Installation de 10.000 ordinateurs au profit des populations défavorisées

Discussion dans 'Scooooop' créé par Angelika, 16 Janvier 2006.

  1. Angelika

    Angelika Visiteur

    J'aime reçus:
    21
    Points:
    0
    Un accord de coopération a été signé, vendredi soir dans la cité des Alizés, pour la mise en oeuvre du projet «BipBip Essaouira» visant l'installation de 10.000 ordinateurs au profit des populations défavorisées sur une période de cinq ans, à raison de 2.000 unités par an.

    Initié par le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, la Fondation espagnole “Bip Bip” (Bits Inspiring People), en partenariat avec l'association Essaouira-Mogador, et avec l'appui de la province et du conseil municipal de la ville d'Essaouira, ce projet ambitionne d'utiliser et d'encourager l'utilisation des Technologies de l'information et de la communication (TIC) comme facteur d'intégration sociale et de travail.

    L'expérience pilote de ce projet concernera 50 familles et cinq centres de formation qui seront équipés de 20 ordinateurs chacun. Cet équipement leur permettra d'accéder à des contenus multimédia interactifs, pour la formation et l'information. Les contenus seront développés par un logiciel offert par la Fondation Bip Bip et seront diffusés à travers la technologie WiMax.

    Un comité spécial, constitué de responsables et de professeurs, sera chargé de la sélection des centres de formation et des familles bénéficiaires, du choix des formations à réaliser et de la coordination de ce projet pilote.
    Simultanément, un programme d'e-learning en multimédia interactif, sur différentes thématiques, tel que le soutien scolaire, la formation aux métiers, l'éducation à la citoyenneté et l'alphabétisation, sera réalisé en partenariat avec les institutions locales d'éducation et de formation.

    Le projet pilote sera mené cette année durant la période allant de janvier à juillet, ont précisé les signataires de cet accord de coopération, soulignant que la mise en place d'indicateurs de suivi permettra de capitaliser sur les «Leçons apprises» pour prévoir la généralisation du projet à Essaouira et au niveau d'autres villes du Royaume.

    Pour les signataires, l'exclusion numérique est non seulement un obstacle dans la communication interpersonnelle, mais qu'elle a également des conséquences socio-économiques évidentes, en ce sens que, dans l'économie globale, les technologies s'imposent de plus en plus comme facteur de compétitivité. Le manque d'accès aux technologies peut se transformer en un facteur déterminant d'exclusion dans la société actuelle et accentue les inégalités entre les pays développés et ceux en voie de développement, ont-ils fait remarquer.

    L'accord de coopération a été signé à Dar Souiri par Abderrahim Harouchi, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, André Azoulay, conseiller de S.M. le Roi et président fondateur de l'association Essaouira-Mogador, Luis Cifuentes, président de la Fondation Bip Bip, Abdeslem Bikrat, gouverneur d'Essaouira, et Asmae Chaâbi, présidente du conseil municipal de la ville.

    Prenant la parole à cette occasion, André Azoulay a souligné qu'Essaouira s'est dotée, depuis ce soir, d'un partenariat qui va lui permettre d'être une sorte de ville laboratoire ou de vitrine de toutes les nouvelles technologies de l'information. Il s'agit là, a-t-il dit, d'une démarche révolutionnaire et vertueuse puisqu'elle donne l'accès au savoir à un très grand nombre de personnes, les plus démunies en particulier, et permet à la cité de se doter d'équipements et de moyens qui vont lui permettre aussi de rayonner vers le reste du monde.

    En plus de la contribution à la réduction de la fracture numérique, a relevé le conseiller du Souverain, Essaouira va ainsi participer à l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée par S.M. le Roi Mohammed VI, en dotant les foyers qui sont socialement fragiles et les familles qui sont dans une situation précaire, ainsi que les jeunes de la possibilité de communication, d'accès et d'utilisation des TIC.


    Pour sa part, M. Harouchi a fait savoir que cette initiative permettra à 10.000 familles défavorisées de tirer profit de matériels informatiques et des nouvelles technologies dans ce domaine, ainsi que de programmes de formation, de sensibilisation, d'éducation, de soutien scolaire et autres, et ce, a-t-il expliqué, grâce à une nouvelle technologie qui sera généralisée dans le futur à d'autres villes et provinces du Royaume.

    Mettant en relief les efforts déployés par les différentes parties partenaires pour la concrétisation de cet accord de coopération, le ministre a souligné que ce projet va sans nul doute contribuer au développement humain pour une large frange de la population.

    La Fondation Bip Bip est classée comme fondation d'intérêt public par ordre ministériel du 9 mars 2000, sous l'égide du ministère du Travail et des Affaires sociales du Royaume d'Espagne. L'un des principaux objectifs de la fondation, c'est de permettre l'accès aux technologies de l'information à une large frange de la population, en fournissant des moyens multimédia interactifs, en favorisant la communication, l'information, le divertissement et l'échange d'idées, et en créant des réseaux d'appui virtuels, la diffusion des moyens d'information et la communication aux populations dont l'accès à ces technologies est difficile.
    Plus de 300.000 personnes en Espagne accèdent à Internet à travers les facilités offertes par la Fondation Bip Bip.
     
  2. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Installation de 10.000 ordinateurs au profit des populations défavorisées

    une bonne nouvelle pour les 50 familles et les 5 centres de formation d'Essaouira !!
    il faudrait bien accéder au monde informatique un beau jour, et grace à cette initiave c'est devenu une réalité palpable !!
    à méditer.
     

Partager cette page