jeu

Discussion dans 'Jeux' créé par homane, 9 Août 2005.

  1. homane

    homane Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    PS2 «Tekken 5» débarque. Agressif, nerveux, il respecte parfaitement l'esprit de la saga. Trente personnages, dont trois nouveaux, sont disponibles. Et chacun ne demande qu'à en découdre. Rapidement

     

    Il est des sagas qui marqueront à jamais l'histoire du jeu vidéo. «Tekken» est l'une d'entre elles. Et le cinquième volet de ce mythe né il y a dix ans - eh oui déjà! - s'inscrit dans la noble lignée de ses aïeux: on ne réfléchit pas et on tape fort.

    Plus agressif et nerveux que son prédécesseur, «Tekken 5» bénéficie d'un gameplay irréprochable. Les coups s'enchaînent comme sur des roulettes, et, avec un peu d'entraînement, vous réussirez des combos dévastateurs. A noter le grand retour des airs combos. Ces derniers permettent, une fois l'adversaire en l'air, de lui décocher une pluie de coups.


    Le père, le fils et le grand-père
    «Tekken», c'est aussi un univers. Et, dans cette nouvelle mouture, on peut dire qu'on a été servi. Le mode histoire tourne toujours autour de la puissante famille Mishima, organisatrice du tournoi d'arts martiaux. On retrouve bien sûr Heihachi, le père, et Kazuya, le fils. On fait aussi connaissance avec un autre membre de la dynastie: Jinpachi, le grand-père. Tous se haïssent bien sûr cordialement. Dans la galerie des trente personnages, il y a trois nouveaux venus. Azuka, une pratiquante de jiu-jitsu, Raven, un clone de Wesley Snipes, et Feng Wei, le moine guerrier. Chacun a ses motivations pour se battre, toutes plus loufoques les unes que les autres. Et c'est ça aussi qui est beau dans «Tekken». Un côté délirant, décalé, poétique parfois, au milieu d'un jeu bourrin. Les cinématiques, superbes comme tout le graphisme du jeu, sont là pour le prouver.

    Outre le mode histoire, «Tekken 5» offre un mode arcade très sympa. Comme dans «Virtua Fighter 4», il est infini et permet de grimper en grade. Autre pompage de «VF4», la possibilité de modifier la tenue de ses personnages. Enfin, cerise sur le gâteau, Namco offre en bonus sur le disque les versions arcade des «Tekken 1, 2, 3».


    Pour les parents
    C'est clair, «Tekken 5» est un jeu de baston. Mais à l'ancienne. Ici, pas d'hémoglobine ou de coups de combat de rue. Contrôlez toutefois que votre petit dernier ne passe pas trop de temps et s'énerve avant de vaincre Jinpachi, le boss.  www.tekken-official.jp
     

Partager cette page