ISRAËL: l'information, l'autre victime de l'opération +Plomb Durci+ (RSF)

Discussion dans 'Info du monde' créé par Info du bled, 16 Février 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Paris - L'information a été une autre victime de la guerre menée par Israël dans la bande de Gaza, a souligné "Reporters sans frontières" (RSF), en qualifiant d'"inacceptable et inquiétant" le verrouillage par les autorités israéliennes de la bande de Gaza.


    Source: map.ma
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    RSF dénonce les violations de la liberté de la presse à Gaza

    "L'information a été une autre victime" de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza en janvier, dénonce Reporters sans frontières (RSF) qui s'est rendue en Israël, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, pour dresser un bilan des violations de la liberté de la presse commises pendant ce conflit. Dans un rapport publié lundi 16 février, l'organisation de défense de la presse estime que "le contrôle de l'information en temps de guerre" est désormais "un objectif militaire".

    "Le verrouillage de la bande de Gaza, assumé pleinement par les autorités israéliennes, est inacceptable et inquiétant", estime RSF, qui juge également le Hamas "responsable de violations graves de la liberté de la presse". "Contrairement à ce que disent ses dirigeants, les journalistes ne sont pas libres de critiquer le mouvement islamiste, de relayer les positions des autres factions, ou, tout simplement, d'énoncer des opinions divergentes", ajoute l'organisation. Elle recense vingt-huit journalistes arrêtés en raison de leurs opinions politiques par le Hamas depuis qu'il a pris le contrôle de Gaza en juin 2007.

    SIX JOURNALISTES TUÉS, UNE QUINZAINE BLESSÉS

    RSF estime que six journalistes ont été tués entre le 27 décembre et le 17 janvier, dont deux dans l'exercice de leurs fonctions. Qu'une quinzaine d'autres ont été blessés. Et qu'"au moins trois bâtiments abritant des médias ont été touchés par des tirs israéliens". Selon l'organisation, "les journalistes palestiniens" sont les "seuls à pouvoir témoigner de ce qui se passe dans Gaza", mais ils sont "pris entre les tirs israéliens et les menaces du Hamas". On aboutit ainsi à "une couverture patriotique par la presse israélienne et sous le signe du martyre dans les médias arabes".

    L'organisation demande à l'ONU d'adopter une résolution demandant instamment à Israël de ne plus employer, à l'avenir, des "méthodes coercitives de contrôle sur l'information". Et "se propose de mettre en place, avec l'accord des autorités israéliennes, le convoyage de matériel de presse vers la bande de Gaza".

    http://www.lemonde.fr/actualite-med...liberte-de-la-presse-a-gaza_1156182_3236.html
     

Partager cette page