J’ai envie de danser...

Discussion dans 'Féminin' créé par chamsounette, 15 Décembre 2009.

  1. chamsounette

    chamsounette Bannis

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Pourquoi il n’est jamais trop tard ?

    « On peut se mettre à la danse à tout âge, car ce n’est pas une activité traumatisante pour le corps » explique Cyrille Vaillant, kinésithérapeute. Il n’y a pas d’impact violent, les geste sont doux et mesurés, il y a un respect des articulations...

    L’âge n’entre pas en ligne de compte lorsque vous décidez de vous lancer, que vous en ayez fait auparavant ou si c’est la première fois. L’important est de choisir un cours adapté à son niveau, débutant, intermédiaire, moyen, confirmé...

    Il n’existe que peu de contre-indications médicales qui empêchent quelqu’un de faire de la danse. A l’inverse, on l’utilise même dans certain cas pour la rééducation. Toutefois, certains mouvements peuvent fragiliser les genoux, les chevilles et le dos.

    Tout dépend du type de danse et de la chorégraphie. Si vous souffrez déjà de problèmes dans ces parties du corps, parlez-en à un médecin avant de vous inscrire, puis avertissez votre professeur.

    En quoi ça consiste ?

    Le travail qui est fait dans un cours est différent d’une soirée dansante. Il s’agit bien évidemment d’effectuer une série de pas en rythme avec la musique, mais ça ne s’arrête pas là.

    La danse est en fait une prise de conscience de son corps. Pour Cyrille Vaillant, tout commence avec « l’utilisation du système musculaire au service du geste. L’idée est d’obtenir un geste fluide et souple, sans trop puiser dans l’énergie ».

    La gestuelle de l’élève se fait de plus en plus élégante avec l’entraînement et les mouvements s’enchaînent plus facilement, sans être entravés. On utilise ses articulations dans les bons angles et c’est cela qui amène de la fluidité dans les gestes.

    La musique est le support sur lequel l’élève apprend à connaître son corps et à savoir s’en servir correctement. Et toute la base de ce travail repose sur la recherche de l’équilibre, et donc sur la bonne utilisation du muscle et de l’énergie.

    Puisque cette quête est très importante, on fait beaucoup travailler la ceinture abdominale et les fessiers.

    On différencie ce travail qui est statique, avec celui des membres supérieur et inférieurs qui est dynamique. Comme ils supportent le poids du corps, les cuisses et les mollets sont très sollicités. Les bras et le haut du corps sont eux dans un travail de décharge.

    Qu’est-ce que ça va m’apporter ?

    D’un point de vue physique, la danse permet de faire travailler tout le corps. Celui-ci devient plus tonique au fur et à mesure des séances. Les abdos deviennent plus fermes, ce qui procure une meilleure stabilité en général. Le travail sur la gestuelle donne à nos mouvements, même les plus banales, une allure différente. Le corps se muscle et s’assouplit de façon progressive, ce qui donne quelque chose de plus naturel qu’avec d’autres sports. De plus, vous apprenez à mieux coordonner les mouvements des bras et des jambes.


    L'avis de Suky

    Autre transformation de taille : le maintien. « Après quelques mois de cours, mes élèves se rendent vite compte du changement : ils se tiennent plus droit. Ce qui était au départ une contrainte dans le cours, devient une habitude pour tous les jours », raconte Suky, professeur de danse de salon au Centre de Danse du Marais. D’un point de vue émotionnel, la danse permet aussi de nombreux changements. Pour les personnes très timides, la danse est un nouveau moyen de s’exprimer. C’est aussi une manière très saine d’évacuer le stress. « Au début les élèves arrivent très tendus, explique Suky, ils apprennent à se détendre. Le corps et l’esprit sont très liés, les gens dansent comme ils sont dans la vie. A mesure où leur corps s’assouplit, l’esprit lui aussi se détend ».

    L'avis de Mikael

    « La danse est une excellente thérapie pour se désinhiber», affirme Mikael, professeur de modern jazz au Centre du Marais. En plus de l’exercice physique fourni et qui est toujours bon pour notre santé, on apprivoise son corps. « Parmi mes élèves se trouvent des comédiennes, raconte Mikael, elles ont un métier très difficile car elles sont souvent jugées sur leur apparence. La danse leur permet de redevenir amie avec leur corps ».

    Source : AuFéminin.com
     
  2. Princesse des Sages

    Princesse des Sages Accro

    J'aime reçus:
    219
    Points:
    63
    tana g envie de danser :eek:
     
  3. Fatou

    Fatou Accro

    J'aime reçus:
    508
    Points:
    113
    moi aussi j'ai envie de danser sur une scène avec une robe des danceuses orientales
    woooooooooow
     
  4. Princesse des Sages

    Princesse des Sages Accro

    J'aime reçus:
    219
    Points:
    63
    fati ta ana c parmi mes fantasmes [17h]


    lmohim ana gha ntzwj ghan9lab lmi8na f dar rajli , nwli fifi abdou [22h]
     
  5. Fatou

    Fatou Accro

    J'aime reçus:
    508
    Points:
    113
    kaynin des danceuses w3ar men fifi abdou telle que NAjwa Fouad, Tahya Karyoka et d'autres
     
  6. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    ila makantch al 9a3da o al 3alwa o mly taher ana mala3bach



    jihad finak ?
     
  7. Fatou

    Fatou Accro

    J'aime reçus:
    508
    Points:
    113




    hadi f khatrek a mima:eek:
     
  8. Princesse des Sages

    Princesse des Sages Accro

    J'aime reçus:
    219
    Points:
    63
    afati nssiti danceuse marocaine NOOR transsexuel [17h]


    lmohim l'oriental wa3r bzaf o kay3jbni bzaf
     
  9. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    ewa hada houwa chti7 lli tsakwlate fih fi madraste 3amti[22h]
     
  10. MIMALION

    MIMALION Visiteur

    J'aime reçus:
    439
    Points:
    0
    niki mazal madazte men hna !![29h]
     
  11. nikita

    nikita P£rsOnNaG£ dOuBl£ [...]

    J'aime reçus:
    463
    Points:
    0
    ta ana bagha ndrdeg [11h]
     

Partager cette page