Hommage à l'équipe marocaine des pluies provoquées

Discussion dans 'Scooooop' créé par ringo, 10 Octobre 2008.

  1. ringo

    ringo Accro

    J'aime reçus:
    196
    Points:
    63
    Les autorités sénégalaises ont rendu hommage à l'équipe marocaine des pluies provoquées, après les résultats exceptionnels enregistrés durant la campagne 2008.

    Une cérémonie en l'honneur de cette équipe a été organisée, mardi à Dakar, en présence de plusieurs hautes autorités militaires sénégalaises, durant laquelle le président du comité national de coordination du programme des pluies provoquées, le général de corps d'armée Pathé Seck, a salué l'apport "crucial" des techniciens marocains pour la conduite et le succès de ce programme.

    "A l'image des campagnes précédentes, les opérations de cette année ont connu un franc succès", a affirmé le général Seck en rendant un vibrant hommage au Maroc pour avoir mis son expertise à la disposition du Sénégal.

    Après avoir salué le "dynamisme" et l'"excellence" des relations maroco-sénégalaises, il a affirmé que l'équipe marocaine "a donné grande satisfaction" aux autorités sénégalaisesáet "travaillé d'arrache-pied" pour le succès de ce projet.

    Il a ajouté que l'apport du soutien marocain a été "crucial" dans les résultats exceptionnels enregistrés par la grande offensive agricole pour la nourriture et l'abondance (Goana), une initiative lancée en avril dernier par le Président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, pour lutter contre la crise alimentaire.

    En effet, pour la 4e année consécutive, une équipe d'une cinquantaine de techniciens marocains a été dépêchée cette année au Sénégal pour épauler leurs homologues sénégalais dans la conduite et la prise en charge du programme "Bawaan" (pluies abondantes en langue wolof).


    La contribution du Maroc est d'une grande importance dans la mobilisation des moyens aériens et le fonctionnement du radar.

    Ce radar, installé à Linguère (environ 300 km de Dakar), est un maillon essentiel du dispositif du programme d'ensemencement des nuages en permettant d'améliorer les prévisions des pluies et des inondations.

    Avant le Sénégal, le Maroc avait mis son savoir-faire en matière de pluies provoquées à la disposition du Burkina Faso où ce projet a permis une augmentation de plus de 14% des précipitations.

    D'autres pays du Sahel, confrontés à de crises cycliques de sécheresse, ont émis le vœu auprès du Maroc pour bénéficier de cette expertise comme la Mauritanie, la Gambie ou le Niger.

    Au Maroc, Le programme "El Ghayt" des pluies provoquées avait été lancé en 1985 dans le bassin versant d'Oum Er-Rbia, près du barrage Bine El Ouidane.

    Ayant permis une augmentation de 17% des précipitations, les techniciens marocains l'ont étendu à la province d'El Hajeb où la technique est également utilisée dans la lutte contre la grêle en hiver.

    "Le projet sera étendu là où c'est utileáet là où les nuages sont favorables à l'ensemencement comme la Chaouia et Doukkala", avait confié à la MAP le directeur du Centre national de recherches météorologiques, Abdellah Mokssit.

    le Matin
     

Partager cette page