Kofi Annan enterre le Plan Baker !

Discussion dans 'Info du bled' créé par omarigno, 21 Avril 2006.

  1. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    [​IMG]

    Le rapport du Secrétaire général des Nations Unies, M.Kofi Annan, au Conseil de Sécurité sur la question du Sahara marocain enterre définitivement le Plan de Paix Baker II et écarte toute solution imposée.

    De même, le rapport reprend largement les conclusions de M. Peter Van Walsum, Envoyé Personnel du Secrétaire Général, exposées le 18 janvier dernier devant le Conseil de Sécurité, à savoir la préférence pour une solution politique consensuelle à ce différend, l'écartement de toute intention de soumettre un quelconque "plan", la reconnaissance que l'impasse politique constitue "une recette pour la violence" et que "la violence ne mènerait pas à un Etat indépendant au Sahara, mais condamnerait, plutôt, une autre génération de sahraouis à grandir dans les camps", l'appel à des négociations directes et sans conditions entre les parties, afin de parvenir à un compromis entre la réalité politique et la légalité internationale et la demande au Conseil de Sécurité d'inviter l'Algérie à participer aux négociations directes.

    Le rapport expose largement la position du Maroc rejetant tout référendum avec l'indépendance comme option et plaidant en faveur de négociations sur un statut d'autonomie au Sahara. Il relève également la mise en place du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS) et son caractère inclusif et représentatif (Chioukh, représentants de la société civile et membres élus).

    Le document responsabilise fortement l'Algérie et confirme clairement son implication dans le différend sur le Sahara, et ce à trois niveaux, en l'invitant nommément -avec la Mauritanie- à participer aux négociations directes, en constatant la réticence de certains pays à pousser vers des négociations directes en raison de leur désir de maintenir des relations amicales avec le Maroc et l'Algérie et en l'impliquant au sujet de la révision du nombre des bénéficiaires de l'aide humanitaire dans les camps de Tindouf (de 158.000 à 90.000).

    Dans son rapport, le Secrétaire Général de l'ONU recommande la prorogation du mandat de la MINURSO pour 6 mois (jusqu'à fin octobre 2006) et exprime le souhait que cette période sera mise à profit par les parties pour "prendre des actions permettant de progresser vers une solution, juste, durable et mutuellement acceptable".

    Dans les aspects militaires du rapport, le Secrétaire Général qualifie les célébrations de Tifariti de "violation de l'Accord militaire n 1", relatif au cessez-le-feu. Le rapport confirme le caractère dangereux des manifestations organisées par le "polisario" près du Mur de défense, ne fait plus référence aux soi-disant "zones contrôlées" et se félicite de la réduction des violations du cessez-le-feu grâce à l'accroissement de 25 pc des patrouilles de la MINURSO.


    De même, le rapport reconnaît que la MINURSO n'a ni le mandat, ni les moyens pour traiter de la question des droits de l'homme, ce qui constitue une fin de non recevoir aux demandes du "polisario" et de l'Algérie pour l'élargissement du mandat de la mission de l'ONU aux aspects humanitaires.

    Par ailleurs, le Secrétaire Général annonce l'accord des parties pour la mission régionale du Haut Commissariat aux droits de l'homme, à compter du 15 mai 2006.

    Le rapport précise aussi que le "CICR continue de coopérer avec les parties au sujet des disparus", ce qui constitue un démenti aux allégations du "polisario" et de l'Algérie quant à la détention, par le Maroc, "de 151 prisonniers de guerre sahraouis".

    Le document consacre également la réduction du nombre des bénéficiaires des programmes du HCR et du PAM (90.000 au lieu de 158.000). Toutefois, il ne fait aucune référence au refus de l'Algérie d'autoriser le recensement des populations des camps.

    S'agissant des mesures de confiance, le Secrétaire Général se félicite de la reprise du programme de visites familiales entre les camps de Tindouf et les provinces du Sud et souhaite en augmenter le nombre des bénéficiaires, espérant que des séminaires apolitiques soient, également, organisés.

    Le rapport confirme enfin l'ampleur du phénomène de la migration clandestine, notamment à l'Est du mur et annonce que la MINURSO, l'OIM et le HCR sont parvenus, à Genève, à une entente a ce sujet.
    _________________________________________________
    MAP
    Article propose par MATAPAYOS
     
  2. aabed

    aabed aabed

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Kofi Annan enterre le Plan Baker !

    Non seulement il enterre le plan Baker ( plan Algérie) mais il donne un sacré coup aux séparatistes en considérant les festivités organisées en dehors de Tindouf comme une violation du cessez le feu et parle même de provocation
    Un bon point pour la nouvelle politique du Roi du Maroc
     
  3. toumait

    toumait Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Kofi Annan enterre le Plan Baker !

    IL NE RESTE PLUS MAINTENANT QUE LA NEGOCIATION DIRECTE ENTRE MAROC ET POLZ
    DOMMAGE POUR ALGERIE ET SON DROIT A LA AUTO DETERMINATION A LA CON!
     

Partager cette page