je ne veux pas y penser

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par HANDALA, 21 Mars 2006.

  1. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Un couteau dans la main droite, le flingue dans l'autre,
    Le dernier choix que j'aurais eu a faire de ma vie,
    Je culpabilise comme jamais,
    Si j'en suis arrivé la c'est, en partie, à cause de toi,
    J'ai voulu oublier, mais tu ne m'as pas pardonné,
    Tant pis pour toi, tu ne me verra plus jamais,
    Ni toi, ni les autres,

    Mais je ne veux pas y penser.
    Ma porte est fermée a clef,
    Personne ne pourra plus me déranger,
    Le silence éternel,
    Longtemps que j'attends ce moment,


    Je place le pistolet dans ma bouche,
    J'hésite, je le retire,
    Il faut que je le fasse,
    Ne serait-ce que pour te faire chier,
    Mais en y pensant bien,
    Il n'y a personne à qui je vais réellement manquer,
    Raison de plus pour tirer.
    Je m'entaille le majeur,
    Avec je fais un trait sur la lame,
    Puis je dessine un pentacle sur le sol,
    Toujours avec le sang de mon doigt,
    Je regarde a nouveau le flingue,
    Il me terrorise et me fascine à la fois,
    Je réfléchi encore,

    Je n'ai jamais fait de bien dans ma vie,
    Ni apporter quoi que ce soit à ce monde,
    Alors que je soit en vie ou pas,
    De toute façon tout le monde s'en fout
    J'ai l'impression que le temps s'est arrêté,
    C'est l'heure pour moi d'y aller,
    Je replace le pistolet ou il faut,
    Je sens que des larmes coulent sur mes joues,
    Jamais je ne me suis senti aussi mal,
    A nouveau pris de panique,
    Je lâche l'arme et me met à pleurer,
    Je te déteste tu m'as pourri la vie,
    Mais en même temps je voudrais t'avoir à mes cotés,
    Encore une fois je suis désolé,
    Mais de toute façon c'est trop tard pour pardonner
    Merde assez délirer, je vais tirer,
    Même scénario, le flingue dans la bouche,
    Ce n'est plus le moment de faire demi-tour,
    Je repense une dernière fois â tout le monde,
    Je les entends me supplier d'en finir au plus vite,
    J'ai le sentiment de n'avoir jamais été aimé,
    Adieu monde injuste et cruel,
    C'est le moment il faut que j'en finisse,
    Ça y'est j'appuie sur la gâchette,
    Je me sens partir, je suis mort,
    Un dernier au revoir à tout le monde, et à toi surtout...


    C'est un poème sui m'a marqué et que j'ai trouvé très beau mais aussi très dur… donc si jamais vous aller pas bien pensez à tous ceux qui vous aime…

    AXXXXXXXXE
     
  2. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : je ne veux pas y penser

    c un poeme beau certes mais avec ses paroles seulement, ce qu'il degage est tres negatif comme sentiments  :(

    c dur a comprendre ce genre sentiments car il y a un mepris de sois meme

    mais je suis convaincue d'une seule chose: koi que la vie est dure mais rien rien nous donne le droit d'en finir, si on a L'amour D'Allah a L'interieur, on ne devrait pas penser a s'en priver pour tjrs  [06c]
     
  3. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Re : je ne veux pas y penser

    il y a ce qu'on appelle : la force majeure
     
  4. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : je ne veux pas y penser

    la force majeure de ki? et de koi?
     
  5. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Re : je ne veux pas y penser

    la force majeure, c'est le fait qu'on a plus aucun espoir ds la vie. on s'est bien que la vie et la mort sont pareils, et à la limite vaut mieux la mort pr se reposer.
     

Partager cette page