Horizons : Le Hezbollah lance son jeu virtuel

Discussion dans 'Info du monde' créé par Le_Dictateur, 11 Septembre 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    [​IMG]

    Mouvement résistant pour les uns, mouvement terroriste pour les autres, aujourd'hui, le Hezbollah devient un mouvement virtuel en lançant son propre jeu vidéo : « Force spécial 2 ». Ce jeu inspiré des combats de l’été 2006 au Liban vous place dans la peau d’un soldat du Hezbollah qui combat les troupes israéliennes.

    L’efficacité des protagonistes du jeu sur le plan militaire reflète la façon dont le Hezbollah considère les performances de ses combattants durant la guerre. Les concepteurs du jeu avouent que le but est de présenter ce qu’ils appellent une culture de résistance destinée aux jeunes générations. «En Occident, vous avez des jeux dans lesquels les Arabes sont montrés comme des terroristes», explique Bilal, qui tient un magasin de jeux vidéo au Liban.

    «Ici, nous disons qu'ils luttent contre l'occupation. Ce nouvel opus retrace les batailles menées à Bint Jbeil à Maroun al Ras. Dans le jeu, vous pouvez prendre part à la victoire en combattant, résistant et détruisant les tanks Merkava ennemis», explique un membre du Hezbollah. «Le jeu comprend des combats qui ont eu lieu au Sud Liban en juillet de l'année passée. I

    l offre également un entraînement mental et personnel aux joueurs». Le concept du jeu est simple : chaque joueur incarne un «martyr» parmi une liste de combattants du Hezbollah tués pendant la guerre. Il doit franchir six étapes, à commencer par l’enlèvement de deux soldats israéliens à la frontière israélo-libanaise, qui avait déclenché le conflit le 12 juillet 2006.

    La mission consiste en fait à repérer une patrouille, lancer l’attaque, détruire les véhicules israéliens, dynamiter la clôture de sécurité puis capturer les militaires. «Les batailles se déroulent de jour comme de nuit», explique Ali Ahmad, un des concepteurs du jeu, précisant que les joueurs, seuls ou en groupe, sont guidés par le centre de commandement de la résistance.

    Chaque joueur choisit son niveau : débutant, moyen ou professionnel. Détruire le navire israélien « Saer » au large de Beyrouth , comme aux premiers jours des combats , anéantir des dizaines de chars Merkava ou lancer des missiles sur le nord d’Israél font partie des autres missions. Le jeu qui a été créé en arabe, sera prochainement lancé en français et en anglais. Il n’est vendu qu’à 10 dollars. Le but n’est pas lucratif mais de faire prendre conscience que le mythe d’une armée israélienne invincible n’existe plus.

    Ce jeu est exclusivement distribué, pour le moment, au musée du « Web de l’araignée». Ce musée du Hezbollah a ouvert ses portes le mois dernier dans les banlieues méridionales de Beyrouth. Les enfants vivant dans la zone, comme Ali et Hassan Hammiyeh, avaient attendu avec intérêt le jeu. «J'attends ardemment jeudi pour aller l'acheter. Je veux me sentir comme un struggler du Hezbollah», déclare Hassan. Il faut noter qu’il ne s’agit pas du premier jeu créé par le Hezbollah.

    Le «Special Force 1», lancé en 2003, se déroulait déjà au Liban, comptant d'anciens affrontements. Sur la pochette, on pouvait lire «Les développeurs de Special Force sont très fiers de vous offrir à travers ce produit la possibilité de prendre part objectivement à la défaite israélienne et aux actions héroïques menées par les héros de la résistance islamique au Liban».



    Présentation du jeu

    Mission-1, Aita al-Shaab
    Le jeu débute à partir du village «Aita al-Shaab», où deux soldats israéliens ont été arrêtés en même temps que deux véhicules militaires israéliens sont détruits. Le joueur doit alors traverser la frontière aussi vite que possible. Après cela il reçoit des instructions de son centre de commande pour récupèrer des documents secrets dans le camp israélien à proximité ; cette étape se terminera lorsque le joueur aura rempli sa mission.

    Mission-2, Maron al-Ras
    Le joueur doit se diriger vers le village de Bint Jbeil afin d’éliminer un sniper israélien dans un des bâtiments, puis se rendre sur le terrain de football du village pour empêcher un soldat israélien d’y planter son drapeau.

    Mission-3, Al-Tiba - Wadi Hujir
    Cette mission débute près du réservoir d’eau d’Al-Tiba ; le joueur doit libérer le secteur des forces ennemies puis se rendre à Wadi Hujir.
    La mission se termine dans Wadi Hujir où le joueur doit détruire les tanks israéliens.

    Mission-4, destruction de la frégate israélienne “Saar”
    La mission commence dans une île virtuelle, où les militaires israéliens ont établi leur quartier général ; le joueur doit libérer l’île puis se diriger vers la plage où avec un bateau équipé d’un lance-fusée, il va détruire la frégate Saar.



    Leila Zerrour
    AJM
     

Partager cette page