Investissements touristiques :La CDG misera 32 milliards de DH

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 26 Novembre 2010.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113

    La CDG misera 32 milliards de DH

    · Le match CDG/Risma serait-il lancé?


    On a senti le coup venir. La montée en puissance de CDG Développement dans l’offre touristique du pays. Non pas pour ses timides tentatives, presque avortées, confiées à sa filiale de gestion et d’aménagement touristique, Sogatour (5 hôtels), mais pour ses nombreux faits d’armes de ces dernières années. Les derniers en date, la reprise en 2005 du projet de marina de Casablanca (26 ha), via sa filiale immobilière CGI; Sa prise de participation en 2007 à hauteur de 30% dans le méga projet de la nouvelle ville touristique intégrée de Chbika, à Tan-Tan; Ou encore, le partenariat stratégique signé en 2009, d’un côté, entre CGI et Madaef (fonds d’investissement touristique de CDG) et, de l’autre, le Français, Pierre & Vacances, leader européen de l’offre résidence touristique. Tous les projets, en chantier, qui en découlent, mis bout à bout, donnent à voir un pari complètement fou. Près de 32 milliards de DH (31,7 milliards exactement) à investir entre 2006 et 2020 dans le tourisme. Au total, ce sont 18 projets, pour la plupart de grande envergure, à réaliser à travers le pays. Pour cela, le montant des investissements prévus, inclue aussi bien la part de la CDG que celle des ses co-actionnaires, voire d’éventuels développeurs, notamment Pierre & Vacances (Projet Oasis Eco Resort à Marrakech) ou l’Egyptien Orascom Developpement (Oued Chbika).


    Premiers rôles


    Le partenariat avec le Français renseigne davantage sur la volonté de CDG à déléguer la gestion et l’exploitation de ses hôtels. Sur les quatre types d’offres à mettre en place avec Pierre & Vacances, qui seront développés, le modèle dit Oasis Eco Resort, consistant en la réalisation de résidences de tourisme de vacances dans les destinations les plus prisées du pays devraient marquer le retour en force du groupe dans le secteur. Des résidences urbaines (Adagio City Aparthotel), qui seront érigées à Rabat, Casablanca et Fès… Et Orion International dans les principales métropoles urbaines, ainsi que des résidences seniors sous la marque «Les Senioriales» sont présentées comme des offres à forte attractivité. L’objectif sur cinq ans porte sur la réalisation et la gestion de 15.000 lits correspondant à 3.000 maisons et appartements…La première phase d’investissement, dont l’achèvement est prévu fin 2012, concerne la réalisation de l’Oasis Eco Resort de Marrakech (480 appartements et maisons) et 4 résidences urbaines de 120 unités chacune à rabat, Casablanca et Fès.
    Visiblement, la CDG entend jouer les premiers rôles dans le chapitre investissement de la vision 2020 dont les Assises du tourisme, prévues le 30 novembre à Marrakech, devraient en lever le voile. Toutefois, une chose est sûre, il est déterminé à bousculer les majors du secteur, notamment Risma qui y règne sans partage. De plus, en matière de gestion et d’exploitation, la leçon Sogatour semble bien assimilée. «Il n’est plus question désormais de s’aventurer dans un métier qui n’est pas le nôtre», peste un cadre de la direction marketing de CDG Group, qui a déjà entamé les négociations avec les majors de l’hôtellerie. Des enseignes comme Sofitel ou encore Novotel du groupe français Accor auraient même donné leur OK pour des hôtels à Tanger et Tamouda Bay.

    Bachir THIAM



    Source : lien
     
  2. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Investissements touristiques: Que du lourd!

    · Près de 20 projets pour une enveloppe de 32 milliards de DH

    · 10 sites «vierges» choisis à travers tout le pays

    Marrakech. La première destination touristique du royaume est aussi une formidable vitrine pour les investisseurs. CDG Développement misera 5,7 milliards de DH, pour un Resort et une résidence hôtelière dans la zone Chrifa. A lui seul, le Resort, d’une superficie de 268 ha, nécessitera 5 milliards de DH d’investissement.
    A terme, la consistance du projet offrira un parcours de golf, un lot hôtelier et résidentiel, des zones mixtes et d’équipements communs (centre de bien-être, clinique…). La résidence hôtelière, (280 résidences touristiques de 4 étoiles et 200 autres de 5étoiles), sera dotée également d’équipements aqualudiques, de Spa, restaurants, commerces, salles de séminaire… L’enveloppe prévue s’élève à 710 millions de DH.

    Agadir. L’éternelle seconde destination du pays, n’est pas en reste. Agadir s’arroge deux projets de Resort sur plus de 640 ha, pour un investissement d’environ 7 milliards de DH. Le plus important sera érigé à Taghazout, estimé entre 5 et 6 milliards de DH. Il porte sur la réalisation de 7 hôtels et de 2.146 unités résidentielles dont 893 résidences immobilières de promotion touristique (RIPT). Il y est prévu également des équipements d’accompagnement et de loisirs (village de surf, beach club, médina…). A terme, c’est 7.900 nouveaux lits, soit plus du quart de la capacité litière d’Agadir (26.000).
    Le second projet (Resort Biladi) sera réalisé à Tafoult sur 38,5 ha et nécessitera une enveloppe de 1 milliard de DH. Il porte sur une composante hôtellerie, résidences touristiques, immobiliers touristiques, résidence immobilière, camping.

    Tan-Tan. C’est sur la toute nouvelle zone intégrée d’Oued Chbika de Tan-Tan. La première phase, de 500 ha, l’enveloppe d’investissement s’élève à 6,8 milliards de DH. Elle porte sur la construction de 9 hôtels, de 4 à 5 étoiles pour une capacité de 5.000 lits. Cette phase prévoit des lots pour la construction de 1.851 villas et appartements. A terme, elle comportera 1 golf de 27 trous, 1 marina de 100 anneaux, un centre de congrès…

    Al Hoceima. C’est un total de cinq projets pour plus de 7 milliards de DH d’investissement dont celui de Cala Iris, qui en capte 6 milliards. C’est plus de 14.000 lits touristiques (8 hôtels), une marina de 100 anneaux et un golf de 18 trous. Souani Mediterranean Resort, dans la municipalité d’Ajdir, en accaparera 1,5 milliard de DH pour un hôtel 3 étoiles, de 100 chambres, mais aussi, 1 village de vacances touristiques avec SPA de 850 lits, des RIPT (552 lits) et une résidence immobilière, composée de villas et appartements. L’hôtel Souani, dans la même localité va offrir 94 chambres et 2 suites, avec équipements et services annexes pour un investissement de 111 millions de DH. Le Suite Hôtel Mohammed V (21 clés) et Hôtel Quemado à Al Hoceima (117 clés, 49 unités appart’ hôtels et 19 bungalows nécessiteront 460 millions de DH.

    Tamouda Bay. Sur la station, CDG Développement semble déterminé à prendre possession de cette zone touristique, aux confins de la région Nord, entre Mdiq et Fnideq. Le groupe y investit plus de 1,3 milliard de DH dans trois projets hôteliers. Un hôtel de luxe, Banyan Tree Oued Negro, 82 villas, une salle de conférences, des restaurants et Spa capteront 550 millions de DH de la cagnotte. Un 5 étoiles, Chedi GHM (63 suites, 43 clubs suites, 1 suite royale, spa, centre sportif et beach club), pour un investissement de 460 millions de DH et un autre à Mdiq de 95 clés dont 75 chambres, 1 suite royale, 19 villas, 2 restaurants, 1 beach club, 1 Spa et 2 centres de remise en forme et de conférence… Le tout pour 300 millions de DH.

    Casablanca. Le positionnement du groupe dans l’offre touristique d’affaires de Casablanca est intéressant. Seule manière peut-être pour jouer à armes égales dans le segment hôtelier de standing dominant de l’offre de la ville. Pour cela, CDG Développement mise plus de 1 milliard de DH sur deux projets dans la marina. Le premier, 1 hôtel 5 étoiles luxe (150 chambres) et marina privative, 1 centre d’affaires et de conférences, 1 Spa, fitness, piscine et restaurants. Le second, un hôtel 5 étoiles affaires de 350 clés, également 1 centre d’affaires et de conférences, 1 Spa et fitness, 1 piscine et des restaurants.

    Tanger. Dans la ville du Détroit (zone Ghadouri), il s’agit d’un projet hôtelier de standing de 180 chambres, 1 salle de conférences, 2 restaurants, 2 bars, 1 Spa, fitness, piscine… Mais un des plus petits investissements, 180 millions de DH, du programme du groupe d’une vingtaine de projets en chantier du groupe dans le secteur touristique.

    Fès. Un Resort intégré, orienté golf qui devrait, cette fois permettre à CDG Developpement de faire valoir ses vrais atouts dans l’offre touristique de Fès. Ses hôtels, Jnane Palace et Moulay Yacoub, gérés par sa filiale spécialisée, Sogatour, semblent avoir du mal à plaire. Le Resort, en chantier sur Oued Fès, offre 4 lots hôteliers, 25 lots de villas et appartements de haut standing, 1 mall commercial, 4 lots mixtes espace vert, commerces et loisirs, 1 golf et 1 parc urbain. Le montant à investir s’élève à 611 millions de DH.

    Rabat. Il s’agit d’un hôtel 5 étoiles de 200 chambres au cœur du projet Arribat Center. Un complexe multifonctionnel, situé au quartier des affaires de l’Agdal à Rabat.

    Nador. Dans la lagune de Marchica, le groupe mise 450 millions de DH pour la construction de l’Hôtel Rif de 150 clés et 63 appart’ hotels.

    B. T.
     

Partager cette page