Il vous manquait ? George W. Bush est de retour

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par @@@, 10 Mars 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Grand retour de George W. Bush dans les médias américains. Newsweek consacre sa couverture du 8 mars à l'ancien Président. Avec le titre « Enfin, la victoire », le magazine américain revient sur les élections irakiennes de dimanche, y voyant le signe de l'émergence de la démocratie.

    Victorieux en une de Newsweek

    La photo de une n'est pas anodine. Elle a été prise le 1er mai 2003 sur le porte-avion USS Abraham Lincoln, revenu d'Irak après les premières frappes de l'opération « Libération de l'Irak ».

    [​IMG]


    Une bannière « Mission accomplie », accrochée sur le navire, faisait alors écho à l'annonce (prématurée) de la fin des « combats majeurs » en Irak par le Président américain.

    La mise en scène médiatique de ce discours (et de la bannière étoilée accrochée derrière le Président) avait été vivement critiquement, notamment par le Time qui avait alors répliqué en titrant « Mission non accomplie ».

    En exhumant cette image sept ans après et en y associant un tel titre, Newsweek envoie un message limpide : la mission de libération de l'Irak est réussie.

    Rappelant entre autres que le pays possède désormais des partis et institutions politiques diverses, une presse libre et une armée « respectée » partout dans le pays, Newsweek estime que l'émergence de la démocratie en Irak ouvre une « nouvelle ère » dans un Moyen-Orient anti-démocratique et conclut :

    « L'Irak, pour le meilleur ou pour le pire, démocratique ou pas, sera une puissance avec laquelle il faudra compter. Telle est la sombre victoire de l'Amérique. »


    Obama ? Un autre Bush

    « On peut évidemment ne pas être d'accord avec ce raisonnement, mais le fait que ce soit l'article de une d'un magazine grand public est révélateur », écrit Stanley Fish, professeur de droit, chroniqueur sur le site du New-York Times.

    [​IMG]

    Selon lui, le regain d'intérêt que suscite George W. Bush coïncide avec la baisse de popularité de Barack Obama et tient également à ce que l'administration de ce dernier n'a fait qu'édulcorer certaines politiques estampillées :

    Guantanamo n'a pas fermé. “No child left behind” (“aucun enfant laissé pour compte”) est en cours de révision, il a sans doute été amélioré mais il n'a pas été abrogé. Les mauvaises pratiques des banques continuent. Les divisions partisanes sont pires que jamais.

    Obama semble s'éloigner de la décision de faire juger les suspects de l'attentat du 11 septembre par un tribunal civil, ce qui a conduit l'American civil liberties union (Aclu) à diffuser une publicité dans le Time avec ce sous-titre : “Changement ou toujours pareil ? ”. »

    [​IMG]

    Dans son édition du 7 mars, le Time titre carrément : « Obama fait les même erreurs que Bush ».


    Coup de pub réussi

    Ce n'est pas l'avis de tous. Il y a quelques semaines, un mystérieux panneau publicitaire a accueilli les automobilistes près de Minneapolis avec ce message : « Miss me yet ? » ) et le visage souriant de George W. Bush.

    Les médias ont longtemps cru à une blague jusqu'à ce qu'une radio locale révèle l'identité des commanditaires : un groupe de petits patrons du coin, fâchés contre la politique d'Obama.





    Pacificateur en Irlande du Nord

    Manifestation la plus remarquée du retour de George W. Bush : son intervention, vendredi 5 mars, auprès de David Cameron, leader du parti conservateur en Grande-Bretagne, pour convaincre les unionistes nord-irlandais de signer l'accord transférant les pouvoirs de justice et de police de l'Irlande du Nord de Londres à Belfast.

    The Guardian note l'inefficacité de son intervention, le parti unioniste ayant réaffirmé son intention de s'opposer à l'accord.





    http://www.rue89.com/2010/03/09/il-vous-manquait-george-w-bush-est-de-retour-142089
     

Partager cette page