interview :Anas Sefrioui, Pdg du Groupe Addoha

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par anaayoub, 22 Août 2011.

  1. anaayoub

    anaayoub Accro

    J'aime reçus:
    187
    Points:
    63
    Infomediaire : Comment expliquez-vous la baisse du cours d’Addoha en bourse ?

    Anas Sefrioui : Un vent de panique a soufflé sur l’ensemble des bourses internationales suite à la conjugaison de deux facteurs : la dégradation par Standard & Poor's de la note attribuée à la dette souveraine des Etats-Unis et les craintes des investisseurs d'une contagion de la crise de la dette européenne à l'Italie et à l’Espagne. L’impact sur la bourse de Casablanca a été immédiat, alimenté très probablement par des ventes de la part des étrangers. La baisse des cours a donc concerné toutes les grandes capitalisations et en particulier Addoha alors que, très objectivement, rien ne justifie cette baisse.

    Infomediaire: Pourquoi ?

    Anas Sefrioui : Pour la bonne raison que les réalisations 2010 du Groupe ont été largement supérieures aux prévisions publiées lors de l’augmentation de capital et que rien n’indique que les 6 premiers mois de l’année 2011 ne soient pas également un bon semestre. La valeur du titre Addoha en bourse ne reflète, à mon avis, en aucune manière ni les performances récentes du Groupe, en termes aussi bien de chiffre d’affaires que du résultat, ni son potentiel de développement.

    Infomediaire : Pourquoi alors ne pas activer votre programme de rachat?

    Anas Sefrioui : Il nous fallait pour se faire renouveler au préalable le programme. A travers notre Banque Conseil, BMCE Capital, nous avons donc présenté une demande au CDVM qui a attribué son visa le 09 de ce mois. L’assemblée générale des actionnaires se réunira le 29 août prochain pour approbation du programme et des modalités de sa mise en œuvre. Le programme de rachat pourrait dès lors de nouveau être réactivé dans le cadre du mandat de gestion confié à BMCE Capital.

    Infomediaire : Justement, comment le Groupe Addoha a évolué au cours du 1er semestre de cette année ?

    Anas Sefrioui : Le 1er semestre a été très riche en termes de réalisations. Je rappelle à titre d’exemples :

    - le Partenariat noué avec l’Alem portant sur des programmes de plus de 37 000 logements sociaux à Casablanca, Kenitra et Oujda ;
    - le lancement effectif de la commercialisation et des travaux de la Nouvelle Ville Al Firdaous de plus de 34 000 unités de logements dans la commune urbaine d’Aïn Aouda ;
    - l’élargissement de notre champ d’action à de nouvelles villes telles que Béni Mellal, Fquih Ben Salah avec 2 projets totalisant 4000 logements sociaux et qui connaissent un grand succès commercial. Nous comptons également investir très bientôt à El Jadida ;
    - Le recrutement de plusieurs dizaines d’ingénieurs au niveau aussi bien du Pôle Logements Sociaux et Intermédiaires que du Pôle du Haut Standing (Prestigia) en accompagnement du développement soutenu de l’activité générée par les 62 projets du Groupe sur les deux segments. Quant au chiffre d’affaires et du résultat, je suis pleinement confiant sur la capacité du Groupe à réaliser ses objectifs.

    A ce titre, je tiens à souligner l’amélioration continue du chiffre d’affaires sécurisé du Groupe qui a atteint environ 22 milliards de dirhams.

    Infomediaire : Comment se sont comportées les ventes au cours du mois de Ramadan ?

    Anas Sefrioui : Très favorablement. Les spots de publicité diffusés sur les chaines nationales de télévision connaissent un grand succès auprès du public et impactent très positivement les ventes du Groupe puisque, depuis le début du Ramadan, nous enregistrons 150 ventes par jour. Aujourd’hui, nos « bons de commandes » sont pleins jusqu’à 2013.

    Infomediaire: Pour quelles raisons l’ancien Vice-président du Groupe M. El Ayoubi a-t-il démissionné ?

    Anas Sefrioui : M. El Ayoubi n’a pas démissionné. Il a fait valoir ses droits à la retraite tout en demeurant à l’entière disposition du Groupe pour lui prodiguer ses conseils à chaque fois que nécessaire. J’ajoute que M. El Ayoubi demeure un actionnaire important d’Addoha. Je voudrai également profiter de cette occasion pour apporter le démenti le plus formel quant à une autre rumeur ayant circulé récemment à propos du départ de M. Ziyat du Groupe. M. Ziyat continue à assumer pleinement ses fonctions de Directeur Général Délégué du Pôle Haut Standing. De plus, Addoha a renforcé son encadrement avec l’arrivée de MM. Rachid IbenKhayat et Anas Berrada qui assument les leurs en qualité respectivement de Directeur Général Délégué du Pôle Logements sociaux et Intermédiaires et de Directeur Général Délégué du Pôle Finances et Ressources. Un nouvel organigramme du Groupe, adapté à sa nouvelle dimension, sera publié prochainement.

    Infomediaire : Quelques mots sur la Fondation Addoha


    Anas Sefrioui : La Fondation Addoha a pour objet la mise en place au profit des jeunes de programmes de formation en vue de leur insertion sociale et professionnelle. Nous avons, dans le cadre d’un partenariat conclu récemment avec le Ministère de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, la Fondation réalisera trois centres de formation dans les villes Aïn Aouda, Marrakech et Tanger. L’objectif fixé auxdits centres pour la période 2012-2016, porte sur la formation de 5000 jeunes aux métiers du bâtiment. A travers cette première opération, et celles qui suivront dans un avenir proche, la Fondation Addoha entend apporter sa contribution à la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale.

    Source
     

Partager cette page