Iran USA L'étincelle de la guerre est allumée

Discussion dans 'Scooooop' créé par lina00, 2 Février 2007.

  1. lina00

    lina00 lina00

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    [21h]Iran USA L'étincelle de la guerre est allumée [21h]


    Le texte suivant de Sam GARDINER, colonel de l’armée de l’air américaine en retraite, confirme nos pires appréhensions. Les Etats-Unis se trouvent dans un état d’alerte très avancé par rapport à une guerre contre l’Iran. Pour inverser ce processus, il faut, au niveau national et international, dans les communes et les municipalités, dans les quartiers des villes, les paroisses, les écoles, les universités et sur les lieux de travail, des campagnes d’information massives sur les dangers d’une guerre parrainée par les Etats-Unis qui inclut l’emploi d’armes nucléaires. Le message doit être fort et clair: ce n’est pas l’Iran qui menace la sécurité dans le monde, ce sont les Etats-Unis et Israël. Même sans l’emploi d’armes nucléaires, les bombardements envisagés pourraient provoquer une escalade qui mènerait finalement à une guerre plus étendue au Proche-Orient.
    Des débats doivent aussi avoir lieu au sein des armées et des services secrets, et surtout sur le recours à des armes nucléaires tactiques. Les mêmes discussions doivent être menées dans les couloirs du Congrès américain, dans les administrations municipales et à tous les niveaux du gouvernement. Finalement, la légitimité des acteurs politiques et militaires hauts placés doit être contestée. Les grands médias portent aussi une lourde responsabilité dans la dissimulation des crimes commis dans les guerres menées par les Etats-Unis et leurs alliés. Il faut aussi mettre sérieusement en cause leur couverture tendancieuse des guerres au Proche-Orient. Il faut démasquer les mensonges et la désinformation, briser la conspiration du silence et s’opposer à la nature criminelle de l’Administration américaine et des gouvernements qui la soutiennent, à la politique de guerre et de «sécurité intérieure» [homeland security] de l’Amérique qui a déjà défini les contours d’un Etat policier.
    Le monde se trouve à un tournant décisif de la crise la plus sérieuse de l’histoire moderne. Les Etats-Unis se sont embarqués dans une aventure militaire, une «longue guerre» qui menace l’avenir de l’humanité. Il est indispensable de placer le projet belliqueux américain au centre du débat politique, surtout en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. Les dirigeants politiques et militaires opposés à la guerre doivent prendre une position ferme et la défendre depuis leur institution. Les citoyens doivent prendre position contre la guerre individuellement et collectivement.
    Michel CHOSSUDOVSKY, Global Research 16 janvier 2007.
    Les pièces avancent. Elles seront en place avant la fin de février. Les Etats-Unis pourront commencer leur escalade militaire contre l’Iran.
    Un second porte-avions quitte la côte ouest des Etats-Unis ce mardi. Il sera rejoint par des dragueurs de mines américains et anglais. Des systèmes de défense par missiles Patriot ont aussi été envoyés dans le Golfe.
    Pour contrer éventuellement la Corée du Nord qui verrait ces opérations contre l’Iran comme une occasion d’agression, un escadron de chasseurs furtifs F 117 vient d’être déployé en Corée.
    Cela s’appelle une escalade militaire. Nous ne devons pas oublier que, de même que l’Iran soutient des groupes à l’intérieur de l’Irak, les Etats-Unis soutiennent des groupes en Iran.
    De même que l’Iran soutient le Hamas, nous avons appris il y a deux semaines que les Etats-Unis arment Abbas. De même que l’Iran et la Syrie soutiennent le Hezbollah au Liban, nous savons maintenant que la Maison Blanche a approuvé le soutien de groupes d’opposition au Liban par la CIA. De même que l’Iran soutient la Syrie, nous avons appris que les Etats-Unis vont subventionner des groupes syriens d’opposition.
    Nous avons aussi appris cette semaine que le Président américain avait autorisé une attaque contre le bureau de liaison iranien à Irbil [dans le nord de l’Irak].
    La Maison Blanche ne cesse de dire qu’il n’y a pas de plan d’attaque contre l’Iran. Manifestement, les faits suggèrent le contraire. Il est tout aussi clair que les Iraniens constateront que le gouvernement des Etats-Unis ne fait pas ce qu’il prétend faire.
    Il est possible que la stratégie de la Maison Blanche vise à mettre la pression sur l’Iran sur un certain nombre de fronts, et que cela n’aboutisse à rien. D’un autre côté, si elle est en route pour attaquer l’Iran, nous n’allons pas tarder à voir quelques étapes se dérouler.
    D’abord, nous savons qu’un groupe piloté par le National Security Council existe, et que sa mission est de faire naître un sentiment outragé contre l’Iran à travers le monde. Exactement comme avant la seconde Guerre du Golfe, ce groupe de médias commencera à diffuser des reportages destinés à vendre une attaque contre l’Iran. Gare aux atrocités.
    Les missiles Patriot en route pour les Etats du Golfe ne sont qu’une partie d’un tout. Le déploiement de certains de ces systèmes de missiles qui sont basés en Europe vers Israël ne m’étonnerait pas, comme ils le furent avant la seconde Guerre du Golfe.
    Je prévoirais le déploiement d’avions de chasses américains supplémentaires en Irak, peut-être de certains en Afghanistan.
    Je pense que nous entendrons parler du déploiement de certaines des brigades de l’armée étasuniennes, nouvellement envoyées en Irak, vers la frontière avec l’Iran. Leur mission sera d’empêcher toute incursion iranienne en Irak.
    Une des dernières étapes avant l’attaque sera le stationnement d’avions-citernes de l’armée de l’air étasunienne dans des endroits inhabituels, comme par exemple en Bulgarie. Ils serviront à ravitailler les bombardiers B2 basés aux Etats-Unis lors de leurs missions contre l’Iran. Quand cela arrivera, nous ne serons qu’à quelques jours d’une attaque.
    Il se peut que la Maison Blanche ne mente pas. Il se peut qu’il n’y ait pas de plan pour provoquer l’escalade en Iran. Cependant, le combustible nécessaire à un incendie est prêt. Tout ce qui manque est une étincelle. Le danger est que nous avons créé des conditions qui pourraient mener à une vaste guerre au Moyen-Orient.
    Sam Gardiner est colonel de l’US Air Force à la retraite. Il a enseigné la stratégie militaire au National War College. Dans son livre intitulé «Truth In These Podia» il explique les méthodes de propagande utilisées par le Pentagone pour «vendre ses guerres».
    The left Coaster, http://www.theleftcoaster.com/, 14 janvier 2007.
    Article original en anglais: Iran: Pieces in Place for Escalation
    http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=GAR20070116&articleId=4483
    Traduction: Horizons et Débats, 24 janvier 2007, vol. no 4.
     

Partager cette page