Législatives 2007 : Bouchta Bouriki, l’imam islamiste expulsé d’Italie, brigue un siè

Discussion dans 'Politique' créé par tarix64, 21 Août 2007.

  1. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Législatives 2007 : Bouchta Bouriki, l’imam islamiste expulsé d’Italie, brigue un siège de député à Khouribga

    [​IMG]
    Khouribga est l'une des circonscriptions qui connaîtront de grands face-à-face entre les militants du PJD et leurs anciens camarades qui ont rejoint les sécessionnistes du parti «Renaissance et Vertu».


    Khouribga est l'une des circonscriptions qui promettent un duel serré entre les partis «traditionnels», le PJD et de nouveaux arrivants. Dénommée circonscription de «Kouribga-Oulad Lebhar Lekbar ou Sghar», un large éventail de profils y débarque pour tenter d'arracher l'un des trois sièges mis en jeu au titre du prochain scrutin. Le parti de l'Istiqlal y a désigné Mustapha Hanine pour conduire sa liste.
    Le «candidat en chef» du PI est président de la commission des Finances à la première Chambre comme il est président de la commune rurale de Boulanouar. Face à Mustapha Hanine, on retrouve un autre président de commune rurale : Mustapha Lemjabber, président de la commune de Bir Mezoui, a bénéficié du retrait de Belhaj Dermoumi pour diriger la liste du Mouvement populaire (MP) dont il est d'ailleurs membre du comité central issu de la fusion d'avril 2006. Le troisième prétendant à l'un des trois sièges de cette circonscription n'est autre que Mustapha Sekkadi, célèbre dans la ville de Khouribga pour être le médecin de l'équipe locale de football qui a réussi à ravir le championnat de première division. Dr. Sekkadi se présente sous la bannière de l'USFP. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD), il a choisi le statu quo en reconduisant Slimane El Omrani, président du conseil national du parti islamiste et député élu en septembre 2002.
    M. El Omrani, également membre du secrétariat général du PJD, a été l'une des chevilles ouvrières de la dernière édition de la «Caravane de la lampe» et fait partie, actuellement, de l'équipe qui encadre les sessions de formation pour les candidats du parti.
    La désignation de Slimane El Omrani à la tête de la liste du PJD n'est pas passée sans susciter des remous et beaucoup de colère au sein des militants islamistes de la ville qui ont accusé le secrétariat général du parti de ne pas avoir tenu compte des décisions des instances régionales. De ce fait, le parti islamiste craint une dispersion des voix des siens le jour «J».
    Slimane El Omrani et le PJD devront compter à Khouribga, outre les candidats des autres partis, avec une inconnue appelée Bouchta Bouriki qui se présente sous les couleurs du parti Annahda Wal Fadila (Renaissance et Vertu), fruit d'une scission conduite par Mohamed Khalidi, membre fondateur du PJD. Le jeune imam Bouchta Bouriki (il était en poste à la grande mosquée de Turin) est devenu célèbre à Khouribga, dont il est natif, depuis qu'il a été expulsé d'Italie l'automne 2005. Récemment, il a été élu secrétaire régional de Annahda Wal Fadila.
    Dans la mêlée, on retrouve également un MP qui a choisi d'épouser les couleurs de l'UC (Union constitutionnelle). Il s'agit de Mohamed Zekrani qui exerce en tant qu'avocat. Mais aussi Hassan Mazi, un jeune cadre de l'OCP (Office chérifien des phosphates) qui a été désigné pour piloter la liste de l'Alliance des libertés (ADL). Abdelaziz Bekhakh, lui, dirigera la liste du FFD (Front des forces démocratiques).
    La région de Khouribga est composée de deux circonscriptions électorales. La deuxième, circonscription de Oued Zem-Boujaâd, compte également trois sièges. Habib Malki, ministre de l'Education et membre du bureau politique de l'USFP, a été choisi par les siens pour y diriger la liste des candidats socialistes.




    Le 8-8-2007
    Par : Mohamed Boudarham

    http://www.aujourdhui.ma/elections-legislatives-2007-details1510.html




    [
     

Partager cette page