Inondations: Un programme de reconversion des cultures dans le Gharb

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 12 Février 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Rabat - Le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime a mis en place un programme de reconversion des cultures au profit des agriculteurs de la région du Gharb touchée par les inondations, annonce mercredi un communiqué du ministère.



    Inondations: Un programme de reconversion des cultures dans le Gharb
    Les cultures en place au niveau des parcelles touchées par ces inondations ne sont pas totalement perdues, poursuit la même source expliquant que l'état végétatif de certaines cultures tels que la betterave à sucre, la canne à sucre, le bersim et les plantations fruitières, sera redressé suite aux éclaircies actuelles et au ressuyage des sols ainsi que par une fertilisation adéquate.

    Les parcelles qui seraient perdues, en partie les céréales et les légumineuses, en plus des 17.000 ha de superficies non cultivées, pourraient être reconverties en culture de printemps, notamment le maïs fourrager, le tournesol, la tomate industrielle et les cultures maraîchères.

    Sur un total de 80.000 ha de terres inondées, 38.500 ha étaient consacrés aux céréales, 14.000 ha au bersim, 3.300 ha à la betterave à sucre, 1.800 ha aux légumineuses alimentaires, 1.650 ha à la canne à sucre, 1.500 ha aux agrumes et 1.300 ha au maraîchage alors que 17.000 ha étaient non cultivés, précise ce communiqué qui dresse un état des lieux des inondations dans la région du Gharb causées par les débordements des oueds Beht et Sebou.

    Le ministère précise qu'une opération d'urgence est d'ores et déjà mise en place pour venir en aide aux éleveurs touchés par les inondations, notamment la distribution de l'orge au profit des éleveurs dont le cheptel a été déplacé, les parcelles fourragères ou les terrains de pâturages inondés.

    Il s'agit également de la mise à la disposition du secteur organisé d'une quantité de 40.000 quintaux d'aliments composés subventionnés, au prix de 220 DH/ql, rendus aux chefs lieux des communes.


    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page