du roi perse. D’une part, elle bénéficie d’une position stratégique, entre l’Asie et l’Europe, sur la côte du Bosphore. D’autre part, Darius cherche à punir les Athéniens d’avoir soutenu les révoltes à son encontre.

    -486
    Mort de Darius Ier
    Alors qu’une expédition est en cours pour mater la rébellion égyptienne, le roi Perse Darius Ier s’éteint. Son fils, Xerxès Ier, lui succède et entend réussir là où son père a échoué : en Grèce. Rapidement, il lancera une grande offensive, connue sous le nom de deuxième guerre médique et cherchera à se venger d'Athènes, citée qui a sauvé les Grecs en 490 avant J.-C. L’empire Perse est alors immense et puissant, et, sous la domination de la dynastie Achéménide, il le restera jusqu’à l’avènement en Macédoine d’Alexandre le Grand.

    -479
    Le Spartiate Pausanias prend Byzance
    Régent de Sparte, Pausanias prend les rênes de l’armée grecque contre les Perses. Après s’être illustré lors de la bataille de Platée, il marche sur Chypre puis s’empare de la cité de Byzance. Détruite par Darius quelques années plus tôt, la ville sera alors reconstruite. Elle sera finalement prise par le général athénien Alcibiade, en -409.

    -414
    août
    Rupture de la paix de Nicias entre Athènes et Sparte
    Face aux conflits qui se poursuivent entre les cités grecques et à l’expédition d’Athènes en Sicile contre Syracuse, Sparte annonce qu’elle rompt la paix de Nicias. Prévue pour durer cinquante ans, cette paix atteint péniblement les sept ans. La guerre du Péloponnèse, qui a pour belligérants de nombreuses cités grecques, reprend alors de la vigueur.

    -414
    16 novembre
    Désastre de l'Assinaros
    Le stratège Nicias, qui conduit un des deux contingents de l’armée athénienne présente en Sicile, ne parvient pas à traverser l’Assinaros et se fait prendre au piège par l’armée de Syracuse. Ses troupes sont massacrées et lui exécuté. Quant à Démosthène, à la tête de l’autre contingent, il s’est fait encercler : exécuté lui aussi, ses soldats sont enfermés dans des carrières, les Latomies. Les conditions de captivité sont extrêmes et les survivants seront vendus comme esclaves. L’expédition à Syracuse est un désastre sur toute la ligne pour Athènes : la cité a perdu des milliers d’hommes, des dizaines de trières tandis que Sparte reprenait les armes et occupait à nouveau l’Attique.


    -357
    Byzance entre en guerre pour son indépendance
    La cité de Byzance, qui subit depuis des siècles maintes invasions, décide de se battre pour acquérir son indépendance. Elle l’obtiendra en – 358, ce qui lui permettra de se développer davantage et d’accroître sa puissance maritime.

    -357
    21 juillet
    Incendie du temple d'Artemis
    Dans la nuit, Herostratus, un jeune homme de la cité antique d'Ephèse (Asie mineure) met le feu au temple d'Artémis, l'une des sept merveilles du monde. Herostratus commet ce geste dans le seul but de se rendre immortel. Il sera exécuté par les Ephisiens qui condamneront à mort toute personne de la cité qui prononcera son nom. Chef d'oeuvre de l'art ionien, le temple dédié à la déesse de la chasse a été construit vers 550 avant Jésus-Christ. Il était entouré de 127 colonnes.

    -341
    Philippe de Macédoine tente de prendre Byzance
    Assiégée par Philippe de Macédoine et ses troupes, Byzance résiste avec détermination. Grâce à l’aide que lui fournit Athènes, elle tient à distance les Macédoniens jusqu’en – 339. Elle devra toutefois accepter l’autorité d’Alexandre le Grand.

    -332
    L’entrée d’Alexandre le Grand en Égypte
    Alexandre le Grand pénètre en Égypte avec ses troupes. Il libère le pays de la domination perse puis se fait couronner Pharaon au temple d’Amon. Le pays passe ainsi sous la tutelle macédonienne. Le nouveau roi réalisera les plans et l’édification de la ville d’Alexandrie ainsi que de son remarquable phare. Il poursuivra ensuite sa conquête et mourra à Babylone en 323 avant J.-C. sans n’avoir jamais remis les pieds en Égypte.

    -326
    Alexandre envahit le Pendjab
    Poursuivant sa traversée vers l’Est, Alexandre le Grand atteint l’extrémité de la Perse et envahit le Pendjab. Le roi Poros lui a pourtant opposé une grande résistance, renforcée par des armes peu communes pour les Grecs : les éléphants. Alexandre tentera de continuer vers l’Inde mais l’épuisement de ses hommes l’en empêchera. Ce contact entre la civilisation grecque et le Magadha sera à l’origine d’un empire dirigé par les Séleucides jusqu’au Ier siècle avant J.-C. et de la civilisation Gandhara.

    -305
    Ptolémée se proclame roi d’Égypte
    Ptolémée succède à Alexandre le Grand et poursuit son œuvre en édifiant la célèbre bibliothèque d'Alexandrie. La capitale deviendra alors un véritable centre culturel et intellectuel. Ptolémée est le premier de la dynastie lagide, qui règnera pendant près de trois siècles et s’éteindra avec le règne de Cléopâtre.

    -196
    1 juin
    Mort du premier empereur Han
    L'empereur Liu Bang meurt dans son palais de Changan (Chine) à 52 ans. Huit ans plus tôt, profitant de la désintégration de l'empire consécutive à la mort du premier empereur chinois, il avait pris le pouvoir et rétabli l'ordre dans le pays. La dynastie des Han (206 avant J.-C - 220 après J.-C) sera la plus longue de la Chine impériale. Elle sera à l'origine de l'espace chinois tel qu'il apparaît aujourd'hui et du système du mandarinat.

    -57
    Jules César soumet le territoire belge
    Malgré leurs vives oppositions et leurs rebellions, les peuples de Belgique, d’origines celte et germanique, sont soumis par César. La Belgique romaine comprend alors un bien plus vaste territoire que ce qu’elle deviendra plus tard. Elle est divisée en trois provinces: la Belgique Première, la Germanie seconde et la Belgique Seconde. La région connaîtra un certain développement et d’importantes villes seront fondées (Tournai, Tongres). Au cours des années qui suivront, elle sera marquée au nord par la présence franque germanique (futurs Flamands) et au sud par une population de Francs plus latinisés (futurs Wallons).

    -44
    10 octobre
    Fondation de Lyon
    Le lieutenant de César Lucius Munatius Plancus fonde une colonie sur la colline de Lugdunum qu'il baptise "Colonia copia Lugdunum". Elle est destinée à abriter les citoyens romains chassés de Vienne par les Allobroges. La ville deviendra la capitale administrative et religieuse des trois Gaules (Lyonnaise, Aquitaine, Belge) et accueillera chaque année au mois d’août les chefs des 60 tribus gauloises.

    -42
    Marc Antoine rencontre Cléopâtre
    Héritier des terres orientales, Marc-Antoine est amené à rencontrer la reine d’Égypte, Cléopâtre. Il en tombe immédiatement amoureux mais doit faire face aux dissensions qu’il partage avec Octave, autre héritier de l’Empire romain. Il décidera donc d’épouser la sœur de ce dernier, afin de mettre fin au conflit familial. Il ne restera pourtant pas longtemps loin de sa reine égyptienne et distribuera finalement ses terres aux enfants qu’il aura avec elle. En réaction à ce qu'il considère comme une trahison, Octave déclarera la guerre à Cléopâtre.

    -30
    L’Égypte passe sous la domination romaine
    Après la bataille d’Actium qui entraîna les suicides de Marc-Antoine et de Cléopâtre, Auguste fait de l’Égypte une province romaine. Les cultes égyptiens seront maintenus durant les premiers siècles de cette domination romaine et certains temples seront même restaurés. Toutefois, la christianisation du peuple sera inévitable.

    LU SUR INTERNET - Ce texte, je l'ai depuis 2006
     

Partager cette page