Intervention démesurée de la police à Marrakech : Des militants arrêtés

Discussion dans 'Faits divers' créé par Info du bled, 17 Septembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Une soixantaine de policiers en civil ont pris d’assaut, mardi à l’heure de la rupture du jeûne, le domicile du militant Lahmidi à Marrakech, afin de procéder à l’arrestation de conseillers et militants réunis autour de la table du ftour en vue de débattre des échéances concernant la région.
    L’adjoint du procureur du Roi qui était sur les lieux en compagnie, notamment des premiers responsables respectifs de la Police judiciaire et de la DST, a observé une neutralité trop passive. La raison de ce branle-bas de combat se rapporterait, selon les responsables sécuritaires, au fait qu’une telle réunion « qualifiée par eux de politique » ne peut avoir lieu sans autorisation préalable.
    L’ex-président de la région Tansift-Marrakech, Abdelaali Doumou, avait beau présenter cette rencontre sous son vrai angle, mais les intervenants étaient apparemment sur les lieux avec une idée préconçue. Doumou a, par ailleurs, ajouté que même au cas où une autorisation aurait été impérative, cela n’aurait pas nécessité plus que la mobilisation d’un agent de l’administration, Mokadem ou autre, au lieu d’en charger toute une armée de policiers.
    Les Marrakchis se demandent, par ailleurs, à quoi serait dû cette politique de deux poids, deux mesures, puisque pas moins de six banquets à l’actif du Parti de l’authenticité et modernité, ont dû être constatés par les forces de l’ordre, sans qu’il y ait eu de réaction similaire, ni de réaction tout court.








    Source : libe.ma
     
  2. prince d'amour

    prince d'amour ZaKaRiA

    J'aime reçus:
    210
    Points:
    63
    merci bien pour l'info
     
  3. Souf1978

    Souf1978 Bannis

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    0
    Bien fait pour leur gueule, au lieu d'aller prier les tarawi7 après Lftour ils ont choisi de débattre de la façon de partager le gâteau
     

Partager cette page