"Il y a des personnes, des mouvements, des courants qui diabolisent la laïcité"

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par kaptinemajid, 3 Juin 2010.

  1. kaptinemajid

    kaptinemajid Bannis

    J'aime reçus:
    22
    Points:
    0
    Entretien avec Khadija Ryadi, présidente de l’AMDH

    "Il y a des personnes, des mouvements, des courants qui diabolisent la laïcité"
    Lors du 9ème Congrès national de l'Association marocaine des droits humains tenu du 20 au 23 mai à Bouznika, Khadija Ryadi a été réélue à la tête de l'Association pour un second mandat de trois ans dans lequel l'AMDH a décidé d'entamer officiellement le combat pour la laïcité. Au lendemain donc de cette réélection, Mme Ryadi nous explique dans cet entretien, le pourquoi du combat.



    Parmi les résultats du Congrès, l’AMDH a apporté de nombreuses innovations dans le contenu de son document organisationnel et fonctionnel dont l’adoption de la laïcité comme l’un des critères de l’Etat de droit. Comment concevez-vous cette laïcité au Maroc ?

    Depuis longtemps déjà, l’AMDH revendiquait la séparation du pouvoir politique du pouvoir religieux ; elle a toujours critiqué l’instrumentalisation de la religion dans la politique, que ce soit de la part des partis politiques ou du régime politique lui-même, c’est-à dire l’Etat. Nous avons également déjà revendiqué l’égalité entre hommes et femmes en ce qui concerne le partage de l’héritage et le droit pour la femme marocaine musulmane de se marier à un non musulman. En fait, nous avions déjà revendiqué plusieurs aspects, plusieurs formes de la laïcité, seulement, d’un point de vue interne, nous n’appelions pas cela laïcité. Mais là nous avons pris conscience qu’il fallait le faire parce que finalement, nos revendications ont un but ultime, à savoir l’instauration d'un Etat laïc. Et il vaut mieux en parler. Pourquoi ? Pour permettre aux citoyens de comprendre ce qu’est la laïcité parce qu'il y a d’autres personnes, d’autres mouvements, d’autres courants qui diabolisent la laïcité en la présentant comme une forme d’athéisme, de débauche... On a donc décidé d’en parler de manière officielle pour que tout le monde comprenne ce qu’est vraiment la laïcité et pour qu’un vrai débat ait lieu. A partir d’aujourd’hui, nous revendiquons une société laïque et un Maroc laïc.


    Ne pensez-vous pas que c’est un combat utopique pour un pays comme le Maroc qui est un pays arabo-musulman, en dépit de l’existence d’autres cultures, d’autres ethnies et d’autres rites ou religions ?

    En tant que militants des droits humains, nous avons conscience que la plupart de nos revendications vont à contre courant de la société. Mais nous, notre référentiel c'est la Convention internationale des droits humains et la Déclaration universelle des droits humains qui stipulent que la liberté de culte doit être respectée par les Etats pour tous les citoyens. Lorsqu’on parle de droits au travail, à la santé, à l’éducation… tout le monde nous soutient. Mais dès lors qu’on aborde les droits de la femme, d’égalité ou de laïcité, très peu de gens nous soutiennent. Mais cela ne doit pas nous empêcher de les revendiquer parce que les droits humains, c’est un tout ; il n’y a pas d’exception, de restriction ou de tri à faire.

    Le principe de la globalité et de l’universalité des droits humains ce sont des principes auxquels nous croyons et il n’y a pas d’analyse politique à faire, du genre la société n’est pas préparée à adopter de telles valeurs. Les spécificités culturelles ne doivent pas être une entrave au respect des droits humains. Dans ce sens donc de la globalité et de l’universalité, nous sommes tenus de défendre l’intégralité des droits humains tels que déclinés dans les conventions internationales des droits humains.

    Vous êtes donc pour la reconnaissance également d’une minorité marocaine chrétienne ?

    Bien sûr la liberté de culte pour nous n’a pas de restrictions ; elle doit être respectée pour tout le monde. C’est un droit qui doit être assuré pour toute personne désireuse de changer de religion ou de rite mais aussi pour les personnes qui décident de ne pas en avoir. L’Etat doit garantir les libertés individuelles ainsi qu’une société plurielle et tolérante. Il faut qu’on lutte pour une société diverse, multiple où tout le monde peut vivre en paix avec ses propres choix, religieux et autres.

    Mais l'instauration d'une laïcité au Maroc remettrait en cause l'une des prérogatives accordées au Roi, à savoir celle d'Amir Al Mouminine...

    C'est justement cela le fond du problème. Et nous militants de l'AMDH, nous remettons en cause toute la constitution marocaine et particulièrement, l'article 19 qui accorde au Roi le statut de représentant suprême de la Nation, qui veille au respect de l'islam et de la Constitution et de protecteur des droits et libertés des citoyens, groupes sociaux et collectivités. Ce que nous voulons, c'est une constitution démocratique qui garantisse le droit et le respect du peuple à la souveraineté et à l'autodétermination. Le Maroc doit harmoniser sa constitution avec les textes internationaux tel que le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels qu'on a signés et ratifiés.

    En tant que militants des droits humains, nous avons conscience que la plupart de nos revendications vont à contre courant de la société. On a décidé de parler de la laïcité de manière officielle pour que tout le monde comprenne ce qu’est vraiment la laïcité et pour qu’un vrai débat ait lieu.
    À partir d’aujourd’hui, nous revendiquons une société laïque et un Maroc laïque.

    Propos recueillis par Ana Lopes et Khadija Diop

    SOURCE
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    ""C'est justement cela le fond du problème. Et nous militants de l'AMDH, nous remettons en cause toute la constitution marocaine et particulièrement, l'article 19 qui accorde au Roi le statut de représentant suprême de la Nation, qui veille au respect de l'islam et de la Constitution et de protecteur des droits et libertés des citoyens, groupes sociaux et collectivités. Ce que nous voulons, c'est une constitution démocratique qui garantisse le droit et le respect du peuple à la souveraineté et à l'autodétermination. Le Maroc doit harmoniser sa constitution avec les textes internationaux tel que le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels qu'on a signés et ratifiés.

    En tant que militants des droits humains, nous avons conscience que la plupart de nos revendications vont à contre courant de la société. On a décidé de parler de la laïcité de manière officielle pour que tout le monde comprenne ce qu’est vraiment la laïcité et pour qu’un vrai débat ait lieu.
    À partir d’aujourd’hui, nous revendiquons une société laïque et un Maroc laïque.""


    -----------------------------------------------------------------------------------



    "Selon l'article 6 de la constitution « l’islam est religion d'État, qui garantit à tous le libre exercice du culte »."

    L'Islam est la base de tout état Musulman. Vouloir l'ignorer, c'est transgresser les règles de l'Islam et cela relève de l'apostat.

    Donc, cet entretien avec cette dame est tout simplement caduc !
    Et si combat elle voudrait faire, elle devrait aller en occident où "certains de ses pays laïques" étouffent la liberté de culte des étrangers qui vivent sur leur sol en leur imposant leur façon de s'habiller...

    Sur quelle planète sommes-nous ?
     
  3. Rida

    Rida Accro

    J'aime reçus:
    169
    Points:
    63
    pourquoi la diaboliser ?! elle est diabolique par définition !
     
  4. Princesse des Sages

    Princesse des Sages Accro

    J'aime reçus:
    219
    Points:
    63
    Ils sont pas les seuls à mener ce combat, presque tous les partis gauchistes ( comme on sait trés bien) défendent la laicité en tant que le seul système démocratique.

    Je ss pas ni pour ni contre cette idée, mais la question que je pose: est ce vraiment nous sommes des vrais musulmans ?? est ce que le peuple marocain est un peuple musulman ?? quel sera l'impact de tel système sur la nation ? où va trouver sa source de pouvoir cette monarchie existente ??

    NB: le fait de soupçonner que notre peuple n'est pas musulman ne veut pas dire que je tranche sur ce point, mais vue le non respect de l'Islam qui se manifeste en comportements et déclarations qui se voient chaque jour dans les rues et les milieux publics, m'a poussé à mettre en question la nature de cette doctrine.
     

Partager cette page