Humeur. Brother

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par @@@, 8 Novembre 2008.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Oui, oui. Obama nous a tous rendus heureux. Mais pour quelques secondes, hein. Voir un comme lui, simple, jeune, noir, pas riche, à la tête du monde, c’est un peu se prendre la tête entre les deux mains et se dire : “Mais oui, on y est !”. Il y a du rêve là-dedans, ça peut parler à tous les citoyens du monde. Obama, c’est nous, les pas eux, nous les bronzés, les burinés, les gens du Sud, nous les minoritaires, différents, si spéciaux. C’est ça, l’affaire. C’est rien qu’un beau concept de com, mais alors très beau. Il repose sur un formidable ressort psychologique : la projection. Obama a un côté brother, une proximité qui lui colle à la peau. C’est de l’image, du pur produit conso, quelque chose de factice et de complètement illusoire. Mais cela fait dire à n’importe quel quidam attablé dans une terrasse de café : “Mais, Barack, il ne serait pas musulman, par hasard ?”. C’est énorme. Le visage d’Obama est une extraordinaire campagne publicitaire à lui tout seul. Il est une revanche comme pouvait l’être un Marley, un Che. Une réaction au concept du WASP, le blond aux yeux bleus et à la peau enfarinée, le capitaliste catho pur jus. Alors ils ont osé. Les Américains ont voté black & world, ils nous disent : notre président est vôtre. Barack est forcément marocain, arabe, musulman. C’est un David de poche terrassant le puissant Goliath américain. Alors on peut comprendre ceux qui ont pleuré à l’élection d’un black à la Maison Blanche. On peut comprendre ceux qui ont applaudi la cynique Amérique. Le grand Satan a fait plus vite que la libre France, la vieille Espagne ou la fière Angleterre : il a couronné un des nôtres. Bravo à cette partie du globe qui a réussi ce que les publicitaires ont toujours traqué : ce moment privilégié, rare, cette fraction de seconde où l’on se prend au jeu, basculant comme des enfants dans le rêve.


    http://www.telquel-online.com/346/semaine_maroc_346.shtml
     

Partager cette page