[FIN] Italie 0-3 Brésil | B | FIFA Confiderations Cup

Discussion dans 'Archive TotoFoot' créé par BOLK, 20 Juin 2009.

  1. BOLK

    BOLK Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    309
    Points:
    83
    [​IMG]

    Un choc à tout ou rien

    A la vue du calendrier de cette Coupe des Confédérations de la FIFA 2009, d'aucuns imaginaient que le choc Italie - Brésil de la troisième et dernière journée de la phase de poules viendrait clôturer ce Groupe B avec un match de gala, opposant deux équipes déjà qualifiées pour les demi-finales.

    Que nenni ! Ce duel qui a déjà décidé de l'issue de deux rendez-vous mondiaux, en 1970 et 1994, toujours à l'avantage des Verdeamarelhos, revêtira un enjeu de taille du côté italien. Battue 1:0 par l'Égypte, première équipe africaine de l'histoire à défaire la Squadra Azzurra, l'Italie s'est mise dans de beaux draps. Avec leurs trois points, autant que les Pharaons, les champions du monde en titre pourraient rater les demi-finales même en cas de succès ce dimanche à Tshwane/Pretoria.
    Le match
    Italie - Brésil
    21 juin, 20h30 (heure locale), Tshwane/Pretoria

    Cela peut paraître incroyable, mais c'est vrai : les champions du monde en titre sont dans les cordes. Après une bonne entrée en lice contre les États-Unis, avec une victoire 3:1, l'Italie a été surprise par les Pharaons à Johannesburg et risque fort de devenir la grande déception du Festival des Champions. Pour éviter ce déshonneur, il lui reste une dernière solution : battre l'un de ses rivaux historiques.
    Cependant, la défaite italienne a également semé l'inquiétude chez les protégés de Carlos Dunga, qui, en cas de défaite dans ce clasico du football mondial, pourraient se retrouver éliminés si le résultat de l'autre rencontre lui est défavorable. Le quintuple champion du monde a entamé son parcours avec une victoire 4:3 sur les Égyptiens, qui avaient ainsi fait état de leurs ambitions, avant de surclasser les États-Unis sur le score de 3:0 malgré les quatre changements apportés par Dunga à son onze initial.
    Face-à-face
    Fabio Cannavaro (ITA) - Robinho (BRA)
    Pendant deux saisons, de 2006 à 2008, le Joueur Mondial de la FIFA 2006 et le talentueux attaquant brésilien se sont affrontés mille et une fois lors des entraînements du Real Madrid. Ce dimanche, Fabio Cannavaro et Robinho auront l'occasion d'en découdre dans un match officiel et décisif.
    Récemment transféré à la Juventus, le Napolitain est à la fois le capitaine de la Squadra Azzurra et le principal référent de l'équipe dans le jeu défensif. De son côté, l'attaquant de Manchester City, qui avait fait mouche face aux États-Unis, espère bien rééditer la prestation sortie lors du dernier affrontement entre les deux nations. En effet, au mois de février, à Londres, la Seleçao avait vaincu l'Italie 2:0 grâce à un superbe but de Robinho. Ce jour-là, Cannavaro n'avait pu que constater les dégâts. Aura-t-il sa revanche en Afrique du Sud ?
    Souvenez-vous...
    Brésil 4:1 Italie, 21 juin 1970, Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1970, Mexico.
    Pour beaucoup, il s'agit de la meilleure performance réussie par une équipe de football dans l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA. Grâce à des buts de Pelé, Gérson, Jairzinho et Carlos Alberto, contre une réalisation de Roberto Boninsegna, la spectaculaire Seleçao de l'époque avait conquis son troisième titre mondial, ce qui lui valait de conserver définitivement le Trophée Jules Rimet.

    La stat
    125 : comme le nombre de matches que compte Fabio Cannavaro sous le maillot italien. S'il est aligné par Marcello Lippi, le défenseur égalera le record de Paolo Maldini, qui a pris sa retraite avec 126 capes à son actif.
    Le saviez-vous ?
    Les destins des deux latéraux gauches de l'effectif brésilien semblent profondément liés. En plus de se disputer le poste qui pose le plus de problèmes à Dunga, Kléber et André Santos se sont affrontés par contumace cette semaine. En effet, leurs clubs, Internacional et Corinthians, ont croisé le fer lors du match aller de la finale de la Coupe du Brésil, avec une victoire 2:0 pour le Timão paulista. Comme si cela ne suffisait pas, ils partagent la même chambre lors des rassemblements auriverdes !
    Entendu...
    "Tactiquement, l'Italie est une équipe quasi parfaite et cela a toujours été le cas. Nous allons jouer un clasico, donc quel que soit le contexte, il s'agit forcément d'un match engagé et intense. En tant que joueur de l'AS Rome, je connais presque tous les footballeurs italiens et je sais qu'il s'agit d'une grande équipe. Mon coéquipier Daniele De Rossi, par exemple, est sans doute l'un des meilleurs du monde à son poste." Juan, défenseur du Brésil
    "Je veux avoir la certitude que nous pouvons être compétitifs face aux écuries les plus puissantes. Je veux gagner ce titre, mais si nous battons les Brésiliens et que nous ne nous qualifions pas, je serai quand même content d'avoir battu une formation aussi forte. L'Italie peut battre le Brésil, puis l'Espagne en demi-finales, et encore le Brésil en finale." Gianluigi Buffon, gardien de l'Italie
    Donnez votre opinion !
    Les champions du monde parviendront-ils à se reprendre et à décrocher leur billet pour les demi-finales ?

     

Partager cette page