Indice des prix : Ça chauffe aux rayons fruits et légumes

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 21 Octobre 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    · Hausse de 19,2% des prix des légumes en septembre, selon le HCP


    · Fruits, légumes, poisson… Les prix s’envolent


    Les fruits et légumes pèsent de plus en plus sur le panier de la ménagère. A en croire la dernière note du Haut-commissariat au Plan (HCP), l’Indice des prix à la consommation (IPC) du mois de septembre a connu une hausse de 1,4% par rapport au mois précédent.

    Une variation attribuée principalement à la hausse de 2,6% de l’indice des produits alimentaires. Selon le HCP, les hausses observées concernent surtout les légumes avec 19,2% et les fruits (5,5%).

    Entre août et septembre derniers, période qui a coïncidé avec le mois de Ramadan, les prix des poissons et fruits de mer ont augmenté de 2,5%. En revanche, les prix des viandes ont baissé de 1,2%.

    Pour les produits alimentaires, les prix devront encore s’inscrire sur un trend haussier durant le mois d’octobre compte tenu de l’impact qu’a eu l’entrée en application du code de la route sur les marchés. La réduction du tonnage et des surcharges chez les transporteurs s’est traduite par des surcoûts et des spéculations tous azimuts sur les produits de première nécessité ainsi que les matériaux de construction.

    Valeur aujourd’hui à Casablanca, le prix du kilogramme de la tomate varie généralement entre 11 et 12 DH, la pomme de terre oscille entre 5 et 6 DH/kg, les courgettes entre 8 et 9 DH…

    Mais tout prête à croire que ces prix vont encore augmenter dans les semaines à venir avec les pluies de début de saison et les surcoûts que cela génère sur la main-d’œuvre lors des cueillettes.

    Pour les produits non alimentaires, là encore des hausses ont été enregistrées en septembre, principalement pour l’enseignement (4,1%), les articles d’habillement et les chaussures (0,4%).

    Comparé au mois d’août dernier, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aura connu en septembre une hausse de 0,2% et une stagnation par rapport au même mois en 2009.

    Le HCP indique également dans sa note que l’indice mensuel des prix à la consommation a enregistré des hausses contrastées d’une ville à l’autre. Les hausses les plus élevées ont été signalées à Guelmim (2,5%), à Meknès (2,4%), Oujda (2,2%), Settat (1,6%), Casablanca et Marrakech (1,5%).

    L’indice sur les neuf premiers mois de l’année fait ressortir des hausses assez variées. Ainsi Guelmim a affiché 2,3%. Vient juste après Dakhla avec 0,9%, suivie d’Oujda (0,8%), Agadir, Settat, Béni Mellal (0,7%)…


    [​IMG]



    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page