L’Année mondiale de l’astronomie célébrée par 120 pays

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 23 Juillet 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    «L’astronomie et son évolution à travers les siècles». Tel était le thème d’une conférence donnée le mardi 21 juillet courant à l’Auditorium du Twin Center Casablanca.
    Organisée par la Fondation ONA, en partenariat avec la commission nationale de l’Unesco au Maroc et l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, cette rencontre a été marquée par la participation de plusieurs intervenants.
    Dans son allocution, le professeur Zouhair Benkhaldoune, responsable du laboratoire d’astrophysique de l’Université Cadi Ayyad, a présenté un diaporama sur “Galilée à nos jours: les découvertes qui ont révolutionné notre vision du monde” ainsi qu’une brève introduction de l’ELT “Extremely Large Telescope” au Maroc.
    L’année 2009 présente une occasion unique pour célébrer le 400ème anniversaire de l’utilisation de la lunette astronomique par Galilée (1564-1642), et d’étudier les objets célestes. À partir de l’année 1609, Galilée a fait au moins cinq découvertes cruciales en regardant le ciel avec son instrument de fabrication artisanale :
    - la Lune a des montagnes tout comme la terre ;
    - la surface du Soleil présente des “taches solaires”,
    - la Voie lactée se compose de beaucoup plus d’étoiles que l’on ne pensait exister à l’époque ;
    - Vénus montre une gamme complète de phases, et doit donc tourner autour du Soleil, et non autour de la Terre ;
    - la planète Jupiter a des satellites en orbite tout comme les planètes qui tournent autour du Soleil.
    Ces découvertes ont changé définitivement le regard de l’Homme. Aujourd’hui une grande phase de découvertes sur l’Univers, va s’accompagner d’une révolution aussi méticuleuse que celle de Galilée il y a 400 ans.
    Le Maroc, ainsi que quatre autres pays, ont été sélectionnés pour abriter le futur ELT européen. La communauté européenne a décidé de financer ce projet pour l’étude de la faisabilité d’un télescope dont la taille irait de 50 à 100m de diamètre. C’est un projet très ambitieux pour l’astronomie européenne, dans lequel sont impliqués de nombreux instituts publics ainsi que de grandes entreprises privées.
    A son tour, le professeur Zouheir Ben Khaldoune a présenté un diaporama sur les études et essais des rovers planétaires au Maroc, avec une courte exposition du projet Centre Ibn Batouta.
    Le but de l’Année mondiale de l’astronomie consiste à aider les citoyens du monde entier à redécouvrir leur univers plus profondément en observant le ciel. Chacun devrait réaliser l’impact de l’astronomie et des sciences de la vie afin de mieux assimiler les approches et les contributions de la science pour une société plus équitable et plus paisible.
    L’objectif de l’organisation de l’année mondiale de l’astronomie vise à stimuler l’intérêt du public, particulièrement parmi les jeunes, pour l’astronomie et la science sous le thème central “l’Univers, découvrez ses mystères”. Les événements et les activités de l’organisation de l’année mondiale favoriseront une plus grande appréciation de l’inspiration qu’apporte l’astronomie, une ressource de valeur inestimable partagée par toutes les nations.
    Béatrice Gomez, assistante du programme éducatif au bureau de L’Unesco à Rabat, a montré que « la proposition de l’Union astronomique internationale coordonne les manifestations correspondantes, renouvelée au niveau national par un comité de pilotage constitué de chercheurs de la discipline ».
    Près de cent vingt pays participent à l’organisation de l’Année mondiale de l’astronomie en 2009. Un très grand enthousiasme anime tous les amoureux du ciel. Les projets développés dans le cadre d’IYA2009 permettront aux astronomes professionnels de tous les pays membres de l’UAI (l’Union astronomique internationale) de renforcer les collaborations scientifiques et de partager les connaissances, les bases de données et les télescopes.
    À travers les nombreuses activités proposées, le public a pu lui aussi accéder aux dernières découvertes, interroger les astrophysiciens et observer en direct les astres les plus fascinants des deux hémisphères.







    Source : libe.ma
     

Partager cette page