INDH: Près de 5.000 projets initiés en 2012

Discussion dans 'Info du bled' créé par RedEye, 19 Mai 2013.

  1. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    La mise en œuvre de l'(INDH), hors programme de mise à niveau territoriale (PMAP), s'est traduite en 2012, par l'initiation de 4.986 projets et 2.161 actions.

    Ces actions ont nécéssité un investissement global de 3,86 milliards de dirhams (MMDH), dont la part de l'INDH s'est élevée à 2,46 MMDH.

    L'analyse de l'évolution des réalisations par année permet de relever, selon "le bilan des réalisations de l'INDH au titre de l'année 2012", une augmentation significative du nombre de projets qui est passé de 4.300 en 2011, à 4.986 en 2012, avec une prééminence du programme rural (1.980), soit 40% du nombre total des projets. Toutefois, en termes d'investissement engagé, le montant le plus élevé a été enregistré au niveau du programme urbain avec 1,18 MMDH (30%).

    La contribution INDH la plus significative, poursuit la même source, a été enregistrée dans les programmes urbain et rural en raison de l'élargissement du ciblage durant la 2ème phase de l'Initiative, qui a atteint 532 quartiers urbains (QU) et 702 communes rurales (CR), contre 234 QU et 403 CR pendant la première phase. Et d'ajouter que l'effet de levier est important au niveau des programmes transversal et précarité enregistrant respectivement 48% et 40% et traduisant l'implication du tissu associatif, que ce soit au niveau des activités génératrices de revenus (AGR) ou les actions de prise en charge des personnes en situation de précarité.

    Le soutien à l'accès aux infrastructures et services sociaux de base a constitué, quant à lui, la principale rubrique des projets financés en 2012, avec un portefeuille de 2.225 projets et un investissement de 1,75 MMDH, fait ressortir le bilan INDH 2012 qui souligne que, pour le tissu associatif, plus de 1.702 associations et coopératives ont bénéficié de l'INDH durant cette période.

    Sur l'ensemble des provinces et préfectures du Royaume, les trois provinces qui ont initié le maximum de projets et actions sont les provinces de Rhamna (232), de Taroudant (230) et de Safi avec 184 projets et actions, alors que les provinces d'El-Jadida, Meknès et Marrakech, se sont démarqués, en termes de financements programmés, avec respectivement 224.3 millions de dirhams (MDH), 119,3 MDH et 116, MDH.

    Quant au programme de la mise à niveau territoriale, dont l'objectif fondamental est le désenclavement des populations de certaines zones montagneuses et le soutien à l'accès aux infrastructures de base et aux services de proximité, ce dernier a permis depuis son lancement en 2011, l'aménagement notamment de 684 km de routes et pistes, la construction de 470 logements pour enseignants et 61 logements pour le personnel médical, ainsi que la mise en service de 27 centres de santé.

    Ce programme a également permis l'adduction de 80 douars en eau potable et l'électrification de 1.000 douars.

    Concernant le nombre des bénéficiaires de l'INDH, ce dernier s'est élevé à 1.770.150 personnes en 2012. Le nombre le plus élevé des bénéficiaires (249.220 personnes, soit 14%) a été enregistré dans la région Souss-Massa-Draa, tandis que 52% du nombre total des personnes bénéficiaires a été enregistré dans 5 régions: Souss-Massa-Draa, le grand Casablanca, Marrakech-Tensift-Al Haouz, Meknès-Tafilalet et l'Oriental.

    Les projets et actions initiés ont concerné en majorité l'appui à la scolarisation en milieu rural et périurbain (18 pc), le soutien des projets en liaison avec le secteur de l'agriculture (11%), le désenclavement des populations rurales (pistes et voiries 10%), le renforcement des infrastructures de proximité se rapportant à l'enclavement des jeunes (jeunesse et sport, 9%) la lutte contre la précarité extrême (centres d'accueil, 8%). La santé, quant à elle, vient en 8ème position avec 7% du nombre total des projets et actions programmés.

    Par ailleurs, 1.246 projets AGR ont été programmés en 2012 (soit 25 pc du nombre global des projets) avec une enveloppe globale de 457,5 MDH et une contribution INDH de 286,2 MDH engendrant un effet de levier de 41%.

    Le nombre de personnes ayant bénéficié des projets AGR s'est élevé à 18.690 bénéficiaires direct et indirect dont 47 de femmes et 42% des jeunes.

    L'analyse par secteur de ces projets met en exergue la prédominance du secteur agricole avec (53%), suivi par celui du commerce et métiers (31%) alors que le secteur de l'artisanat occupe la 3ème position avec 13% des AGR programmés. En termes de financements INDH engagés par secteur, 42% ont été alloués aux projets AGR du commerce et métiers, 38% aux projets du secteur de l'agriculture et 14% aux projets de l'Artisanat.

    Lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2005, l'INDH s'assigne comme objectif principal de combler les déficits en veillant à réduire la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale. Elle se base sur un socle de valeurs et principes qui visent notamment à préserver la dignité de l'être humain, à assurer sa participation et son implication dans la gestion des affaires locales dans un cadre de bonne gouvernance, de transparence tout en veillant sur la pérennité de ses actions et projets.

    La 2ème phase de l'INDH 2011-2015, s'est dotée de moyens renforcés, d'une teneur significative et de domaines d'intervention plus amplifiés, en élargissant l'assiette du ciblage et en intégrant notamment un 5ème programme de mise à niveau territoriale.

    Cette phase se démarque également par la forte impulsion accordée aux AGR, qui sont encouragées vu leur rôle important dans l'insertion de la population en situation difficile dans le tissu économique et l'émergence de la culture auto-emploi.






    Source
     

Partager cette page